Chili

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Chili
  4. Sports et activités

Chili : Sports et activités

Du désert d’Atacama aux forêts pluviales tempérées en passant par le Sud, constellé de glaciers, l’éblouissante géographie chilienne semble faite pour des vacances actives, avec le temps pour seule limite.

Préparez soigneusement votre voyage en fonction des saisons et des équipements requis, entre autres conseils avisés, et le Chili sera à vous !

À ne pas manquer

  • Un trek sur le Valle Francésdans le parc Torres del Paine.
  • L’ascension d’un volcan.
  • Le désert de l’Atacama, un désert aride avec d’immenses dunes, des pétroglyphes et des oasis.
  • Du surf à Pichilemu. Punta de Lobos aurait une gauche parfaite.
  • La poudreuse de Portillo, un paradis pour skieurs et snowboardeurs.
  • Une plongée au large de l’île de Pâques, où les eaux du superbe îlot de Motu Kao Kao offrent une visibilité à 60 m.
  • La Route australe à vélo, un défi que des cyclistes de plus en plus nombreux relèvent en été.
 

Randonnée et trekking

Le magnifique Parque Nacional Torres del Paine est l’une des destinations préférées des randonneurs. Comment ne pas admirer ses glaciers majestueux, ses lacs et ses pics de granit ? Ce parc très accessible comprend des refugios (refuges) et des terrains de camping pour les treks de plusieurs jours. Afin de lutter contre l’affluence excessive, un nouveau règlement oblige à réserver toutes ses nuitées dans les campings et les autres hébergements sur les circuits W et Paine.
Si vous rêvez de solitude, rendez-vous en Terre de Feu sur le trek des Dientes de Navarino, tout aussi superbe, mais plus difficile d’accès.
Le Monumento Natural El Morado et le Parque Nacional La Campana sont des escapades intéressantes à faire depuis Santiago. La Reserva Nacional Altos de Lircay, au centre du Chili, a rang de beau circuit d’arrière-pays. L’oasis de San Pedro de Atacama, dans le Nord, et le Parque Nacional Lauca offrent également leur lot d’attrayantes randonnées. Envolez-vous jusqu’au Pacifique pour randonner dans le Parque Nacional Juan Fernández ou sur l’île de Pâques.
Les possibilités ne se limitent pas aux parcs nationaux : renseignez-vous sur le Sendero de Chile et le tourisme dans les communautés rurales du Sud. Certains bureaux régionaux de la Conaf (Corporación Nacional Forestal, organisme d’État responsable de la préservation des forêts, et qui gère les parcs nationaux) disposent de cartes de randonnée correctes ; les cartes SIG Patagon, Trekking in Chile et JLM les plus touristiques indiquent aussi les sentiers de randonnée. Très complète, l’application Trekking in Chile fonctionne hors connexion.

Alpinisme et escalade

Idéal pour l’alpinisme et l’escalade de volcans et de glaciers, le Chili compte des centaines de sommets, dont cinquante volcans en activité. Citons ainsi le superbe volcan de Parinacota, sur l’Altiplano du Nord, ou encore l’Ojos del Salado. L’Araucanie possède aussi un chapelet de cônes volcaniques, ainsi que la région des lacs et de Torres del Paine. Le Volcán Osorno, dont le sommet compte des grottes de glace, fait partie des ascensions prisées.
Les amateurs d’escalade sur glace tenteront les massifs de Loma Larga et de Plomo, à quelques heures de Santiago.
Les alpinistes comptant se mesurer à des sommets frontaliers, comme le Pallachatas ou l’Ojos del Salado, devront obtenir un permis auprès de la Dirección de Fronteras y Límites (Difrol ; 2-2671-4110). Ils peuvent en faire la demande avant d’arriver au Chili via le formulaire disponible en ligne. Pour plus d’informations, contactez la Federación de Andinismo (Feach ; 2-2222-0888).

Ski et snowboard

Les grandes stations des Andes chiliennes sont un paradis du ski, du snowboard et même de l’héliski. N’espérez pas des offres alléchantes : les prix sont proportionnels à la qualité. Nombre de stations sont à une heure de route de Santiago, notamment La Parva, idéale en famille, et le domaine étendu de Valle Nevado, renommé pour l’héliski.
Au nord-est de Santiago, près de Mendoza, à la frontière argentine, la station de Portillo, où ont été enregistrés plusieurs records de vitesse de descente, est le centre d’entraînement d’été privilégié des meilleurs skieurs de l’hémisphère Nord. Termas de Chillán, à l’est de Chillán, est une destination plus décontractée avec des pistes pour débutants, tandis que dans le Parque Nacional Villarrica, près de la station de Pucón, on skie sur un volcan fumant.
Sur le Volcán Lonquimay, Corralco aligne de belles pistes pour novices et sportifs confirmés, et des possibilités de hors-piste. Les pistes sur les versants des volcans Osorno et Antillanca, à l’est d’Osorno, ont l’attrait d’une vue superbe et d’une ambiance familiale. Ces stations sont souvent proches de sources chaudes.

La saison de ski s’étend de juin à octobre – les chutes de neige sont moins régulières dans le Sud. Un bon site généraliste (en anglais) : www.andesweb.com.

Vélo et VTT

Pour pédaler tranquillement autour des lacs ou foncer sur les pentes des volcans encore actifs, les itinéraires cyclables chiliens sont de plus en plus nombreux.
Dans le Nord, San Pedro de Atacama est prisé pour le VTT. Dans la région des lacs, de superbes excursions mènent à des zones intactes, peu desservies par les transports publics. La nouvelle piste cyclable longeant les berges du Lago Llanquihue est courue, de même que le circuit d’Ojos de Caburgua, près de Pucón. La Carretera Austral (Route australe) est devenue une expérience incontournable pour les cyclistes du monde entier. Traverser le Chili du nord au sud devient un classique.

Randonnée équestre

Parcourir les étendues sauvages sur les traces des huasos (cow-boys, gauchos) est une expérience mémorable. Rivières ou pentes abruptes, rien n’arrête les chevaux chiliens, petits et trapus. Le voyageur peut ainsi se lancer dans des périples de plusieurs jours, franchissant parfois les Andes jusqu’en Argentine, sur un terrain autrement impraticable. À l’exception de l’extrême Nord, tout le Chili peut se visiter à cheval. Dans le Sud, grâce au tourisme communautaire, les randonnées équestres ou avec des chevaux de bât permettent d’explorer les lieux reculés.

Les guides pratiquent ici des tarifs abordables, proposent l’hébergement dans leur foyer et présentent l’avantage de faire découvrir le pays et la culture de l’intérieur. Renseignez-vous dans les vallées du Río Cochamó et du Río Puelo, à Palena et à Coyhaique.

Les agences spécialisées proposent des guides polyglottes et une gamme de prestations plus élaborée. La plupart organisent des cours d’initiation. Les endroits les plus réputés pour ces randonnées d’un ou de plusieurs jours sont Pucón, la vallée du Río Puelo, la vallée de l’Elqui, Hurtado, San Pedro de Atacama et les environs de Torres del Paine. L’île de Chiloé est aussi bien connue des cavaliers.

Rafting et kayak

Rivières, lacs, fjords et de nombreux bras de mer du Chili méridional sont autant d’occasions rêvées pour s’ébattre dans l’eau. Les rivières qui descendent des Andes en grondant dans des gorges étroites sont de classe internationale.
À Santiago, Pucón, Puerto Varas, mais aussi dans d’autres villes, des agences proposent des sorties de différents niveaux avec un équipement de qualité. Des combinaisons sont parfois nécessaires.
Les fjords du Sud sont un paradis pour le kayak de mer. Le kayak sur lac et le stand-up paddle (SUP) sont de plus en plus pratiqués dans la région des lacs.
Plus de détails sur www.riversofchile.com.

Surf et kitesurf

Les breaks qui bordent la côte pacifique alimentent une culture du surf, surtout active dans le centre et le nord du pays. Dotée de superbes vagues, Pichilemu, la capitale du surf, accueille un championnat national. Les mordus adorent les excellentes gauches de Punta de Lobos, à quelques kilomètres. Les débutants trouveront leur bonheur non loin de là, à La Puntilla. Prenez des chaussures pour vous protéger des oursins.
Les plus grands breaks se forment en juillet. De grosses vagues et de puissants courants rendent de nombreuses zones dangereuses et il vaut mieux ne pas surfer seul. On peut acheter ou louer des planches et prendre des leçons dans les sites de surf réputés. Le kitesurf est aussi tentant, mais les leçons et l’équipement sont plus difficiles à trouver, sauf à Pichilemu et à Puclaro, près de Vicuña.
Pour les hispanophones, le site www.kitesurf.cl est assez complet.

Mis à jour le : 20 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies