Mexique : Culture

Langue

L'espagnol est la première langue du Mexique. L'espagnol mexicain diffère de l'espagnol castillan à deux égards : la prononciation est plus douce et chantante et de nombreux mots indiens ont été assimilés. Plus de 50 langues indiennes sont par ailleurs parlées au Mexique (on estime que 15% de la population environ ne parle pas espagnol).
Le vocabulaire de base inclut les mots suivants :

  • Bonjour : Hola/buenos dias
  • Salut : Hola
  • Je veux...: Quiero...
  • Au revoir : Adiós
  • Aujourd'hui : Hoy
  • Parlez-vous... ? : ¿ Habla usted...?
  • Merci : Gracias
  • Comment allez-vous ? : ¿ Como esta ?
  • Je vais bien : Estoy bien
  • S'il vous plaît : Por favor
  • Oui :
  • Non : No
  • Argent : Dinero
  • Passeport : Pasaporte

Nourriture

La cuisine mexicaine se décline en de nombreuses spécialités régionales. Les tortillas (petites galettes à base de maïs ou de froment) et les frijoles (haricots frits, bouillis, sautés ou servis en soupe) constituent les aliments de base. Les antojitos, en-cas traditionnels, incluent les burritos (préparations à base de haricots, de fromage et de viande enveloppées dans une tortilla), les tacos (aux innombrables garnitures), les empanadas (chaussons fourrés), les enchiladas (burritos cuits au four) ou encore le guacamole (purée d'avocats préparée avec des oignons, des piments, du citron et des tomates). De nombreuses autres spécialités sont réalisées à partir de ces ingrédients, mais aussi de poulet ou de fruits de mer.
Cette brève présentation de la cuisine mexicaine ne saurait être complète sans mentionner les piments. Certains, comme le habanero ou le serrano, sont vraiment très forts. Le poblano est comparativement plus doux.

Religion

Présente depuis la conquête espagnole, la religion catholique est très largement majoritaire. Les institutions catholiques sont par ailleurs le principal fournisseur de services sociaux et éducatifs. L'importance de l'Eglise – et notamment des jésuites – poussa les dirigeants du pays du XIXe siècle à restreindre son pouvoir. Aux termes de la Constitution de 1917, le clergé ne pouvait se prononcer sur les décisions du gouvernement, posséder des biens ou diriger des écoles. Ces dispositions cessèrent d'être appliquées au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Le symbole le plus puissant de l'Église est la Vierge de Guadalupe, manifestation de la Vierge Marie apparue à un Indien en 1531, non loin de Mexico. Les Indiens sont en majorité chrétiens, mais des croyances plus anciennes se mêlent à leur foi. Nakawé, déesse de la Fertilité des Huicholes de Jalisco, est par exemple plus vénérée que le Christ.
Les fêtes sont une tradition au Mexique. Souvent d'origine religieuse, elles n'en servent pas moins de prétexte à de nombreuses réjouissances. Processions d'images pieuses dans les rues, défilés costumés, feux d'artifice, bals, musique et boisson en abondance, voire lâchers de taureaux dans les rues, font partie du spectacle. Le carnaval donne lieu à une véritable liesse avant les quarante jours du carême. La fête qui caractérise le mieux le Mexique est certainement le jour des Morts (Día de Muertos, 2 novembre). Pour les habitants, c'est le jour choisi par les esprits des morts pour revenir sur terre. Les familles édifient des autels à leur intention à l'intérieur des habitations et se rendent dans les cimetières pour communier avec leurs disparus. Le jour de la Vierge de Guadalupe (12 décembre) est précédé d'une semaine de fête dans tout le pays. Quant aux processions de la Chandeleur (16-24 décembre), elles reconstituent le voyage de Marie et de Joseph vers Bethléem.

Arts

Résumer en quelques lignes l'art précolombien (et la richesse artistique du Mexique dans son ensemble) relève de la gageure. Dans les grandes lignes, les civilisations amérindiennes se sont avant tout illustrées dans le domaine artistique par des représentations en pierre de dieux, d'animaux et de formes humaines.
Les plus surprenantes sont sans doute les gigantesques têtes olmèques. Les Mayas du sud-est du pays furent certainement les plus créatifs à leur apogée culturelle (250-900). Outre de très belles poteries et des fresques aux couleurs étonnantes, ils ont laissé d'innombrables sculptures de pierre, dont la complexité du dessin est compensée par une délicatesse immédiatement perceptible au toucher. L'art des Aztèques, qui traduit une conception cruelle du monde, se caractérise par des sculptures de crânes et des représentations symboliques de dieux. De nombreux palais, tombeaux et pyramides témoignent de l'importance donnée à l'architecture par ces civilisations. Ils sont visibles en divers points du pays, notamment à Chichén Itzá (Yucatán), à Palenque (Chiapas) ou à Teotihuacán (près de Mexico).
La période coloniale a donné naissance à un art pictural influencé par l'esthétique espagnole. Le pays se couvrit dans le même temps de nombreuses églises. Le style baroque s'exprima à partir du XVIIe siècle, en réponse à la sévérité des styles Renaissance précédents. Les années 1920 voient l'apparition du mouvement des muralistes, mené par Diégo Rivera, et caractérisé par d'immenses fresques murales au contenu très politique, que l'on peut voir à Mexico. Frida Kahlo, l'épouse de Rivera, est devenue, avec ses autoportraits douloureux et ses compositions surréalistes, l'artiste mexicaine la plus populaire.
Les mariachis, chanteurs traditionnels, sont l'expression musicale mexicaine la plus connue. La musique populaire, très présente, varie cependant des mélodies simples qui accompagnent les danses traditionnelles aux styles modernes importés.
Carlos Fuentes, Juan Rulfo et Octavio Paz ont fait connaître avec talent la littérature mexicaine hors des frontières du pays. Le Mexique est aussi un grand pays de cinéma, depuis les tout débuts de cette industrie, avec Fernando de Fuentes, jusqu'à des cinéastes comme Arturo Ripstein. Des réalisateurs audacieux et originaux comme Alejandro González Iñárritu, Alfonso Cuarón ou Guillermo Del Toro constituent aujourd'hui une nouvelle vague très stimulante.

Articles récents

Guide de voyage Mexique

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique