Kirghizistan : Comment s'y rendre

Aller au Kirghizstan

La plupart des voyageurs arrivent par avion à Bichkek, à l’aéroport international de Manas. Certains suivent la route de la Soie et entrent au Kirghizstan par voie terrestre.

Aller au Kirghizstan par avion

Les aéroports internationaux de Bichkek et d’Och accueillent des vols internationaux réguliers toute l’année. À Tamtchy, l’aéroport international d’IssykKoul n’ouvre que l’été. Le bruit court que l’aéroport international de Karakol pourrait rouvrir au public en 2019, mais aucune information concrète n’a encore été communiquée sur le sujet. Le prix du billet inclut la taxe de départ.

Aéroports et compagnies aériennes

L’aéroport international de Manas à Bichkek est le principal centre aérien du pays. Les vols internationaux sont assez bon marché :

  • Turkish ([0]312-301600 ; Abdrahmanov [Soviet] 136 ; 9h-12h30 et 13h30-18h lun-ven) et Pegasus (Maldybaeva 35 ; 9h-18h lun-ven). Via Istanbul.
  • FlyDubai ([0]312-319000 ; Kerimbekov 13, entrée via Bokonbaevo ; 9h-19h lun-ven, 10h-16h sam-dim). Via Dubai.
  • S7 ([0]312-910460 ; Panfilov 164/1 ; 9h-18h lun-ven, 10h-17h sam-dim). Via Novossibirsk.
  • China Southern ([0]708- 548082 ; Manas 41/A ; 9h-12h et 14h-17h lun-ven). Via Ürümqi.
  • Air Astana (guichet de l’aéroport ; 906 906). Via Almaty ou Astana.
  • Uzbekistan Airways ([0]312- 610364  ; Kiev 107 ; 9h-19h). Via Tachkent.
  • Aeroflot ([0]312-301689 ; Tynystanov 62/19 ;9h-18h lun-jeu, 9h-17h ven). Via Moscou.

L’aéroport international d’Och est de mieux en mieux desservi via Istanbul, Dubai, et plusieurs villes russes.Près de Tamtchy, sur la rive nord du lac, l’aéroport international d’Issyk-Koul a un calendrier des vols différent d’une année à l’autre. Il inclut souvent les lignes Uzbekistan Airways (via Tachkent), S7 (via Novossibirsk) et Qazaq Air via Almaty.Les billets s’achètent en ligne ou dans les agences de voyages efficaces de Bichkek et d’ailleurs, comme

  • Avia Traffic (312-544788 ; Panfilov 26 ; 8h-19h lun-ven, 8h-17h sam, 8h-14h dim),
  • Avia Travel Club (312- 301689 ;  ; Tynystanov 62/19; 9h-18h lun-jeu, 9h-17h ven),
  • C.A.T. (Central Asia Tourism Company ; 312- 896339 ; Manas 57 ; 10h-19h lun-ven, 11h-16h sam) et bien d’autres.

Voie terrestre

Depuis/vers la Chine

Il existe deux routes pour Kachgar dans le Xinjiang, en Chine, où le fuseau horaire officiel (heure de Pékin) est GMT+8, tandis que le fuseau officieux (heure du Xinjiang) est GMT+6, soit l’heure d’été kirghize.Les deux routes sont accidentées et prennent une longue journée : partez tôt et emportez à manger et à boire. Elles traversent des paysages fabuleux (la route du Torougart est belle tout du long) ainsi que des cols d’altitude. Attention au froid intense et aux fermetures des routes l’hiver en cas de neige.Les deux postes-frontières ferment les week-ends et jours fériés. Si vous voyagez un vendredi, les retards sur la route (glissement de terrain, jour férié imprévu) vous bloqueront jusqu’au lundi.Côté chinois, les deux routes traversent sur plus de 100 km une zone frontière à accès limité entre les postes-frontières intérieur et extérieur, où les vélos doivent être déposés dans un véhicule.

Route d’Irkechtam

La route principale passe par Irkechtam et Sary Tach. Un bus de nuit Kachgar-Och (580 Yuan, environ 90 $US) démarre deux fois par semaine de la gare routière internationale de Kachgar à 9h, heure de Pékin, les lundis et jeudis, et arrive entre 2h et 6h le lendemain à Och (vous pouvez rester dormir dans le bus jusqu’à l’aube s’il est encore tôt). Le bus repart de l’extérieur du Pekin Hotel dans le centre d’Och les dimanches et mardis vers minuit. Achetez vos billets la veille.Faire le trajet par étapes revient bien moins cher, généralement moins de 35 $US, mais cela dépend beaucoup du nombre de voyageurs qui traversent la frontière ce jour-là et partagent les frais de taxi ou de minivan entre les postes-frontières chinois. En traversant en indépendant, vous pouvez profiter d’une nuit à Sary Tach, avec sa vue sur les montagnes de la vallée d’Alaï, ainsi que des paysages entre Sary Tach et Och, qu’on ne voit pas en bus de nuit.Depuis Sary Tach, faites du stop ou partagez un taxi (300/1 200 soms par pers/voiture) pour parcourir les 73 km jusqu’au principal poste-frontière kirghiz. Partez à 7h pour atteindre la frontière juste avant 8h, ou démarrez l’après-midi précédente et dormez dans l’un des cafés-wagons rudimentaires (100 à 200 soms) juste en dehors de l’enceinte de la frontière. Remontez à pied la file des camions et faites tamponner votre passeport, puis arrangez-vous pour monter dans le premier camion en partance pour franchir les 7 km suivants. Laissez vos bagages dans le camion pour les deux premiers contrôles de passeport, mais prenez congé au poste de douanes chinois le plus élevé. Ici, votre passeport sera contrôlé mais pas tamponné, tandis que vos bagages, appareil photo, ordinateur, iPad, livres, etc. seront fouillés minutieusement (films visionnés, photos regardées, fichiers ouverts).Lorsqu’un nombre satisfaisant de voyageurs auront ainsi été contrôlés, leurs passeports seront rassemblés et confiés à un chauffeur de taxi agréé qui vous conduira jusqu’au principal poste-frontière chinois (Heiziwei ; h10h30-14h et 16h-20h heure de Pékin, soit 2 heure de plus que l’heure kirghize) à 140 km de là. Comptez 550 Yuan chinois ou plus par  véhicule - si vous êtes seul, vous devrez peut-être tout payer tout seul. L'auto-stop n'est plus autorisé.On entre en Chine dans un vaste complexe aux airs d’aéroport. Pas de banque, mais un changeur rôde habituellement après la douane et propose un taux plutôt raisonnable (1 $US=6 Yuans). Un taxi jusqu’à la station de minibus/taxis collectifs de Wuqia coûte 5 Yuans. Vous pouvez aussi marcher 3 km le long d’une grande avenue puis tourner à droite sur Yingbin Lu. Les minibus pour Kachgar (23 à 33 Yuans) mettent 1 heure 30.

Route de Torougart

Les lignes de bus de nuit Bichkek-Kachgar et Bichkek-Artush empruntent le col de Torougart en direction de Naryn mais les étrangers ne sont pas autorisés à les prendre et ne pourront passer cette frontière que par l’intermédiaire d’une agence, dans les deux sens. Votre nom doit apparaître sur un manifeste passager tamponné (côté chinois) et une copie de votre passeport doit être envoyée à l’agent kirghiz. Ces formalités rendent cet itinéraire extrêmement coûteux ; le moins cher est une offre pour les groupes de trois/sept personnes à 110/85 $US par personne. Les voyageurs seuls déboursent près de 500 $US. Il est possible de se joindre à d’autres voyageurs ou à des groupes.

  • À Bichkek, consultez le tableau d’affichage à NoviNomad
  • À Naryn, demandez au CBT de Naryn ou à Kubat Tour
  • À Kachgar, cherchez d’autres voyageurs au Pamir Youth Hostel et/ ou demandez aux agences Silk Road Tours (+86 180 9377 1979 ; Chini Bagh Royal Hotel) ou Old Road Tours (+86 1389 9132 103 ; Sèmǎn Hotel) si vous pouvez vous joindre à leurs groupes.

Les cyclistes doivent s’arranger avec une agence pour qu’un véhicule vienne les chercher côté chinois et posséder une autorisation officielle de circuler de façon autonome côté kirghiz, comportant une interdiction stricte de dévier de la route principale avant le poste frontière intérieur.Toute la route Kachgar-Naryn (9 à 12 heures) est somptueuse par temps clément, bien que la vue à couper le souffle sur le lac Tchatyr-Koul soit un peu gâchée par les lignes à haute tension.

Depuis/vers le Kazakhstan

Aïcha-Bibi

Des minibus relient régulièrement Talas à Taraz (Kazakhstan), via le poste-frontière d’Aïcha-Bibi.

Karkara (Karkyra)

La route détournée menant au Kazakhstan par la vallée de Karkara (Karkyra) est ouverte en été uniquement, et aucun transport public ne franchit la frontière. Depuis le Kazakhstan, prenez une marshroutka direction Kegen, puis un taxi pour franchir les derniers 28 km jusqu’à la frontière. Le CBT de Karakol peut organiser votre transfert de la frontière jusqu’à Issyk-Koul (60 $US/voiture). Le stop est possible, si vous avez une tente et la possibilité d’attendre un jour ou deux.

Kordaï

À Bichkek, des minibus au départ du centre commercial Tysyatch Melotchey rallient le poste-frontière vers le Kazakhstan le plus fréquenté, notamment par des marchands passant d’un pays à l’autre. Autrement, des minibus partent de la gare routière de l’Ouest à Bichkek jusqu’à la gare routière de Saïran, à Almaty.

Depuis/vers l’Ouzbékistan

La plupart des voyageurs passent la frontière à Dostyk, dans la vallée de Fergana, pour aller à Andijan (Ouzbékistan). Depuis Och, un taxi collectif pour la frontière coûte environ 200 soms. Les autres postes-frontières sont généralement réservés aux Ouzbeks et aux Kirghiz.

Depuis/vers le Tadjikistan

Pour les touristes, le principal poste-frontière est celui de Kyzyl-Art, qui mène au Pamir tadjik. Attention, aucun transport public n’y passe et il faut un permis GBAO (Oblast autonome de Gorno-Badkhchan) en plus d’un visa tadjik. À Kulundu et Batke, la frontière vers les villes tadjikes de la vallée de Fergana serait ouverte aux ressortissants de pays tiers, mais peu de touristes visitant le Kirghizstan s’aventurent jusqu’à l’oblast de Batken.

Mis à jour le : 9 octobre 2019

Articles récents

Paramètres des cookies