Namibie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Namibie
  4. Comment circuler

Namibie : Comment circuler

Se déplacer en Namibie

La Namibie est un pays peu peuplé, où les distances entre les villes peuvent être importantes. Cependant, le pays possède une excellente infrastructure de routes bitumées, et de routes de graviers ou de sel pour les destinations reculées. Avec une densité de population si faible, rien d'étonnant à ce que le réseau de transports en commun soit limité. Des bus publics desservent les grandes villes, mais pas les principaux sites d'intérêt du pays. La voiture de location reste donc le meilleur moyen pour profiter de la Namibie.

Avion

Air Namibia propose nombre de vols locaux à partir de l'aéroport Eros. Il y a 6 vols par semaine pour Rundu, Katima Mulilo et Ondangwa.
Au départ de Windhoek, les destinations intérieures desservies sont notamment Lüderitz et Oranjemund (3 fois/semaine), ainsi que Walvis Bay (tous les jours).

Vols charter

Les vols charters constituent souvent le meilleur moyen (parfois même le seul) d'atteindre des lodges reculés. Avant, il était possible de circuler à travers le pays en charter, mais ces dernières années, l'industrie s'est énormément réglementée, et il est désormais presque impossible de réserver uniquement un vol, sans prendre une offre safari.
Certaines compagnies organisent toutefois des vols « touristiques » pour admirer les impressionnants paysages de dunes de la Namibie. Pleasure Flights à Swakopmund propose des vols autour de la Skeleton Coast et au-dessus du Fish River Canyon. Les groupes de cinq personnes obtiennent les meilleurs prix.

Bicyclette

La Namibie est un pays désertique totalement inadapté à un circuit en vélo. Les distances sont immenses et les horizons dégagés, le climat est chaud et les paysages asséchés, et même le long des grandes routes, l'eau est rare et les villages très espacés. De plus, le soleil tape fort, et une exposition prolongée aux ultraviolets est dangereux pour la santé. Si cela ne vous a pas encore découragé, rappelez-vous que les bicyclettes ne sont autorisées dans aucun parc national.
Bien sûr, les Namibiens circulent beaucoup à vélo, et se déplacer à bicyclette en ville est beaucoup plus simple qu'une traversée du pays. Cela étant dit, attention sur les routes de terre, car les épines de certains arbres causent de nombreuses crevaisons. Heureusement, les petits magasins de réparation sont assez répandus le long des routes fréquentées.

Bus

Les bus ne sont pas très répandus en Namibie. Les lignes de luxe se limitent à Intercape Mainliner (061-227847 ; www.intercape.co.za), de Windhoek à Swakopmund, Walvis Bay, Grootfontein, Rundu et Katima Mulilo. Deux bagages seulement par personne, n'excédant pas 30 kg au total. Repas compris dans le prix.
Des combis (minibus) partent lorsqu'ils sont pleins et suivent les routes principales du pays. Depuis la pompe à essence du Windhoek's Rhino Park, ils rejoignent des dizaines de destinations.
À Windhoek, quelques bus locaux bon marché relient le centre ville aux townships excentrés, mais ils sont de plus en plus remplacés par des taxis collectifs, plus pratiques.

Voiture

En Namibie, le plus simple est de se déplacer dans votre voiture, car l'excellent réseau de routes bitumées traverse le pays de la frontière sud-africaine à Noordoewer jusqu'au pont de Ngoma au Botswana, et à Ruacana au nord-ouest. Des routes secondaires bitumées relient également les principaux axes nord-sud jusqu'à Buitepos, Lüderitz, Swakopmund et Walvis Bay. Partout ailleurs, les villes et la plupart des curiosités sont desservies par de bonnes routes de gravier. La plupart des routes C sont bien entretenues et sont accessibles à tous les types de véhicules, tandis que les véhicules de tourisme classique circulent en général (mais pas toujours) sur les routes D, un peu plus cahoteuses. Toutefois dans le Kaokoveld, la plupart de ces routes ne s'empruntent qu'en 4×4.
Presque toutes les agences de location de voiture possèdent des bureaux à l'aéroport. L'idéal est de louer un véhicule pour la durée de votre séjour, mais si le prix est un problème, une location plus courte depuis Windhoek ou Swakopmund est envisageable. Si vous pouvez rassembler un groupe de 4 personnes, la location reviendra certainement moins cher qu'une excursion organisée.

