Philippines : Culture

Culture et traditions des Philippines

Coutumes

Le brassage culturel entre sociétés traditionnelles et influences extérieures est unique aux Philippines. Aujourd'hui, seuls les musulmans et certaines communautés isolées n'ont pas été touchés par les influences espagnole et américaine. Environ 12% des Philippins (soit 6 millions) ont conservé leur culture traditionnelle et représentent ce qu'on appelle les minorités culturelles ou ethniques. Il existe aux Philippines plus de 60 groupes ethniques, des Badjao, nomades de la mer de l'archipel des Sulu, aux chasseurs de têtes Kalinga de la cordillère de Luzon.
Si vous êtes invité, n'arrivez pas à l'heure ! La notion de temps, ou l’“heure philippine” est cependant différente si vous êtes à Manille ou ailleurs dans l'archipel. Ainsi, un retard “de bon aloi” à Manille, peut aller jusqu’à “quelques jours” dans un barangay (village) de campagne. Enlevez vos chaussures avant de pénétrer dans une maison et marquez un respect particulier à l'égard des personnes âgées. Lorsqu'on vous offre de la nourriture, goûtez-la au moins ; si vous l'appréciez, n'oubliez pas d'en laisser un peu dans votre assiette, signe que vous êtes rassasié. Ne soyez pas gêné lorsqu'on vous dévisage, c'est qu'on vous trouve intéressant ! Il vous sera difficile, voire impossible, de rester seul au restaurant ou dans un bar : il y aura toujours quelqu'un pour engager la conversation avec vous.

Langue

L'histoire et la géographie des Philippines ont engendré quelque 170 langues et dialectes différents. La notion de langue nationale est apparue après la guerre hispano-américaine de 1898 et le tagalog a été déclaré langue officielle en 1939. D'autres langues étaient candidates, comme le cebuano, l'hiligaynon et l'ilocano. Le filipino, basé sur le tagalog mais empruntant des éléments linguistiques à d'autres langues, a été déclaré langue nationale en 1973. L'anglais demeure néanmoins la langue du commerce et de la politique.
Quelques expressions utiles :
Salutation : mabúhay
Bonjour (le matin) : Magandáng umaga
Bonjour (l'après-midi) : magandáng hápon
Bonne nuit : magandáng gabií
Au revoir : paálam/adyós
Merci : salámat
S'il vous plaît : pakí
Excusez-moi : ipagpaumanhín
Comment allez-vous ? : kumustá (ka) ?
Bien, merci, et vous ? : mabúti salàmat, at ikàw ?
Où se trouve...? : Saán ang...?
Moustiquaire : kulambó
Bière : serbésa

Nourriture

La cuisine philippine est la fusion de trois traditions culinaires : chinoise, malaise et espagnole. Un repas de tous les jours aux Philippines est un événement informel et les plats sont servis souvent tous en même temps. Pour manger, la plupart s’assoient à table, comme en Occident. Le restaurant philippin de base est appelé turo-turò (littéralement “point point”), un lieu où les clients commandent en montrant du doigt la nourriture présentée. Les restaurants peuvent prendre de nombreuses formes, depuis les petites cantines de bord de route aux grandes chaînes de fast-foods populaires.
La meryenda est un en-cas que l'on prend dans la matinée et dans l'après-midi, qui comprend des mets aussi nourrissants que le bihon (bâtonnets de riz cuits) ou du goto (sorte de porridge philippin) et de la bibingka (gâteau de riz et fromage). Le soir, les brochettes de viande, de poisson et de fruits de mer connaissent un grand succès. Les plats, toujours accompagnés de riz, sont souvent préparés au lait de coco (ginataan), ou consistent en viande ou poisson grillé (inihaw). Régalez-vous avec une salade de papaye verte ou des lumpia, rouleaux de printemps à la viande ou aux légumes. Essayez le plat national, l'adobo, un mélange de poulet, de porc et de calamars et/ou de légumes préparés au vinaigre, à l'ail et au poivre, ou le lapu-lapu inihaw, poisson (mérou) grillé, servi avec de la sauce de soja et de l'ail. Le lechón (cochon de lait rôti à la broche) est de rigueur lors des fêtes. En dessert, goûtez au halo-halo, un verre rempli de fruits, de maïs, de noix de coco et de diverses délices tropicales, auxquels on ajoute de la glace pilée laiteuse, une touche de crème caramel et une boule de glace.

Religion

Les Philippines sont le seul pays majoritairement chrétien d'Asie. Près de 90% de la population se déclare de confession chrétienne, dont plus de 80% de catholiques. Les musulmans (5%), qui vivent principalement dans Mindanao et l'archipel des Sulu, représentent la minorité religieuse la plus importante. Dans certaines communautés des zones rurales, les croyances animistes sont tenaces : on pense que les grottes et les forêts sont habitées par des esprits et des aswang, de mythiques créatures malfaisantes.

Arts

Les Philippins nourrissent une passion pour la danse, traditionnelle, classique ou moderne. La tinikling (danse du héron ou du bambou) est la danse traditionnelle nationale. Quant à la singkil (danse de cour), c'est la plus connue des danses filipino-musulmanes. La forme artistique la plus typique de l’archipel est le bulol, une figurine sacrée en bois sculptée par les Ifugao, qui sert depuis des siècles à veiller sur les rizières. Longtemps adeptes de la musique pop occidentale, les musiciens philippins se tournent aujourd'hui vers les mélodies anciennes et les instruments traditionnels : flûtes de bambou, gongs et tambours en bois. Le théâtre traditionnel et la littérature connaissent aussi un renouveau. L'industrie cinématographique est prolifique, mais rares sont les films échappant à la violence ou aux histoires d'amour à l'eau de rose. Récompensé à juste titre, le cinéaste philippin Brillante Mendoza a remporté le prix de la mise en scène du 62e Festival de Cannes, en mai 2009, avec Kinatay, un film qui se déroule à Manille.

Mis à jour le : 9 juillet 2018
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le compagnon des voyageurs au long cours en Asie du Sud-Est, à glisser dans tous les sacs à dos avant le départ.
 

Paramètres des cookies