Costa Rica : Sécurité

Désagréments et dangers au Costa Rica

Pour des informations officielles concernant tout séjour au Costa Rica, consultez les conseils aux voyageurs indiqués sur les sites gouvernementaux :
Ministère français des Affaires étrangères 
Ministère des Affaires étrangères de Belgique 
Ministère des Affaires étrangères du Canada 
Département fédéral des Affaires étrangères suisse 

Courants d’arrachement

Le Costa Rica répertorie plus de 100 noyades chaque année, dont la majorité sont dues aux courants puissants qui entraînent les nageurs dans différentes directions. Dans ce cas, la mort est souvent provoquée par la panique : les nageurs pris dans ces courants  luttent jusqu’à l’épuisement. Si vous êtes pris dans un contre-courant (ou courant d’arrachement), ne vous débattez pas. Nagez en parallèle du rivage, le contrecourant finira par se dissiper. Sinon, vous pouvez flotter jusqu’à ce que le contrecourant s’atténue puis nager parallèle au rivage et regagner la zone exempte de contre-courant.

Randonnée 

Mieux vaut ne pas partir sans s’être bien préparé. 
Il est important de connaître ses limites afin de ne pas entreprendre une randonnée trop ardue.
Emportez beaucoup d’eau, même pour un court trajet. 
Munissez-vous de cartes, d’une boussole et de plus de nourriture que prévu. 
Avertissez quelqu’un de votre destination. Les recherches en seront facilitées, si c’est nécessaire.
Gardez à l’esprit que les animaux peuvent représenter un danger pour les randonneurs, en particulier dans le Parque Nacional Corcovado.

Séismes et éruptions volcaniques

Le Costa Rica se situe à la lisière de plaques tectoniques actives, d’où une propension aux séismes. De récents tremblements de terre majeurs ont eu lieu en 1990 (7,1 sur l’échelle de Richter), en 1991 (7,4) et en 2012 (7,6). Des secousses de moindre  mportance se produisent fréquemment (dans la Península de Nicoya en particulier), fissurant les routes et détruisant les lignes téléphoniques. Le Poás et le Turrialba, deux des volcans les plus connus du pays, ont été très actifs ces dernières années et sont  entrés plusieurs fois en éruption, et à différents degrés, depuis 2014. Au moment de notre passage, les parcs nationaux entourant ces sites protégés étaient fermés. Vérifiez ce qu’il en est avant votre visite.

Vol et agression

Les pickpockets constituent le danger le plus courant. La petite criminalité étant importante, restez constamment sur vos gardes.
 

Mis à jour le : 20 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Costa Rica

Paramètres des cookies