Inde du Sud : Sécurité

Désagréments et dangers en Inde du Sud

Dans les grandes villes indiennes, les voyageurs peuvent être la cible de la petite délinquance et de crimes opportunistes, mais la plupart des problèmes seront évités avec un peu de bon sens et suffisamment de précautions. 

Terrorisme

L’Inde compte de nombreux groupes de dissidents (parfois armés) qui défendent diverses causes. Ceux-ci emploient les mêmes méthodes qu’ailleurs – assassinats et attentats à la bombe contre les infrastructures publiques, les transports en commun, les centres religieux, les sites touristiques et les marchés.
En raison des couvre-feux et des grèves, les routes (ainsi que les banques, les boutiques, etc.) peuvent être fermées pendant plusieurs jours d’affilée dans les régions sensibles.
Trois explosions terroristes ont frappé Mumbai en juillet 2011. Si le terrorisme international représente un risque aussi important en Europe ou en Amérique qu’en Inde (il n’y a donc pas de raison de se priver de visiter le sous-continent), il convient néanmoins de se renseigner sur la situation sur place avant votre départ, surtout dans les zones à haut risque.
Il est vivement conseillé de consulter les conseils aux voyageurs mis en ligne par votre gouvernement.

Escroqueries

Qu’elles relèvent de grands classiques ou de ruses d’un nouveau genre, les escroqueries abondent en Inde. Pour autant, un peu de bon sens et de vigilance suffit à les éviter. Échanger avec d’autres voyageurs permet aussi de connaître les dernières en date. Vous pouvez également consulter le forum du site Internet de Lonely Planet (www.lonelyplanet.fr/forum).

Nourriture et boissons

En déplacement, mieux vaut garder ses aliments emballés. Si vous devez manger dans une gare routière ou ferroviaire, observez la foule et n’achetez qu’aux endroits fréquentés. Évitez la nourriture défraîchie ou exposée à l’air libre.
L’eau en bouteille est généralement sûre ; toutefois, vérifiez que le bouchon est intact et que le fond de la bouteille n’a pas été trafiqué. Écrasez les bouteilles en plastique après usage pour éviter qu’elles ne soient réutilisées à mauvais escient. Mieux encore, utilisez vos propres bouteilles et des pastilles pour purifier l’eau (ou un système de filtration), pour ne pas ajouter aux montagnes de déchets plastiques.

Cartes bancaires

Soyez prudent lorsque vous payez avec une carte bancaire. Si les magasins d’État sont globalement fiables, certaines boutiques privées relèvent subrepticement plusieurs empreintes de carte, utilisées ensuite pour des transactions par téléphone. Insistez pour que le commerçant réalise l’opération devant vous. Mémoriser le cryptogramme visuel et l’effacer de votre carte est une bonne façon d’éviter les problèmes.

Sédatifs

Il arrive que des touristes, surtout en solo, soient dépouillés dans le train ou le bus après avoir été drogués (le plus souvent avec des boissons frelatées). Chocolats, chai offerts par un vendeur complice et nourriture “maison” sont également usités.
Fiez-vous à votre instinct. Si vous avez un doute, refusez poliment les boissons ou aliments offerts par des inconnus ; les maux d’estomac constitueront une bonne excuse.

Fausses pierreries

Cette vieille escroquerie est perpétuée par d’excellents comédiens qui promettent des plans infaillibles pour “s’enrichir rapidement”. Ces escrocs demandent aux voyageurs de rapporter des pierres précieuses chez eux ou de les expédier par la poste, puis de les revendre à leurs représentants à l’étranger en prélevant une commission. Au bout du compte, les pierres (quand elles arrivent) ne valent en réalité qu’une fraction du prix demandé et les “représentants” ne se manifestent jamais.
Ne croyez pas les histoires larmoyantes sur la difficulté d’obtenir une licence d’exportation, ni les témoignages d’autres voyageurs qui vous seront présentés – ils sont généralement fictifs. Tapis, raretés ou pashminas en laine sont autant de variantes de cette escroquerie.

Surfacturations

Convenez toujours d’un prix au préalable avant de recourir à des services au tarif non réglementé. Cette règle s’applique particulièrement aux “sympathiques” guides de quartier, aux snacks des lieux touristiques, ainsi qu’aux taxis et aux auto-rickshaws sans compteur.

Photographies

Faites preuve d’instinct (ou demandez la permission) lorsque vous photographiez des gens. Une fois la photo prise, certains argueront du fait que vous vendrez ces clichés à des magazines et que rémunérer la pose est donc légitime.

