Antarctique : Sécurité

Désagréments et dangers en Antarctique

La législation internationale impose à tous les bateaux de pratiquer un exercice de sauvetage dans les 24 heures suivant le départ. Cet exercice très sérieux est obligatoire pour tous les passagers. Chaque cabine doit comporter un panneau ou une carte indiquant aux passagers le poste de sauvetage à utiliser, ainsi qu'un gilet de sauvetage par personne. Les gilets possèdent généralement un sifflet et une balise lumineuse à pile qui commence automatiquement à émettre des flashs au contact de l'eau. Le signal d'alarme universel pour procéder à l'évacuation consiste en une série de sept sons brefs émis par le sifflet ou la sirène du navire, suivis d'un son prolongé. Il se peut que le signal retentisse à plusieurs reprises lors de l'exercice de sauvetage. Cet exercice n'ayant lieu qu'une seule fois par voyage, si vous entendez le signal une seconde fois, il s'agit d'une vraie alerte. Regagnez immédiatement votre cabine pour récupérer votre gilet de sauvetage et des vêtements chauds et dirigez-vous vers votre poste de sauvetage pour attendre les instructions.
Une chute par-dessus bord est souvent fatale. Gardez toujours une main libre (“une main pour le bateau”) pour saisir une balustrade ou tout autre support en cas d'oscillation subite du bateau. Faites attention en montant des échelles et des escaliers, mais aussi partout où vous risqueriez, en cas de projection subite contre du mobilier, une fracture d'un membre ou du crâne (ça s'est déjà vu !).
Les mouvements de portes peuvent être dangereux - ne mettez pas vos doigts sur les montants - et la pluie, la neige et l'huile peuvent rendre les ponts glissants – déplacez-vous prudemment. Gare également aux seuils de porte surélevés, aux étais et autres éléments navals.

Code de conduite du voyageur en Antarctique

  • Se préparer à d'importantes variations climatiques. S'assurer qu'équipement et vêtements sont adaptés aux conditions en Antarctique.
  • Connaître ses limites et les dangers de l'Antarctique. Programmer ses activités en gardant toujours en tête la sécurité.
  • Prendre note et agir en fonction des conseils et des instructions des responsables ; ne pas s'éloigner du groupe.
  • Ne pas marcher sur des glaciers ou de vastes étendues enneigées sans posséder l'équipement et l'expérience adéquats ; le danger de tomber dans des crevasses cachées est réel.
  • N'utiliser les refuges d'urgence qu'en cas de nécessité. En cas d'utilisation de matériel ou de nourriture provenant d'un refuge, prévenir la station de recherche la plus proche ou l'autorité nationale compétente une fois l'urgence passée.
  • Respecter toutes les restrictions de fumer et les précautions contre le feu qui représente un danger en raison du climat sec en Antarctique.
Mis à jour le : 11 juin 2014

Articles récents

Paramètres des cookies