Lac Titicaca

Lieu de naissance du soleil selon une croyance andine, le plus grand lac d’Amérique du Sud est aussi le plus haut plan d’eau navigable au monde. Envoûtant et singulier, le Titicaca accueille depuis longtemps les populations des hauts plateaux. Les civilisations pré-incas des Pukara, des Tiahuanaco et des Colla ont notamment marqué le territoire. La région présente une belle diversité de paysages : hauts sommets des Andes, aride altiplano et champs en damiers. Ce tableau est égayé par des fêtes ancestrales qui s’accompagnent de processions en costumes et de fanfares annonçant des jours fastes.

Islas Uros

Ces extraordinaires îles flottantes constituent la principale curiosité du lac Titicaca. Elles sont fabriquées avec des roseaux légers appelés totora, qui poussent en abondance dans les bas-fonds du lac.
La vie des Uros est indissociable des totora. En partie comestibles (le goût évoque celui de la canne à sucre, sans sucre), ces roseaux sont utilisés pour construire des maisons, des bateaux et des objets artisanaux. Les îles se composent de nombreuses couches de totora, complétées en surface à mesure que les couches inférieures pourrissent ; le sol reste toujours souple et élastique.
Certaines îles possèdent des versions des bateaux traditionnels en bottes de roseaux et d’autres créations en roseau, comme des arches et des balançoires. Attendez-vous à payer pour un tour en bateau ou pour prendre des photos.
Leur métissage avec des personnes de langue aymara a entraîné la disparition de la langue des Uros, qui parlent désormais tous aymara. Cette petite tribu entama son inhabituelle existence flottante il y a des siècles afin de se protéger de l’agressivité des Colla et des Incas.
La popularité des îles s’est parfois traduite par une commercialisation effrénée. Un labyrinthe de chenaux étroits mène à des îles en roseau plus authentiques et plus éloignées de Puno, qui ne peuvent se visiter qu’en bateau privé. Leurs habitants conservent un mode de vie relativement traditionnel et n’apprécient pas d’être photographiés.
Mis à jour le : 1 avril 2019

À voir à faire au Pérou

Puno

  • Museo Carlos Dreyer

    archéologie

    Ce musée possède une intéressante collection d’art et d’artefacts archéologiques reliés à...

    Lire la suite
  • Musée de la Coca

    culture locale

    Ce petit musée fournit de nombreuses informations – historiques, médicinales, culturelles – sur...

    Lire la suite
  • Yavari

    site historique

    Le plus ancien bateau à vapeur du lac Titicaca, le célèbre Yavaria été réaménagé en musée et en...

    Lire la suite
  • Cathédrale

    édifice religieux

    Sur le côté ouest de la Plaza de Armas, cet édifice baroque fut achevé en 1757. L’intérieur,...

    Lire la suite
  • Casa del Corregidor

    édifice historique

    Cette maison du XVIIe siècle, l’une des plus anciennes de Puno, mérite à elle seule le détour....

    Lire la suite

Lampa

Un joli pont se situe juste à la sortie de la ville. À 4 km à l’ouest, la Cueva de los Toros, une grotte en forme de taureau, contient des sculptures préhistoriques de lamas et d’autres animaux. Elle se trouve à droite de la route en allant vers l’ouest, dans une grande formation rocheuse facilement reconnaissable. En chemin, vous verrez plusieurs chullpas, semblables à celles de Sillustani et de Cutimbo.

  • Iglesia de Santiago Apóstol

    église

    Cette église en mortier de chaux fait la fierté des habitants et mérite la visite. Elle renferme,...

    Lire la suite
  • Municipalidad

    hôtel de ville

    Sur la petite place à côté de l’église, l’hôtel de ville se reconnaît aux peintures murales...

    Lire la suite
  • Museo Kampac

    archéologie

    Les employés du magasin qui fait face à ce musée, à deux cuadras à l’ouest de la Plaza de Armas,...

    Lire la suite

Pucará

  • Museo Lítico Pucará

    musée

    Le Museo Lítico Pucará , à côté de l’église, présente une belle collection de monolithes...

    Lire la suite
Paramètres des cookies