Zambie : Culture

Coutumes, religion, arts... en Zambie

La population zambienne se compose de 70 à 80 différents groupes ethniques (le nombre exact varie en fonction de la définition adoptée pour le terme ethnie, mais le gouvernement zambien en reconnait officiellement 73). Malgré ces chiffres, il y a une grande homogénéité entre les tribus du pays. Cela s’explique en partie par une longue tradition de déplacements à travers le pays, pour trouver du travail ou de nouveaux endroits où s’installer, ainsi que par le fait qu’après l’indépendance, le président Kaunda encouragea l’unité nationale tout en reconnaissant les différentes langues et cultures. Les mariages entre les groupes ethniques reconnus officiellement sont également fréquents, et les conflits ethniques sont relativement rares.
La grande majorité (99%) des Zambiens sont des indigènes africains. Les 1% restants sont d’origine indienne ou européenne (travaillant pour la plupart dans les affaires, le commerce, l’agriculture et le tourisme). De nombreuses familles blanches et asiatiques vivent ici depuis des générations – les relations interraciales restent cependant encore un peu tendues.

Religion

Environ 75% des Zambiens sont chrétiens. Si la majorité sont protestants (on compte plusieurs centaines d’églises dans le pays), d’autres sont catholiques ou appartiennent à des confessions chrétiennes nationales – il existe notamment d’importantes congrégations des églises épiscopales méthodistes africaines de Sion. Nombre d’entre eux sont aussi animistes. Enfin, les musulmans représentent une part non négligeable de la population.

Musique

Chaque groupe ethnique a ses propres traditions musicales. Les Lozi utilisent de grosses percussions, notamment lors de la célèbre cérémonie du Kuomboka. Les Bemba sont également de grands percussionnistes. Entre autres instruments traditionnels, la plupart des groupes utilisent de gros xylophones en bois souvent dotés de calebasses pour la résonance, ainsi que de petites sanzas (pianos à pouces) dont les touches sont en métal aplati.
Plusieurs musiciens zambiens contemporains ont acquis une renommée internationale, notamment Larry Maluma, qui mélange reggae et rythmes traditionnels zambiens – il a sorti son neuvième album, Tusekelele (Let’s Celebrate), en 2009. Les jeunes Zambiens préfèrent le reggae – aussi bien le reggae traditionnel à la jamaïcaine que des versions plus douces très prisées en Afrique australe – et les groupes de r’n’b et de hip-hop locaux. Le chanteur de r’n’b K’Millian est très célèbre en Zambie, à l’instar de JK, qui mêle hip-hop, reggae et rythmes zambiens traditionnels. Les Zambiens sont également très friands de soukous congolais (appelé “rhumba” en Zambie), toujours diffusé à plein volume dans les bars et les discothèques.

Mis à jour le : 18 juin 2014
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies