Inde du Sud : Femmes seules

Voyager seule en Inde du Sud

En Inde comme ailleurs, les femmes seules et les autres voyageurs en solo pourront être confrontés à certains problèmes spécifiques, tant au niveau des tarifs que de la sécurité. Mieux vaut anticiper.

Femmes seules

L’Inde reste un pays largement conservateur. Les voyageuses doivent savoir que leur comportement et leur tenue vestimentaire risquent d’être observés avec attention, surtout en dehors des centres touristiques. Les agressions sexuelles visant les femmes sont en augmentation en Inde, et ce malgré le durcissement de la législation. De nombreuses touristes ont été visées ces dernières années.

Attention non sollicitée

De la part des hommes, elle pose souvent problème. Attendez-vous à être dévisagée ; il est inutile de vous énerver pour autant. Ne répondez pas aux regards insistants, au risque de laisser croire à un encouragement.
Des lunettes noires, un téléphone, un livre, une tablette ou des écouteurs aident à marquer la distance.

Harcèlement sexuel

De nombreuses voyageuses ont rapporté avoir été victimes de harcèlement sexuel sous une forme ou une autre en Inde : commentaires obscènes, gestes provocateurs, bousculade ou attouchement “accidentels”. Les problèmes ont plus souvent lieu au milieu d’une foule, lors de festivités, dans les transports en commun bondés ou sur les marchés très fréquentés. Les femmes qui voyagent avec un compagnon sont bien moins importunées.

Précautions utiles

Soyez attentive à votre environnement. S’il semble peu sûr, suivez votre instinct. Il ne s’agit pas d’avoir peur de manière déraisonnable, mais de faire attention. Après la tombée de la nuit, utilisez un service de taxis officiel et recommandé. Faites en sorte de ne pas attendre dans une gare ou d’arriver tard le soir. Soyez en ville avant la nuit.
Écourtez les conversations avec des inconnus. Prolonger un échange de propos sans intérêt peut passer pour un encouragement. Le silence peut être très efficace. Certaines femmes portent un anneau ou glissent dans la conversation qu’elles sont mariées ou fiancées (que ce soit vrai ou non).
Si vous avez l’impression qu’un homme vous suit de près, dites-lui fermement de vous laisser tranquille, assez fort pour attirer l’attention des passants. Suivez l’exemple des Indiennes : au lieu de serrer la main, dites namaste, la salutation traditionnelle. Évitez de porter des bijoux à l’aspect coûteux et des accessoires voyants.
Avant de vous rendre à une séance privée, renseignez-vous sur l’enseignant ou le praticien (prenez conseil auprès d’autres voyageuses). Des femmes ont été importunées par des masseurs et d’autres thérapeutes. Si vous vous sentez mal à l’aise, partez. Il est préférable de payer plus cher pour un hôtel de qualité dans un bon quartier. Dans les hôtels, fermez votre porte à clé. Certains employés (surtout dans les établissements petits budgets ou de catégorie moyenne) entrent sans attendre l’autorisation.
Évitez les endroits isolés, même dans la journée, les allées et les routes désertes. Ayez l’air sûre de vous en public ; évitez de sembler perdue (et donc vulnérable) ; consultez les cartes à l’hôtel ou dans un restaurant plutôt que dans la rue.

Santé et hygiène

On trouve facilement des serviettes hygiéniques. Les tampons ne sont disponibles que dans les pharmacies des grandes villes et des centres touristiques. Soyez prévoyante.

Tenue vestimentaire

Dans les régions les plus touristiques comme Goa et dans les grandes villes cosmopolites comme Mumbai, l’attitude envers les tenues vestimentaires est moins conservatrice qu’ailleurs, surtout dans les bars, les hôtels ou les restaurants fréquentés par les jeunes Indiennes. Partout ailleurs, les femmes s’habillent selon la tradition. En vous conformant aux usages locaux, vous éviterez de choquer et d’attirer sur vous l’attention. 
Bannissez les hauts sans manches, les shorts, les minijupes et tout vêtement moulant ou transparent. Une dupatta (longue écharpe) drapée sur un T-shirt est pratique pour éviter les regards ; elle servira aussi à vous couvrir la tête dans certains temples. Porter un salwar kameez (ensemble tunique-pantalon) vous aidera à passer inaperçue. Vous pourrez aussi opter pour une kurta (longue chemise) par dessus un pantalon.

Ne sortez pas vêtue d’un choli (corsage porté sous le sari) ou d’un jupon de sari (que beaucoup d’étrangères prennent pour une jupe) ; cela reviendrait à vous promener à demi habillée.

La plupart des Indiennes portent un bermuda et un T-shirt pour se baigner ; mieux vaut se draper d’un sarong pour revenir de la plage à l’hôtel.

Transports

Les femmes peuvent passer devant tout le monde pour acheter un billet de train ou de bus. Dans les trains, des wagons leur sont réservés. Certaines gares sont équipées de salles d’attente réservées aux voyageuses. Si votre avion arrive en soirée, arrangez-vous avec votre hôtel pour qu’on vienne vous chercher à l’aéroport.

Certaines villes disposent de services de radio-taxis prépayés – plus chers que les taxis prépayés standards, ce système est considéré comme sûr grâce à des chauffeurs triés sur le volet. Les applications Uber et Ola sont aussi utiles.

Si vous choisissez un taxi prépayé standard, donnez le numéro d’immatriculation de la voiture et le nom du chauffeur à un policier de l’aéroport (et ce devant le chauffeur). Ne prenez pas de taxi tard le soir et n’acceptez jamais la présence d’un autre homme que le chauffeur – même si ce dernier affirme qu’il s’agit de son “frère”.

Dans le train, les classes les plus chères sont souvent plus tranquilles, surtout pour les voyages de nuit. En classe sleeper, préférez la couchette supérieure. Asseyez-vous de préférence à côté d’autres femmes. Pour les longs trajets, réservez des sièges à l’avant.
Dans les grandes villes, pour vérifier si un taxi ou un rickshaw prend le bon chemin, consultez votre localisation avec le GPS d’un smartphone.

Mis à jour le : 26 mars 2018

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Inde

Paramètres des cookies