Costa Rica : Comment s'y rendre

Transports pour aller au Costa Rica

Le Costa Rica est bien relié aux autres pays d’Amérique centrale et du Sud, ainsi qu’aux états-Unis. Les vols internationaux arrivent à l’Aeropuerto Internacional Juan Santamaría (2437-2400), à 17 km au nord-ouest de San José, dans la ville d’Alajuela. L’Aeropuerto Internacional Daniel Oduber Quirós, à Liberia, accueille également des vols internationaux. Il est surtout desservi par des compagnies américaines et canadiennes et par quelques vols charters depuis Londres, mais le trafic s’intensifie depuis l’ouverture en 2012 d’un nouveau terminal. La compagnie nationale, Avianca (qui fait partie du consortium des compagnies d’Amérique centrale, Grupo TA CA), dessert de nombreuses destinations aux États-Unis et en Amérique latine, dont Cuba. 

Depuis l’Europe

La plupart des vols pour San José ont une correspondance en Espagne (Madrid) ou au Royaume-Uni (Londres), ou encore aux États-Unis, au Mexique ou au Panama. Comptez en général entre 13 et 20 heures de vol. Iberia, notamment, propose des vols avec escale à tarif avantageux (600€). Air France assure un vol direct entre Paris et San José en haute saison uniquement ; comptez au moins 750€ (durée environ 11 heures). Les tarifs sont élevés pendant la haute saison (de décembre à avril, et plus particulièrement entre décembre et janvier), qui correspond à l’été (saison sèche) au Costa Rica. La saison des pluies (mai à novembre) voit une baisse des tarifs, avec une hausse toutefois pendant les vacances d’été en Europe et en Amérique du Nord.
 

France



Belgique



Suisse




Depuis le Canada

Depuis le Canada, il est courant de prendre une correspondance aux États-Unis. En revanche, Air Canada et Avianca assurent des vols directs depuis Toronto  ou Montréal à partir de 625 $C l’aller-retour (durée 5h15).




Depuis/vers l’Amérique centrale 

American Airlines, Delta et United proposent toutes des connexions pour le Costa Rica à partir de nombreux pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Avianca assure aussi des services sur la plupart de ces itinéraires. Nature Air relie Liberia à Managua (Nicaragua). Les tarifs varient considérablement suivant la saison et la disponibilité.
À noter : au moment de nos recherches, les vols de ce transporteur étaient suspendus temporairement. Avianca propose des vols directs pour Caracas (Venezuela), Guatemala Ciudad (Guatemala), Panama Ciudad (Panama) et San Salvador (El Salvador).
TA CA et Mexicana desservent plusieurs fois par jour Mexico, et COPA assure plusieurs vols également vers Panama. Les tarifs varient suivant la saison et la disponibilité.

 

Voie terrestre

Postes-frontières

Le Costa Rica partage des frontières terrestres communes avec le Nicaragua et le Panamá. Les voyageurs qui entrent au Costa Rica ne sont pas soumis à une taxe, même si certaines villes costaricaines ont récemment introduit leur propre droit d’entrée/sortie, généralement de 1$US. Lors de la sortie du Costa Rica, vous devrez vous acquitter d'une taxe de 7$US, à payer à la douane par carte bancaire (pas d'espèces).

 

Nicaragua

Lors de l’entrée sur le territoire du Nicaragua, vous devrez payer une taxe de 12 $US par personne (à payer en dollars américains ou en cordobas). Lors de la sortie, la taxe s’élève à 35 $US par personne. Situé sur l’Interamericana (la Panaméricaine), Sapoá-Peñas Blancas est le poste-frontière le plus encombré entre les deux pays. 

  • Il s’agit de la seule frontière officielle entre le Nicaragua et le Costa Rica franchissable en voiture. 
  • Les files d’attente à ce poste sont longues. Prévoyez au moins une heure d’attente. Il est ouvert du lundi au samedi de 6h à 22h et le dimanche jusqu'à 20h.
  • Les compagnies Tica Bus, Nica Bus et TransNica proposent des bus quotidiens pour le nord et le sud du Costa Rica. Des bus quittent régulièrement Peñas Blancas, du côté costaricain, pour les villes voisines de La Cruz, Liberia et San José.
  • Peñas Blancas est un poste-frontière et non une ville. Vous ne pourrez pas séjourner sur place.
  • Très rarement empruntée par les touristes, la frontière San Carlos-Los Chiles se franchit par bateau.
  • Il existe un nouveau poste- frontière à Los Chiles-Las Tabillas, grâce au nouveau pont qui enjambe le Rio San Juan juste au nord de la frontière nicaraguayenne. Le poste- frontière est ouvert tous les jours de 8h à 16h. Des bus font toutes les heures la liaison entre Los chiles et Las tabillas (1$US, 15 minutes). il y a aussi des bus directs entre San José et Ciudad Quesada (San Carlos). 


