Mongolie : Sécurité

Pour des informations à jour sur la sécurité en Mongolie, consultez le site du Ministère des Affaires étrangères.

Désagréments et dangers

La Mongolie est un pays plutôt sûr, mais étant donné la qualité des infrastructures, la situation économique et les problèmes de développement, vous risquez de rencontrer quelques anicroches durant votre séjour. Avec un peu de patience, de soin et d’organisation, vous devriez pouvoir à peu près tout gérer.

Alcoolisme

L’alcoolisme est un véritable problème et vous ne manquerez pas de croiser des personnes ivres, que ce soit dans les villes ou à la campagne. Les ivrognes (sogtuu khun) sont plus ennuyeux que dangereux, sauf lorsqu’ils conduisent votre véhicule. Les chauffeurs qui travaillent pour les sociétés proposant des circuits ont appris à limiter leur consommation d’alcool au volant, mais si vous faites du stop, vous rencontrerez sans doute des chauffeurs soûls.
Train : Les Mongols boivent souvent dans les trains. C’est une autre raison de voyager en classe coupé ou “sièges mous” (vous avez la possibilité de fermer la porte de votre compartiment). Si les voyageurs ivres sont dans votre compartiment, demandez au contrôleur du train de vous installer dans un autre compartiment.
Camping : Si vous campez, assurez-vous de planter votre tente dans un lieu isolé et qu’aucune personne soûle ne vous voit vous installer ou vous risquez d’avoir des visites nocturnes.

Chiens 

Les chiens errants dans les villes et les chiens domestiques autour des yourtes à la campagne peuvent être méchants et sont parfois porteurs de la rage. À la campagne, certains chiens sont tellement paresseux qu’ils ne pousseraient même pas un gémissement si une centaine de chats passaient devant eux. D’autres fonceront vers votre véhicule et le pourchasseront sur un kilomètre ou deux. Avant de vous approcher d’une yourte, notamment à la campagne, assurez-vous que les chiens ne sont pas méchants ou qu’ils sont tenus, et criez la phrase “Nokhoi khor”, qui veut dire à peu près “Puis-je entrer ?” mais signifie littéralement “Tenez votre chien !” Se faire vacciner contre la rage n’est pas plaisant. Que vous choisissiez ou non de vous faire vacciner, il est plus prudent de ne pas s’approcher des chiens, même s’ils semblent gentils.
Les Mongols conseillent de faire bouger une lampe électrique devant soi lorsqu’on doit se déplacer la nuit à la campagne, ne serait-ce que pour aller se soulager ; ce geste empêche les chiens d’attaquer.

Escroqueries 

Les escroqueries professionnelles ne sont pas courantes. Le principal point sur lequel il convient d’être vigilant est la fiabilité de certaines agences de voyages, qui, aux dires de lecteurs, peuvent ne pas respecter leurs engagements concernant l’hébergement, les repas et les services. Il peut être utile de demander un programme écrit indiquant exactement les services offerts. Vous pourrez alors exiger une compensation au cas où le programme ne serait pas suivi. Les agences de voyages les moins sûres sont celles gérées par les pensions et celles qui sont spécialisées dans les voyages en Russie.

Vol

Oulan-Bator : Les petits vols sont monnaie courante à Oulan-Bator et les voyageurs devront se méfier des voleurs à la tire et des pickpockets, notamment au moment du Naadam : les délinquants profitent de l’inattention des voyageurs fascinés par les festivités. 
Zones rurales : À la campagne, surveillez votre matériel et ne laissez pas d’objets de valeur à la vue de tous autour de votre lieu de camping si vous vous éloignez. Enfermez vos affaires à l’intérieur de votre jeep ou dans l’hôtel quand c’est possible (les chauffeurs sont très sérieux concernant la surveillance des affaires). 
Randonnée équestre : En circuit équestre, méfiez-vous des Mongols qui semblent vous suivre ; ils en ont peut-être après vos objets de valeur ou même vos chevaux, faciles à voler lorsque vous dormez. 

Autres désagréments

Chauffage : Les pénuries de chauffage et d’eau chaude, ainsi que les coupures d’électricité sont courantes dans les capitales d’aïmag. Certains villages peuvent passer des jours (voire des semaines) sans aucun de ces services. 
Quarantaine : Des quarantaines gênent parfois les voyages en Mongolie. La fièvre aphteuse, la pustule maligne et la peste réapparaissent régulièrement et peuvent empêcher les voyageurs d’aller dans certaines zones. Les régions touchées par la fièvre aphteuse imposent aux conducteurs de décontaminer leur voiture avant d’entrer et de sortir des villes. Il faut pour cela pulvériser un produit sur les pneus (ou la voiture entière), ce qui peut coûter quelques milliers de tugriks.

Voyager seule

La Mongolie ne présente pas trop de problèmes pour les femmes étrangères voyageant seules. La plupart des hommes mongols se comportent avec courtoisie sans arrière-pensées. Cependant, vous n’êtes bien sûr jamais à l’abri de tomber sur une personne ivre un peu trop entreprenante ou sur un macho imbécile. Pour dire “Allez-vous-en !” dites “Sasha be!”
Voyager en solo : Quelques femmes voyageant seules ont rapporté avoir été ennuyées par leur guide masculin. Aussi, si votre guide est un homme, mieux vaut rester en contact avec votre agence à Oulan-Bator (pour ce faire, mieux vaut avoir un téléphone portable avec une carte SIM locale). L’idéal est de prendre un guide de sexe féminin dès que cela est possible.
Hygiène et intimité : Tampons et serviettes hygiéniques sont disponibles à Oulan-Bator et dans la plupart des autres capitales d’aïmag, mais ils deviennent très difficiles à trouver à mesure que l’on s’avance dans la campagne. Dans les steppes, de nombreuses femmes apprécient de porter une longue jupe pour pouvoir se soulager en conservant une certaine intimité.
Tenue : Bien que les attitudes envers les femmes soient plus conservatrices dans l’aïmag principalement musulman de Bayan-Ölgii, vous n’aurez pas besoin de vous y couvrir les cheveux comme dans d’autres régions d’Asie centrale.

 

Mis à jour le : 3 mars 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Mongolie

Paramètres des cookies