Nord du Sénégal

Principale caractéristique de cette région, le calme fleuve Sénégal marque la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie avant de se jeter dans l'Atlantique au voisinage de l'île historique de Saint-Louis. Le gouvernement sénégalais place de grands espoirs dans le potentiel ­agricole de cette zone fluviale. Mais à quelques kilomètres de là, le sol se craquelle en raison de la sécheresse, et les vents chauds du désert soufflent violemment dans les frondaisons des frêles acacias.
De nombreux événements historiques ont balayé la région, et marqué chacun de leur empreinte les cultures, la religion et les traditions locales. Patrie des Toucouleurs, le Nord a très tôt été influencé par les marchands arabes qui y transportèrent des contrées septentrionales leurs marchandises et leur religion. Le royaume toucouleur du XVIe siècle (Fouta-Toro) fut ensuite intégré au vaste empire islamique d'El Hadj Omar Tall, qui englobait une grande partie de l'Afrique de l'Ouest. Ses troupes affrontèrent les Français qui y établirent leur premier campement, la ville historique de Saint-Louis, et jalonnèrent les rives du fleuve de forts majestueux.
Un sens de l'histoire imprègne cette région, palpable comme les grains de sable portés par le vent depuis le nord du Sahara. De la vieille ville paisible de Saint-Louis aux mosquées omariennes de style soudanais sur la lointaine Île à Morfil, on a souvent l'impression d'être transporté dans une autre époque, de respirer un air ancestral. Mais peut-être est-ce l'effet de la chaleur écrasante, ou du thé fort et sirupeux que l'on boit avec les habitants d'un village toucouleur.
C'est à Podor que l'on se laisse le mieux envoûter par l'extraordinaire esprit de la région. Assis sur le quai, près des entrepôts coloniaux magnifiquement restaurés, dos au fort classique, face au fleuve qui s'écoule paisiblement, la magie vous enveloppe. Et les anciens, près de la rive, auront plaisir à faire revivre leur passé en bavardant avec vous.

À ne pas manquer

  • Une balade au rythme du jazz dans la vieille ville coloniale de Saint-Louis
  • Une escapade sous des nuées de pélicans au magnifique parc national des oiseaux du Djoudj
  • Un circuit historique sur les champs de bataille de l'Île à Morfil, en admirant les anciens forts français et les fascinantes mosquées de style soudanais
Mis à jour le : 12 novembre 2012
Paramètres des cookies