Panama

Notez qu’il y a 1 heure de décalage entre le Panama et le Costa Rica. Au moment de la rédaction de ce guide, pour entrer au Panama, il fallait être en mesure de prouver que l’on dispose de 500$US (par personne), d’un billet pour quitter le pays (éventuellement un billet de bus retour pour le Costa Rica si vous n’avez pas de billet d’avion au départ du Panama) et d’un passeport valable au moins 6 mois. Si vous n’avez pas encore de billet retour, vous pouvez acheter un billet d’avion remboursable au départ du Panama, imprimer l’itinéraire puis annuler le billet plus tard.

Le point transfrontalier de Paso Canoas, entre le Costa Rica et le Panama, sur la Carretera Interamericana, est de loin le plus utilisé. Il est ouvert tous les jours de 6h à 22h.

  • En général, le passage de frontière dans les deux sens, quoique lent, s’effectue sans difficulté.
  • Obtenez un tampon de sortie du Costa Rica à la Migración (bureau de l’Immigration) avant d’entrer au Panama ; procédez de même côté panaméen avant d’entrer au Costa Rica.
  • L’entrée au Costa Rica n’est pas payante, mais l’entrée au Panama coûte 1 $US. 
  • Si vous n’avez pas de véhicule privé, arrivez en journée car les bus arrêtent de circuler à 18h. 
  • Si vous circulez avec votre véhicule, arrivez de préférence en fin de matinée, la plupart des camions ayant déjà passé la frontière. 
  • Tica Bus va de Panama à San José (42-58 $US ; 15 heures) chaque jour et passe par ce poste-frontière. À David, Tracopa propose un bus quotidien pour San José au départ de la gare routière principale (21$US ; 9 heures). Dans cette même ville, des bus desservent fréquemment le poste-frontière de Paso Canoas. 

Guabito-Sixaola, ouvert de 7h à 17h, est un poste-frontière de la côte caraïbe peu fréquenté. Si vous arrivez de Bocas del Toro, vous devrez tout d'abord prendre le bateau pour Almirante (départs fréquents, 2$US), puis une navette ou un bus privé pour Changuinola (40 minutes), d'où un taxi vous conduira rapidement jusqu'à la frontière ou à la gare routière (5$US). Un bus quotidien relie Changuinola à San José à 10h (16 $US, 8 heures). Sinon, vous pouvez passer la frontière à pied et prendre l’un des bus qui remontent la côte au départ de Sixaola (départ toutes les heures). 

Río Sereno-San Vito est un point de traversée peu emprunté dans la Cordillera de Talamanca.

  • La frontière est ouverte de 9h à 17h au Panama et de 8h à 16h au Costa Rica. 
  • Au Panama, le village de Río Sereno compte un hôtel et un restaurant. Il n’y a rien côté costaricain.
  • Des bus partent régulièrement de Concepción et de David au Panama pour Río Sereno. Des bus locaux (11/jour, 1,60$US, 40 min) et des taxis (30$US) relient San Vito.
  • Au départ du Costa Rica, il faut payer une taxe de sortie de 7$US, à acquitter au guichet de la Coopealianza à Sabalito. Si vous possédez un passeport à lecture optique, vous pourrez la payer au kiosque (2784-0130 ; 8h-16h) situé à la frontière.



Bus

 Si vous traversez la frontière en bus, sachez qu’un bus international coûte bien plus cher qu’un bus local de part et d’autre de la frontière. Renseignez-vous sur les formalités douanières auprès des compagnies de bus. Traverser la frontière n’est pas un problème tant que vos papiers sont en règle. Si vous voyagez dans un bus international, vous devrez descendre du bus et passer le contrôle des deux postes-frontières. Les chauffeurs de bus attendent que tout le monde ait terminé avant de reprendre la route.
Si vous préférez prendre des bus locaux, mieux vaut arriver tôt aux postes-frontières car les files d’attente sont longues. Les bus sont moins fréquents l’après-midi. Les bus internationaux relient San José à Changuinola (Bocas del Toro), David et Panamá, au Panamá ; Guatemala Ciudad au Guatemala ; Managua au Nicaragua ; San Salvador, au Salvador, et Tegucigalpa, au Honduras.

 

Voiture et moto

Le trajet en voiture s’avère souvent beaucoup plus cher qu’un voyage en avion en raison des frais d’assurance, de l’essence et de l’autorisation pour passer la frontière.
Papiers nécessaires pour entrer au Costa Rica :

  • assurance et carte grise ;
  • permis de conduire national ou international ;
  • plaques d’immatriculation valables ;
  • certificat de contrôle technique récent ;
  • passeport ;
  • plusieurs photocopies de ces documents en cas de perte des originaux.


