Brésil : Sécurité

Désagréments et dangers au Brésil

Le Brésil est connu pour sa violence et son fort taux de criminalité. Faites preuve de bons sens et prenez les précautions qui s’appliquent dans toute l’Amérique du Sud :

  • Ne transportez jamais plus d’argent que ce dont vous avez besoin pour votre sortie. Ayez cependant suffisamment d’espèces au cas où vous devriez calmer les ardeurs d’un voleur.
  • Habillez-vous sans ostentation, ne portez pas de bijoux, et ne vous promenez pas avec vos iPhones, iPads et autres gadgets électroniques onéreux.
  • Soyez vigilant et marchez d’un pas décidé. Les délinquants repèrent facilement les gens qui ont l’air hésitant, perdu, etc.
  • Utilisez les DAB installés à l’intérieur des banques. Soyez tout de même attentif à ce qui se passe autour de vous. Les voleurs rôdent près des DAB et des bureaux de change.
  • Vérifiez que les fenêtres et portes de votre chambre ferment correctement, et ne laissez traîner aucun objet de valeur.
  • N’emportez que le strict nécessaire sur les plages des villes (maillot de bain, serviette, petite somme d’argent, rien de plus !).
  • Le soir, n’allez jamais dans les rues et parkings déserts, ni sur les plages en ville.
  • À Rio en particulier, ne prenez que des radio-taxis. Ne montez jamais dans un taxi non officiel.

Escroqueries et techniques de vol

L’une des escroqueries les plus répandues est le piratage du compte en banque des utilisateurs de DAB. De nombreux voyageurs en ont été victimes dans tout le pays. Quand vous retirez de l’argent, préférez les appareils à l’intérieur d’une banque très fréquentée et cachez bien le clavier en saisissant votre code.
La tactique que les voleurs de rues emploient le plus est la diversion : ils détournent votre attention en vous demandant par exemple une cigarette ou du feu, afin que vous ralentissiez le pas et que vous ne soyez plus attentif aux personnes qui vous entourent.
Par ailleurs, certains voyageurs ont été drogués à leur insu par des substances ajoutées à leurs boissons notamment. Si vous pensez que cela vous arrive, appelez à l’aide, sortez rapidement de cette situation et essayez d’aller dans un endroit sûr – votre chambre d’hôtel.
En outre, soyez extrêmement prudent lorsqu’un inconnu vous offre un verre, une cigarette, des bonbons, etc. Refusez poliment, en prétextant par exemple un mal de ventre ou un problème de santé, si vous soupçonnez la moindre situation à risque.

Tour-opérateurs à prix cassés et rabatteurs

À Manaus, Cuiabá et dans d’autres régions d’Amazonie et du Pantanal, les rabatteurs et tour-opérateurs douteux vendant des circuits très bon marché dommageables pour l’environnement, absolument exécrables et/ou dangereux constituent un problème majeur. Par principe, ne réservez jamais de circuit (et n’acceptez jamais l’aide) proposé par quelqu’un à l’aéroport ou dans la rue. Allez directement dans les bureaux des agences en ville, ou réservez via leur site Internet. 

Voyager en solo

Si vous voyagez seul, vous devrez vous montrer parti-culièrement attentif à ce qui se passe autour de vous et choisir avec prudence les lieux où vous vous rendrez.
Les femmes seules seront confrontées à différentes réactions en fonction des régions qu’elles visitent. Ainsi, à São Paulo, où de nombreux habitants ont des ancêtres européens, les étrangères sans compagnon passeront inaperçues. Dans les régions rurales plus traditionnelles du Nordeste, les blondes à la peau claire pourront susciter une certaine curiosité.

Mis à jour le : 20 février 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.