Vols

En Inde comme partout, le vol est un risque. Assurez-vous de verrouiller vos bagages et de les attacher solidement dans les bus et les trains. Le larcin a souvent lieu au départ du train, lorsque toute poursuite devient impossible.
Redoublez de vigilance dans les dortoirs et ne laissez aucun objet de valeur sans surveillance. Faites usage des coffres-forts.
En cas de vol ou de perte de votre carte bancaire, appelez le numéro prévu à cet effet. Pour les chèques de voyage, contactez American Express ou Thomas Cook à Delhi.

Rabatteurs et intermédiaires

Les rabatteurs ont de multiples visages et leurs procédures sont bien mystérieuses. Taxis et auto-rickshaws sont prompts à conseiller un hôtel “avantageux”, qui leur verse une commission (incluse dans le prix de votre chambre) en cas de succès.
Réservez vos nuits d’hôtels à l’avance (au moins la première) et demandez que l’on vienne vous chercher. On vous dira souvent des hôtels qui refusent de payer des commissions qu’ils sont “complets” ou “fermés” : vérifiez par vous-même.
Méfiez-vous des phrases du genre “la boutique de mon frère” ou “un ami qui vous fera un prix spécial”. Beaucoup d’escrocs opèrent en partenariat avec les boutiques de souvenirs : restez sur vos gardes lorsque vous y faites de gros achats.
Aux stations de bus ou de train, esquivez les personnes offrant spontanément leur aide. Prenez l’air confiant et, si l’on vous demande, dites que vous venez souvent en Inde, même si c’est faux. Pour dissuader les rabatteurs, dites que vous avez déjà réglé votre transfert/circuit/trajet suivant.
Les rabatteurs sont particulièrement agaçants dans les lieux touristiques importants.

Transports locaux

À votre arrivée en gare ou à l’aéroport, réservez toujours votre moyen de transport auprès des comptoirs agréés par le gouvernement. Les principaux aéroports disposent tous de guichets de radio-taxis, taxis prépayés ou navettes dans le hall des arrivées. Ne montez jamais dans un taxi errant qui offre de vous déposer en ville, surtout pas la nuit.
En réservant des itinéraires sur plusieurs jours, tenez-vous en aux circuits prévus par les agences de tourisme, recommandés dans ce guide ou par un ami les ayant personnellement essayés.
Si vous prenez un billet de bus/train/avion ailleurs qu’au bureau agréé par la compagnie, vérifiez qu’il correspond à la classe pour laquelle vous avez payé. Il peut être plus sûr de réserver par Internet.
Des escrocs, qui se présentent comme des agents d’India Rail, insistent pour vous faire payer la validation de votre billet électronique : ignorez-les.

Autres escroqueries courantes

  • Un magma infâme (boue, peinture, excréments) est soudain propulsé sur vos chaussures… Et comme par magie, un cireur de chaussures surgit pour les nettoyer !
  • Des magasins et des restaurants “empruntent” le nom de leurs concurrents plus prisés et plus réputés.
  • Des rabatteurs, qui se présentent comme des guides “agréés par le gouvernement” ou des “tour-opérateurs”, font payer des sommes élevées en liquide. L’office du tourisme vous renseignera sur les guides recommandés. Sinon, demandez aux guides eux-mêmes de prouver leur statut.
  • Certains vendeurs de souvenirs ont même offert des commissions à des touristes afin qu’ils se fassent passer pour des clients satisfaits et attirer ainsi d’autres voyageurs dans leurs boutiques !

En toute sûreté

  • Une bonne assurance voyage est indispensable.
  • Photocopiez tous vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, carte bancaire, numéros de chèques de voyage, police d’assurance, billets de train/bus/avion). Gardez un jeu de copies sur vous (à part des originaux) et laissez une copie dans un fichier attaché à un e-mail envoyé sur votre messagerie.
  • Conservez votre argent et votre passeport dans une ceinture-portefeuille ou en lieu sûr sous vos vêtements.
  • Mettez au minimum 100 $US à part.
  • N’exhibez pas de grosses sommes en public.
  • Dans les hôtels bas de gamme, où les portes des chambres se ferment avec un cadenas, utilisez éventuellement le vôtre.
  • Si vous ne pouvez pas fermer efficacement votre chambre de l’intérieur, changez d’hébergement.
Mis à jour le : 26 mars 2018

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Inde

Paramètres des cookies