Avant de prendre la route, vérifiez que :

  • les feux avant et arrière, ainsi que les clignotants, fonctionnent correctement ;
  • la roue de secours est en bon état ;
  • vous possédez un jerrican en cas de panne d’essence ;
  • vous avez une boîte à outils complète, avec des pièces telles que des courroies, difficiles à trouver en Amérique centrale ;
  • la voiture est équipée d’une balise lumineuse et de triangles de signalisation.


Les assurances contractées à l’étranger ne sont pas reconnues au Costa Rica – vous devrez donc souscrire une police sur place. Vous pouvez le faire à la frontière pour 12 à 36$US par mois. En outre, vous devrez certainement payer une taxe de fumigation de 5$US. Vous n’avez pas le droit de vendre votre véhicule au Costa Rica. Si vous devez quitter le pays sans votre voiture, vous devez la laisser à l’entrepôt des douanes de San José.
 

Voie maritime

Des bateaux de croisière s’arrêtent dans les ports costaricains pour permettre aux passagers d’avoir un aperçu du pays. En général, les bateaux font escale au port de Caldera, sur la côte pacifique (près de Puntarenas, Quepos, Bahia Drake) ou à Puerto Limón, sur la côte caraïbe. On peut aussi arriver au Costa Rica en yacht privé.
 

Voyages organisés

Quantité de tour-opérateurs au Canada et en Europe proposent des circuits au Costa Rica. Certaines agences de voyages s’adressent essentiellement aux homosexuels ou aux handicapés.
 

Spécialistes de l'Amérique latine et généralistes

  • Amerik Aventure. Agence établie de longue date axée sur l’écotourisme. Réserves naturelles et volcans, plongée, rafting, hors des sentiers battus, etc.
  • Arts et Vie. Circuits culturels et de découverte. Volcans du Costa Rica, site archéologique, ornithologie et rencontre avec une communauté indienne.
  • Comptoir des Voyages. Circuits au coeur du Costa Rica, dont des autotours et un road trip en famille (jungle, volcans, plages).
  • Équinoxiales. Circuits accompagnés “Panorama costaricain” et autotours “En famille au Costa Rica” ou “Écotourisme tropical”.
  • Evaneos. Circuits personnalisables, avec ou sans chauffeur, avec les incontournables, en famille, en randonnée, en milieu rural, etc.
  • Huwans Club Aventure. Circuits variés dans les forêts des parcs nationaux, les mangroves ou chez les Indiens Bribris. Certains circuits adaptés aux enfants.
  • Images du Monde. Plusieurs autotours (Pura Vida, quetzal, volcans, grenouilles, tortues, en famille, etc.) et circuits de découverte du pays.
  • Un Monde Costa Rica. Spécialiste du pays proposant un grand nombre de circuits accompagnés et en individuel ou des autotours, axés sur la nature et la culture.
  • Voyageurs du Monde. Séjours et voyages itinérants entre culture, nature et détente (de la jungle au Pacifique, aventures en familles, lune de miel, slowlife au Costa Rica…).



Séjours sports et aventure.

  • Allibert. Spécialiste de la randonnée. Circuits “Volcans et toucans”, “le jardin du quetzal”, “aventure tropicale”, entre autres.
  • Atalante. L’esprit trek. Plusieurs itinéraires de randonnée au Costa Rica, de la découverte en famille auxsentiers de montagne en passant par les plages du Pacifique.
  • Aventure et Volcans. Voyages en petits groupes pour observer les volcans et découvrir les forêts et la faune des parcs nationaux du Costa Rica.
  • Club Faune Côté Pêche. Pour les amateurs de pêche côtière et hauturière.
  • Costa Rica Pêche passion. Basée à Golfito. Départs chaque jour. Pêche sportive avec “catch and release”. 
  • G Adventures. Agence canadienne. Trek, kayak, raid sportif, circuit en famille, etc.
  • Galiano Kayak. Agence canadienne spécialiste du kayak de mer au Costa Rica.
  • Nomade Aventure. Balades et treks de différents niveaux à travers le pays, ainsi que du kayak sur le Rio Siepre.
  • Tamera. Voyage à pied dans les parcs nationaux et sur des volcans, “Sentiers tropicaux du Costa Rica”.
  • Terres d’Aventure. Plusieurs randonnées et voyages (forêts, volcans, plages), en famille, à la carte ou sur mesure.
  • Turquoise Surf Travel. Séjours et “surftrips” pour découvrir les plus beaux spots du pays.
  • Ultramarina. Voyages et croisières (y compris au large de l’Isla del Coco) consacrés à la plongée.
  • Vélo Québec. Circuits à vélo au pays des Ticos.
  • Zig Zag. Découverte à pied des sites parmi les plus beauxdu Costa Rica. Également, rafting et balade à cheval.
Mis à jour le : 12 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Costa Rica

Paramètres des cookies