Antarctique : Santé

Vaccins et soins médicaux en Antarctique

Vaccins

Aucun vaccin spécifique n'est requis pour voyager en Antarctique. Il faut toutefois être à jour dans son carnet de vaccination. Apportez tous vos médicaments clairement étiquetés dans leurs emballages d'origine et, si nécessaire, des seringues. Munissez-vous aussi d'une lettre datée et signée par votre médecin décrivant vos pathologies et les médicaments afférents, y compris le nom des génériques.

Soins médicaux

Les infrastructures de santé sont limitées : pas d'hôpitaux publics, de pharmacies ou de cabinets médicaux. Les infirmeries de bord ou des stations de recherche disposent d'un équipement restreint avec d'ordinaire un seul médecin ou infirmière. Un problème de santé engageant le pronostic vital nécessite l'évacuation vers un pays équipé pour les soins médicaux avancés.
Les médecins de bord traitent des problèmes survenant pendant le voyage. Ils ne reçoivent pas pour les consultations de routine, pas plus qu'ils ne sont équipés pour des interventions médicales poussées. Les voyages dans des conditions climatiques extrêmes sont susceptibles de mettre à l'épreuve les personnes les plus en forme : prenez toutes les précautions nécessaires avant le départ et en cas de santé incertaine, mieux vaut envisager un report du voyage.

Précautions élémentaires

Voici un aperçu des maux les plus courants touchant les voyageurs en Antarctique.

Mal de mer

De nombreux voyageurs en souffrent. Il s'agit simplement d'une réponse naturelle aux mouvements de la mer.

  • Mangez léger, mais ne restez jamais l'estomac totalement vide.
  • Pour plus de confort et moins ressentir le roulis et le tangage, réservez une cabine au milieu, sur le pont inférieur.
  • Respirez l'air frais et scrutez l'horizon.
  • Évitez la lecture, l'alcool, la fumée de cigarette et les odeurs de fuel.

Les médecins de bord prescrivent un ou deux types de médicaments, mais mieux vaut anticiper et emporter les vôtres, même si vous n'avez jamais eu le mal de mer auparavant.
Les médicaments contre le mal de mer se prennent avant l'apparition des premiers symptômes :

  • Dimenhydrinate (Dramamine, Travel-Gum), méclozine (Antivert, Bonine) : courants, mais occasionnent souvent de la somnolence.
  • Prométhazine (Phenergan) : moins de somnolence, mais ne traite pas en soi le mal de mer. Favorise une adaptation au mouvement. Effets secondaires tout de même possibles : somnolence, étourdissements, bouche sèche.
  • Scopolamine (Scopoterm/patchs de voyage)

Autres remèdes :

  • Gingembre
  • Bracelets d'acupression

Autres maux

Les personnes se rendant au pôle Sud ou dans les terres d'Antarctique oriental peuvent souffrir, entre autres, du mal des montagnes.
Gelures Elles concernent principalement le nez, les joues, le menton, les doigts des pieds et des mains. Cela commence par l'engourdissement des membres et des rougeurs puis l'apparition de plaques blanches/jaunes cireuses. Veillez à superposer plusieurs couches de vêtements, à porter un couvre-chef, à rester au sec (imperméabilité de la couche de vêtements en contact avec l'extérieur) et à changer vos vêtements, chaussettes et gants mouillés.
Hypothermie Elle survient lorsque le corps perd de la chaleur plus vite qu'il ne peut en produire, entraînant la chute de la température corporelle. Elle est souvent provoquée par une association de facteurs : vent, vêtements mouillés, fatigue et faim. Épuisement, engourdissement des membres (surtout des doigts et des orteils), tremblements, difficultés d'articulation, comportement irrationnel ou violent, léthargie, difficultés à marcher, langage confus, crampes et violentes décharges d'énergie font partie des symptômes. Il faut se mettre à l'abri du vent et de la pluie, enfiler des vêtements secs, boire des liquides chauds (pas d'alcool), manger des aliments caloriques faciles à digérer et, si possible, prendre une douche chaude (mais pas bouillante).
Déshydratation Le climat très sec de l'Antarctique peut provoquer la déshydratation. Elle a notamment pour symptômes une urine jaune foncée et/ou de la fatigue. Il faut boire au moins 4 litres d'eau par jour et éviter le thé et le café.
Exposition au soleil Même par temps couvert, on peut facilement attraper un coup de soleil et avoir mal aux yeux en raison du reflet du soleil sur la neige, la glace et la mer. Portez des lunettes de soleil avec filtre UV et mettez de l'écran solaire.

Mis à jour le : 24 février 2014

Articles récents

Paramètres des cookies