Lonely Planet

Bolivie

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Bolivie
  4. Fêtes et festivals

Bolivie : Fêtes et festivals

L'agenda de la Bolivie

Janvier

Bien qu'en plein été austral, il s'agit du mois de l’année le plus marqué par les précipitations. Les déplacements s'en trouvent compromis, l’escalade est rendue pratiquement impossible, ainsi que la randonnée et les autres activités de plein air, alors malaisées.

Nouvel An

La couleur des sous-vêtements portés le 1er janvier est tenue pour propitiatoire : rouges, ils favoriseraient le bonheur dans la vie amoureuse, tandis que le jaune est associé à l’argent et le rose à la santé. Aux douze coups de minuit, on mange 12 grains de raisin en faisant des vœux 
et on compte des billets factices pour augurer une année faste. 

Día de los Reyes Magos

Le jour des Rois (Épiphanie), le 6 janvier, commémore la visite des Rois mages à l’Enfant Jésus. Les festivités les plus importantes ont lieu à Reyes (Beni), à Sucre, à Tarija et dans les villages des départements d’Oruro, de Cochabamba et de Potosí.

Alasitas

Organisée à La Paz et à Copacabana le 24 janvier et durant 2 semaines, cette fête gigantesque célèbre Ekeko, dieu aymará de l’Abondance. À cette occasion, de minuscules copies d’objets convoités (maisons, voitures, billets de banque miniatures, etc.) sont proposées par des vendeurs de rue.

Février

Ce mois chaud et humide est marqué par la fête de Pachamama (la Terre-Mère), laquelle donne lieu à d’importantes célébrations, cérémonies et rituels, en particulier dans les communautés traditionnelles. 

Fiesta de la Virgen de Candelaria

Cette fête dure toute la première semaine de février à Aiquile (Cochabamba), à Samaipata (Santa Cruz), à Angostura (Tarija) et à Cha’llapampa (Oruro). Elle est particulièrement animée, à partir du 2 février, à Copacabana (département de La Paz).

Carnaval

Les célébrations ont lieu dans tout le pays durant la semaine précédant le carême. C’est à Oruro qu’est organisé le carnaval le plus pittoresque, suivi de Santa Cruz, de Sucre et de Tarija. Consultez un calendrier pour connaitre la date du carnaval, qui varie chaque année en fonction de celle du carême. 

Mars

Les pluies commencent à se calmer, ce qui rend un peu plus faciles les déplacements. On peut songer à partir en trek ou en randonnée à VTT. C’est également une bonne période pour le rafting. 

Semana Santa

Célébrée dans tout le pays, la Semaine sainte atteint son paroxysme le Vendredi saint à Copacabana, quand des centaines de pèlerins arrivent à pied de La Paz.

Pujllay

Le deuxième dimanche de mars, les populations indiennes affluent à Tarabuco pour célébrer la victoire des armées locales sur les Espagnols en 1816. Danses, chants, musiques rituelles et chicha (boisson à base, notamment, de maïs fermenté) sont au programme.

Mai

L’hiver austral s’installe, et la fraîcheur avec. Il fait beau dans les plaines, mais les déplacements peuvent se révéler encore pénibles. Il ne pleut presque plus. C’est le début de la saison des treks, du VTT et de l’escalade.

Fiesta de la Cruz

La fête de la Croix (3 mai) honore la croix du Christ (ou la croix du Sud pour les païens). Les réjouissances vont bon train, particulièrement à Tarija pendant deux semaines, mais aussi à Vallegrande (Santa Cruz), à Cochabamba et à Copacabana. Des tinku (combats rituels) ont lieu dans les communautés rurales autour de Potosí.

Gran Poder

Cette fête qui a lieu fin mai-début juin à La Paz s’accompagne de processions aux chandelles, de costumes élaborés et de danses. 

Juin

Il commence à faire un peu trop froid dans l’Altiplano, mais il ne pleut quasi plus. Dans les plaines, les températures se rafraîchissent et les déplacements se font normalement plus aisés.

Willkakuti

Le 21 juin, les Aymará fêtent le solstice d’été (le retour du nouveau soleil) et le Nouvel An. La principale cérémonie a lieu la nuit à Tiwanaku.

San Juan

La fête chrétienne de la Saint-Jean (24 juin) est célébrée dans tout le pays par des feux de joie, des feux d’artifice et des brasiers de bois traditionnels. Les plus grandes festivités ont lieu autour de Santa Cruz, avec marches sur le feu dans le village de Porongo.

Juillet

La pleine haute saison. Le temps se fait froid et sec sur l’Altiplano, plus clément et plus sec encore dans les plaines et passablement agréable dans les zones intermédiaires. 

Fiesta del Santo Patrono de Moxos

Extravagants déguisements et libations marquent la plus grande fête du Béni, qui se déroule du 22 juillet à la fin du mois et vire parfois au délire.

Août

L’apogée de la saison touristique. Il commence à faire un peu plus chaud sur l’Altiplano, ce qui en fait une bonne période pour un périple au Salar de Uyuni. D’importantes fêtes religieuses et indiennes ont également lieu. 

Fête de l’Indépendance 

Férié, le jour anniversaire de l’Indépendance (6 août) est prétexte à moult défilés et tirs de coup de feu. Célébré dans tout le pays, il est particulièrement animé à Copacabana.

Septembre

Il fait encore relativement frais et sec et, les touristes étant moins nombreux, on peut bénéficier de conditions avantageuses. Même s’il commence un peu à pleuvoir, la période reste propice aux sports d’aventure.

Fiesta de San Roque

La fête de San Roque, l’une des plus importantes de Tarija, célèbre la fin du fléau de la lèpre dans la région. Elle débute le 16 août, mais la plupart des célébrations commencent le premier dimanche de septembre et durent 8 jours.

Octobre

À la fin de l’hiver (et de la haute saison), les pluies s’abattent sur les plaines, mais le temps reste passable sur l’Altiplano. Les rabais sont possibles, mais l’escalade, les treks et toutes les activités de plein air deviennent plus difficiles à pratiquer. La pluie perdure jusqu’en avril.

 

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Bolivie