Mexique

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Mexique
  4. Les Incontournables

Mexique : Les Incontournables

Le meilleur du Mexique

A voir, à faire au Mexique : les sites historiques à ne pas manquer, les plus beaux sites naturels, les plages... toute l'info pour ne rien rater lors de son voyage au Mexique.

Mérida

Capitale culturelle de la péninsule du Yucatán, cette ville grande mais accessible comporte un centre colonial magnifiquement préservé, une profusion de musées et galeries d’art, et certaines des meilleures tables de la région. Immédiatement au sortir de Mérida se trouvent des réserves naturelles, de belles haciendas (domaines) et des cenotes cachés dans la jungle, parfaits pour piquer une tête. Un peu plus loin, les sites mayas peu visités qui jalonnent la Ruta Puuc donnent l’occasion de remonter le temps sans être bousculé par la cohue des touristes. Carte : 1

Tulum

Un site maya de renommée mondiale, des plages de sable blanc et les eaux turquoise des Caraïbes : bienvenue à Tulum, destination populaire, à juste titre. Des cabanes en bord de mer aux complexes hôteliers haut de gamme, il existe des hébergements pour toutes les bourses, sans compter de sensationnels restaurants et d’innombrables curiosités dans les environs. C’est ainsi que, venus pour quelques jours seulement, beaucoup de visiteurs sont encore là des mois plus tard… Carte : 2

Puerto Vallarta

Nichée entre des montagnes couvertes de forêt et la deuxième plus grande baie d’Amérique du Nord, la plus belle station balnéaire mexicaine du Pacifique marie cadre éblouissant et ambiance festive. Gastronomes, fans de shopping, amateurs d’activités de plein air ou communauté gay et lesbienne, chacun trouvera son bonheur à Puerto Vallarta. Une petite heure de trajet en dehors de la ville suffit pour profiter d’une plage déserte, faire une balade à cheval dans la Sierra Madre, observer les baleines, faire de la plongée sous-marine ou une partie de pêche au gros. Carte : 3

Chichén Itzá

Certes, le site figure sur tous les itinéraires des bus touristiques et vous ne l’aurez en aucun cas pour vous seul. Ce site maya, qui figure au rang des sept nouvelles merveilles du monde, est vraiment spectaculaire : imposante silhouette monolithique de la pyramide d’El Castillo (où l’ombre du dieu serpent à plumes Kukulcán semble monter les marches lors des équinoxes de printemps et d’automne), Cenote sacré, architecture insolite d’El Caracol, tous les édifices laissent le visiteur sans voix. Carte : 4

Isla Espíritu Santo

Cette île splendide du golfe de Californie a d’innombrables atouts : snorkeling en compagnie d’inoffensifs requins-baleines, sites de plongée hors pair, camping sous un magnifique ciel étoilé, kayak le long d’une myriade de baies azurées festonnées de falaises aux couleurs pastel, et même une colonie de lions de mer. Sur Espíritu Santo, le spectaculaire est partout au rendez-vous, notamment grâce à la géographie de l’île. Le vent et les vagues ont sculpté le grès rose en circonvolutions aux formes étonnantes, qui toutes recèlent de superbes criques. Carte : 5

Les pyramides de Teotihuacán

Jadis l’une des plus grandes cités de Méso-Amérique, Teotihuacán, à une heure seulement de Mexico, fait l’objet d’une excursion très populaire depuis la capitale. Les silhouettes imposantes de la Pirámide del Sol (pyramide du Soleil) et de la Pirámide de la Luna (pyramide de la Lune) dominent les vestiges de cette vaste métropole. Même des siècles après sa chute au VIIIe siècle, Teotihuacán demeura longtemps un lieu de pèlerinage pour la royauté aztèque. Carte : 6

Ville de Oaxaca 

Cette ville du Sud à la personnalité bien affirmée se dore à la lumière des hautes terres et envoûte le visiteur grâce à son bel artisanat, ses fiestas et sa belle architecture coloniale. Sa cuisine savoureuse se déguste aussi bien dans les restaurants que sur les étals des marchés, et l’on distille dans les villages des environs un mezcal raffiné. Depuis Oaxaca , on accède facilement à Monte Albán, ancienne capitale zapothèque, à des villages d’artisans indiens où ont lieu chaque semaine des marchés, ainsi qu’aux collines boisées de la Sierra Norte, paradis des randonneurs ansi que des amateurs de VTT. Carte : 7

Guanajuato

Classée au Patrimoine mondial, Guanajuato réunit mille trésors dans son étroite vallée. Cette ancienne cité minière (devenue une ville universitaire) arbore de jolies places, des musées, d’opulentes demeures coloniales et des maisons aux tons pastel. Suivez les ruelles piétonnes, observez le va-et-vient des passants, laissez-vous charmer par les mariachis, ou participez à l’atmosphère endiablée des estudiantinas (fêtes de rue traditionnelles) et des nombreux bars étudiants. Les tunnels – principales voies d’accès pour se déplacer en ville – ajoutent encore à son charme insolite. Carte : 8

Guadalajara

La deuxième ville du Mexique tient davantage d’un ensemble hétéroclite de pueblos que d’une belle métropole. Malgré cela, ses bâtiments coloniaux, ses splendides espaces publics et son magnifique artisanat que l’on peut acheter dans les faubourgs bohèmes de Tlaquepaque et Tonalá, confèrent tout son charme à la capitale du Jalisco. La jeunesse et la classe moyenne se retrouvent pour faire la fête des week-ends entiers dans les bars et discothèques branchés, et il n’existe nul autre endroit dans l’ouest du pays où mieux manger. Carte : 9

San Miguel de Allende

Après une rude matinée passée à visiter églises et galeries et battre le pavé dans les rues coloniales de San Miguel de Allende, il n’y a rien de tel que de s’offrir le luxe d’un moment de détente dans l’une des piscines thermales naturelles à l’extérieur de la ville. Repos et relaxation garantis ! Après avoir fait trempette, mettez le cap sur le Santuario de Atotonilco voisin, haut lieu de pèlerinage pour les Mexicains. Carte : 10

La Finisterra : péninsule de Basse-Californie

Que la superbe formation rocheuse appelée El Arco fasse l’objet d’une halte lors d’une croisière ou surgisse au terme d’un trajet de 1 700 km par la route, la pointe de la péninsule offre un spectacle de toute beauté. Les pélicans plongent en piqué dans l’eau, les vacanciers se prélassent sur la Playa del Amor et des pangas (petits bateaux) côtoient des lions de mer. Les fonds sous-marins recèlent autant de merveilles que la terre ferme : avec un masque et des palmes pour aller à la rencontre des murènes et des poissons multicolores. Carte : 11

Palenque

Bienvenue dans l’ancien monde maya, où les pyramides se dressent au-dessus de la cime des arbres, et où les singes passent furtivement en poussant des cris suraigus. Flânez dans le palais labyrinthique que domine une tour splendide. Émerveillez-vous devant l’ampleur de l’escalier du temple des Inscriptions, l’opulent mausolée de Pakal (chef le plus puissant de Palenque), et de là-haut, laissez vagabonder rêveusement votre regard sur toute l’étendue du site. La descente promet d’être vertigineuse, au propre comme au figuré. Carte : 12

La Riviera Maya

S’étendant de Cancún, jusqu’aux marigots de la réserve de biosphère Sian Ka’an, la Riviera, principalement à cause de Cancún, a la réputation d’être bétonnée. Ailleurs pourtant, les occasions de se détendre sans se faire bousculer par la foule sont légion, aussi bien dans des villages de pêcheurs que dans les hauts lieux cosmopolites où se rassemblent les voyageurs. Quoi qu’il en soit, l’eau est d’un bleu si profond, le sable d’un blanc si étincelant et la jungle si luxuriante qu’on se laisse séduire par la nature tropicale. Carte : 13

Veracruz : le Mexique autrement

On ne vient pas à Veracruz, ville portuaire, avec en tête un programme touristique classique. L’animation règne sur le zócalo, sorte de salon en plein air où se retrouvent les habitants. C’est aussi le cas sur le malecón, promenade du front de mer fréquentée par les amoureux, les rêveurs et les artistes de rue. Vrai également dans le Gran Café de la Parroquia, vieux de 200 ans et si ancré dans la tradition qu’il fait partie intégrante de l’identité de la ville. Délaissez les sites touristiques et laissez-vous enivrer par Veracruz. Carte : 14

Magie de San Cristóbal

Entourée de collines, San Cristóbal de Las Casas, ville coloniale haut perchée au cœur du Chiapas des Indiens, s’agrémente de ruelles pavées où il fait bon flâner. Mariant modernité et tradition maya à travers ses cafés cosmopolites et sa culture ancestrale, elle sert aussi de tremplin pour l’exploration des merveilles naturelles du Chiapas, ainsi que la visite des villages tzotziles et tzeltales. Passez les journées ensoleillées à visiter les églises et les marchés, ou à vous balader à cheval dans les forêts de pins, et les fraîches soirées au coin du feu dans un bar douillet. Carte : 15

 

Articles récents

Guide de voyage Mexique

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique