Bali et Lombok : Gay et lesbien

Homosexualité à Bali et à Lombok

Bali

Accueillant des visiteurs venus de tous les horizons, Bali est naturellement une destination populaire chez les visiteurs LGBT. Il existe une grande communauté d’expatriés gays et lesbiens, beaucoup tenant des commerces qui, s’ils ne sont pas spécifiquement homosexuels, sont très gayfriendly. Dans le Sud et à Ubud, les couples auront peu de problèmes, s’ils gardent à l’esprit que les Balinais sont très pudiques. Il existe toute une série de boîtes de nuit particulièrement gay-friendly dans le centre de Seminyak, même si aucun endroit à Bali n’est à éviter pour les LGBT.
Cela dit, les visiteurs LGBT à Bali (et en Indonésie) doivent suivre les mêmes recommandations que les hétérosexuels et éviter toute manifestation publique d’affection. Le pays devenant de plus en plus conservateur, toute forme de proximité entre personnes du même sexe est même imprudente.
Les gays en Indonésie sont appelés homo ou gay ; les lesbiennes lesbi. Les travestis et les transsexuels indonésiens, les waria – des mots wanita (femme) et pria (homme) –, ont toujours eu une certaine forme de notoriété ; on les appelle aussi moins poliment banci. Les communautés musulmanes proscrivent l’homosexualité, mais les agressions physiques sont rares.
GAYa Nusantara (www.gayanusantara.or.id). Site Internet très utile qui couvre les questions LGBT locales.
L’association LGTB de Bali est Gaya Dewata (www.gayadewata.com).

Lombok

À Lombok, les voyageurs LGBT doivent également éviter les manifestations publiques d’affection (le conseil vaut aussi pour les couples hétérosexuels).


Mis à jour le : 23 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Indonésie

Paramètres des cookies