Costa Rica : Handicapés

Le Costa Rica pratique pour personnes handicapées

Voyager en indépendant au Costa Rica est difficile pour les personnes handicapées. Bien que le pays possède une loi pour l’égalité des chances, celle-ci n’est pas strictement respectée. Peu d’hôtels et de restaurants disposent d’équipements adaptés aux fauteuils roulants : les rampes sont rares et les portes des chambres ou des salles de bains sont trop étroites.

Les rues et les trottoirs sont semés de nids-de-poule ou mal pavés. Les bus publics ne sont pas prévus pour le transport des fauteuils roulants et la plupart des parcs nationaux et sites touristiques n’offrent pas de chemins praticables. Parmi les exceptions notables figurent le Parque Nacional Volcán Poás, l’INBioparque et le Rainforest Aerial Tram (2257-5961 ;  tram adulte/étudiant et enfant 60/30 $US, tyrolienne 50/35 $US).

L’APF (Association des paralysés de France) peut fournir des informations utiles sur les voyages accessibles.  Yanous, Hizy, Handicap.fr et Tourisme et Handicaps constituent également de bonnes sources d’information. Désormais, les principales plateformes d’hébergement que sont Abritel, Airbnb, Booking et Hotels.com ont intégré des critères d’accessibilité à leur moteur de recherche. Handivoyage est une startup qui regroupe des hébergements accessibles et qui propose aussi des séjours sur mesure. Plus modeste, Wilengo fonctionne sur le modèle d’Airbnb. Les agences de voyages Yoola et Comptoir des Voyages organisent des voyages adaptés aux personnes à mobilité réduite.

 

Mis à jour le : 20 février 2019

Articles récents

Paramètres des cookies