Guatemala : Santé

Vaccins et soins médicaux au Guatemala

Les voyageurs se rendant en Amérique centrale doivent se protéger contre les infections véhiculées par la nourriture et l’eau, ainsi que par les moustiques. La plupart d’entre elles ne sont pas mortelles, mais gâcheront certainement votre voyage. En plus des vaccinations nécessaires, veillez à vous munir de protection contre les insectes.

Vaccins

Seule la vaccination contre la fièvre jaune est exigée. Si vous effectuez un tour de l’Amérique latine, sachez que les autorités exigent des voyageurs en provenance de la Guyane française, de la Bolivie, de la Colombie, de l’Équateur, du Pérou et du Venezuela d’être en possession d’un certificat de vaccination contre la fièvre jaune (l’original est nécessaire). C’est aussi le cas si vous avez voyagé dans certains pays d’Afrique.
Les vaccins habituellement recommandés sont ceux contre les hépatites A et B et la typhoïde – selon les conditions d’hygiène et la durée du séjour. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanospoliomyélite (D. T. Polio) est conseillée. La vaccination contre la rage peut également être proposée par votre médecin. Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales. Plus vous vous éloignez des circuits classiques, plus il faut prendre vos précautions. Faites inscrire vos vaccinations dans un carnet international de vaccination (livret jaune) que vous pourrez vous procurer auprès de votre médecin ou d’un centre.

Voici les coordonnées de quelques centres de vaccination : 

Institut Pasteur (0 890 71 08 11 ; 211 rue de Vaugirard, 75015 Paris)

Centre de vaccination d’Air France (01 43 17 22 00 ; 148 rue de l’Université, 75007 Paris)

Centre de vaccinations ISBA (04 72 76 88 66 ; www.isbasante.com ; 7 rue Jean-Marie-Chavant, 69007 Lyon). Autres centres en France. Coordonnées sur le site web. 

Hôpital Nord – Centre de santé des voyageurs (04 91 96 89 11 ; www.ap-hm.fr/mit ; Pavillon des maladies infectieuses et tropicales, chemin des Bourrely, 13915 Marseille). 

Vous pouvez obtenir la liste complète de ces centres en France en vous connectant sur le site www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs. 

Services médicaux au Guatemala

Guatemala Ciudad offre des services médicaux de bonne qualité ; le choix est plus restreint dans le reste du pays. En règle générale, les hôpitaux privés sont plus fiables et plus rapides (mais plus chers) que les hôpitaux publics, qui souffrent parfois de pénurie d’équipement et de fournitures. De nombreux voyageurs s’adressent à l’hôpital Herrera Llerandi (2384 5959 ; www.herrera llerandi.com ; 6a Av 8-71, Zona 10 ;  www.herrerallerandi.com), à Guatemala Ciudad. 

Pour connaîre d’autres établissements à Guatemala Ciudad, consultez le site www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs, rubrique Guatemala puis Santé.

Quoique les soins médicaux soient relativement bon marché (environ 25 Q pour une consultation standard), nous vous recommandons de contracter une assurance voyage (voir p. 320). 

La plupart des médecins et des hôpitaux préfèrent un paiement en espèces, que vous ayez ou non une assurance. En cas d’affection grave, vous préférerez sûrement être évacué vers un pays doté de services médicaux de pointe. Ceci pouvant coûter des milliers de dollars, vérifiez avant le départ que votre assurance couvre ces frais.

La plupart des pharmacies guatémaltèques sont bien approvisionnées, mais des médicaments importants peuvent ne pas être disponibles. Emportez vos traitements indispensables.

Précautions élémentaires

Faire attention à ce que l’on mange et à ce que l’on boit est la première des précautions. Les troubles gastriques et intestinaux sont fréquents, mais la plupart du temps ils restent sans gravité. Ne sombrez pas dans la paranoïa et ne vous privez pas de goûter la cuisine locale, cela fait partie du voyage. N’hésitez pas à vous laver les mains fréquemment, notamment avant de manger ou de vous toucher le visage.

Alimentation 

Les maux digestifs et intestinaux sont de loin le problème le plus couramment rencontré par les voyageurs au Guatemala. Cela peut aller de maladies graves comme le choléra à des troubles bénins du type diarrhée. Ayez comme principe de toujours faire attention à ce que vous mangez, buvez et portez à la bouche de manière générale. Voici quelques recommandations simples qui vous aideront à rester en bonne santé pendant le voyage :

  • Lavez-vous soigneusement les mains avant de manger ou de vous toucher le visage. Emportez du gel antibactérien.
  • Ne mangez que dans les endroits qui vous semblent propres (l’état de la salle de restaurant est parfois un bon indicateur de celui de la cuisine).
  • Pour être certain de consommer de la nourriture fraîche et préparée le jour même, cantonnez-vous aux établissements très fréquentés aux heures des repas.
  • Épluchez, faites cuire ou désinfectez tous les fruits et légumes.
  • Montrez-vous très pointilleux si vous mangez dans la rue.
  • Si vous tombez malade et le restez plus de quelques jours, portez un échantillon de selles au laboratoire (il y en a même dans les toutes petites localités) pour le faire analyser. Un pharmacien pourra vous prescrire ensuite le médicament approprié.

Eau

Bien que de nombreux Guatémaltèques boivent l’eau du robinet, cette pratique n’est pas recommandée aux étrangers.

  • L’eau du robinet doit être bouillie longuement ou purifiée chimiquement.
  • L’eau purifiée est bon marché et très répandue dans les zones touristiques, mais aussi dans de nombreuses régions de l’arrière-pays.
  • Dans les restaurants plus onéreux, la glace est fabriquée avec de l’eau purifiée ; cependant, pour plus de précautions, commandez vos boissons sans glaçons.

Moustiques 

Les moustiques peuvent transmettre plusieurs maladies graves : le paludisme (malaria), la dengue et le virus zika. Il est recommandé de prendre un traitement antipaludéen si vous prévoyez de vous rendre dans les zones rurales situées à moins de 1 500 m, en particulier pendant la saison des pluies (de juin à novembre). Notez que le paludisme ne sévit pas à Antigua ni autour du Lago de Atitlán. La meilleure prévention contre les maladies transmises par les moustiques consiste à éviter d’être piqué.

Maladies sexuellement transmissibles

Les auberges de jeunesse du Guatemala sont connues pour leur ambiance débridée. Les préservatifs sont en vente un peu partout et les auberges de jeunesse responsables devraient pouvoir fournir les coordonnées des cliniques locales qui peuvent dépister les maladies sexuellement transmissibles, ce qui est vivement conseillé tant pour votre propre santé que pour celle de vos partenaires éventuels. 

Mis à jour le : 17 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : Comprehensive and inspirational guides with thousands of detailed listings, reviews and recommendations for…

Paramètres des cookies