Automobile clubs

L'Automobile Association of Namibia (AAN ; 061-224201 ; fax 222446 ; 15 Carl List House, Independence Ave, PO Box 61, Windhoek) fait partie de l'automobile club international. Elle donne des informations sur les autoroutes et distribue également des cartes aux membres des automobile clubs étrangers.

Permis de conduire

Les étrangers peuvent conduire pendant 90 jours en Namibie avec leur permis national, et la plupart (si ce n'est toutes) des agences de location acceptent des permis de conduire étrangers pour une location de voiture. Si votre permis national n'est pas rédigé en anglais, mieux vaut vous procurer un permis de conduire international avant votre arrivée.

Pièces détachées

Le réseau de stations-service est étoffé en Namibie, et la plupart des petites villes en sont équipées. Elles vendent principalement du diesel, sans plomb 95 et super 97 (avec plomb) à environ 10 $N le litre, bien que les prix varient selon l'emplacement de la station. Si quelques-unes sont ouvertes 24h/24, la plupart ouvrent de 7h à 19h.
Aucune station essence n'est en libre-service, et un petit pourboire de quelques dollars namibiens s'impose, surtout si l'employé a lavé votre pare-brise.
Adoptez une règle de base sur la route : ne passez jamais devant une station essence sans faire le plein, et emportez 100 l d'essence supplémentaires (dans un réservoir grande capacité ou des jerrycans) si vous comptez vous rendre dans des régions isolées. En Namibie, il arrive que les stations service soient à cours d'essence. Il n'est donc pas toujours possible de faire le plein à la suivante.
Les pièces détachées sont disponibles dans la plupart des grandes villes, mais pas ailleurs. Si vous envisagez un circuit en 4×4, emportez les pièces suivantes avec vous : deux roues de secours, des câbles de démarrage, corde et câble de remorquage, quelques litres d'huile, une clé en croix et une boîte à outil complète. Un solide rouleau de ruban adhésif peut aussi rendre bien des services.
Si vous louez une voiture, assurez-vous d'avoir un cric qui marche (et que vous savez vous en servir !) ainsi qu'une roue de secours. Deux précautions valent mieux qu'une : vérifiez qu'elle est suffisamment gonflée pour ne pas vous retrouver dans le désert avec seulement trois roues.

Location

Pour une voiture compacte, les agences les moins chères facturent 40 à 60 $US par jour (plus la location est longue, plus le tarif à la journée décroît) avec kilométrage illimité. Louer un 4×4 ouvre les portes des régions les plus reculées, mais peut monter à 85 ou 100 $US par jour.
La plupart des compagnies incluent l'assurance et le kilométrage illimité dans leurs tarifs de base, mais certaines demandent une durée minimum de location avant d'accorder le kilométrage illimité. Notez que certaines agences de renommée internationale, telles qu'Avis et Budget, proposent des tarifs corrects mais n'accordent que 200 kilomètres gratuits par jour. La plupart des agences demandent une caution de 1 000 $N et ne louent pas aux moins de 23 ans (certaines descendent à 21).
Il est plus économique de louer une voiture en Afrique du Sud et de rouler jusqu'en Namibie, mais il vous faut une autorisation de l'agence de location, ainsi que tous les papiers nécessaires pour passer la frontière. Les véhicules immatriculés à l'étranger entrant en Namibie avec moins de 25 passagers doivent payer des frais de passage à la frontière de 70 $N. La plupart des agences vous laisseront aller en Afrique du Sud, au Botswana et au Zimbabwe, mais seulement si vous organisez les choses en avance, afin qu'elles puissent rassembler les papiers. Elles sont en revanche plus méfiantes concernant la Zambie et ne vous permettront pas d'aller ailleurs en Afrique.
Vérifiez bien sûr les papiers avec soin et examinez attentivement le véhicule avant de l'accepter. Les agences de location de voiture namibiennes appliquent des franchises très élevées en raison des risques liés à la conduite sur les routes de gravier du pays. Vérifiez soigneusement l'état de votre voiture et n'acceptez jamais aucun compromis si vous n'êtes pas totalement satisfait des réparations.
Mieux vaut probablement passer par l'une des grandes agences de location ci-dessous. les renseignements sur la location de voiture en Afrique du Sud et la conduite jusqu'en Namibie.

  • Avis (www.avis.com). Bureaux à Windhoek, à Swakopmund, à Tsumeb et à Walvis Bay, ainsi qu'à l'aéroport.
  • Budget (www.budget.co.za). Autre grande agence avec bureaux à Windhoek, à Walvis Bay, ainsi qu'à l'aéroport.
  • Imperial (www.imperialcarrental.co.za). Bureaux à Windhoek, à Swakopmund, à Tsumeb, à Lüderitz, à Walvis Bay et aux aéroports de Hosea Kutako et d'Eros.
  • Triple Three Car Hire (www.333.com.na). Agence locale compétitive ayant des bureaux à Swakopmund et à Walvis Bay.

Des suppléments s'ajoutent pour les services suivants : déposer ou récupérer la voiture à votre hôtel (au lieu de l'agence) ; un ou plusieurs conducteurs supplémentaires ; des « frais de nettoyage » (pouvant se monter à 50 $US !) peuvent être facturés à la discrétion de l'agence de location ; et des « frais de service » peuvent être ajoutés.
Laissez-vous toujours du temps lorsque vous rendez votre voiture de location, afin de vous assurer que la vérification des dommages soit faite correctement, etc. L'agence doit ensuite vous délivrer la facture finale avant que vous ne quittiez leur bureau.
Le plus souvent, il est recommandé de payer avec une carte de crédit « gold », qui propose une garantie au moindre souci, et vous couvrira peut-être aussi en cas de collision. Les cartes American Express ont bonne réputation parmi les voyageurs pour leur assurance complète concernant les véhicules de location.

Assurance

Bien qu'elle ne soit pas obligatoire, l'assurance est fortement recommandée. Peu importe où vous louez votre véhicule, assurez-vous d'avoir compris ce que le tarif inclut (kilométrage illimité, taxes, assurance, assurance collision, etc.) et de vos responsabilités. La plupart des polices d'assurance locales ne couvrent pas les dommages faits au pare-brise et aux pneus.
La responsabilité civile automobile à l'égard des tiers est un minimum requis en Namibie. Toutefois, il est recommandé de prendre une assurance collision à environ 20 $US supplémentaires par jour pour un véhicule classique et environ 40 $US pour un 4×4. L'assurance perte (vol) est également un plus.
Pour ces deux types d'assurance, la franchise se monte à environ 1 500 $US pour un véhicule classique, et à 3 000 $US pour un 4×4. Si vous ne partez que pour une courte période, il est intéressant de prendre la « super-assurance collision », qui couvre absolument tout, mais au prix fort.

Achat

À moins de rester en Namibie quelques années, cela ne vaut pas la peine d'acheter une voiture dans le pays. L'Afrique du Sud reste le meilleur pays limitrophe où en acheter une.

Sécurité

Outre son formidable réseau de routes bitumées, la Namibie possède de tout, depuis les routes express de gravier jusqu'aux grandes routes en mauvais état, aux routes de campagne, aux pistes de sable, aux routes de sel et aux routes réservées aux 4×4. Conduire dans ces conditions fait appel à des techniques spéciales, une préparation adaptée du véhicule, un peu de pratique et une bonne dose d'attention.
Autour de Swakopmund et de Lüderitz, attention au sable, car il peut rendre la route glissante, la voiture pourrait facilement se retourner à trop grande vitesse. Tôt le matin, le brouillard sur la Skeleton Coast est également dangereux. Respectez les limitations de vitesse.

Code de la route

Il faut être âgé d'au moins 21 ans pour conduire en Namibie. Comme dans la plupart des autres pays d'Afrique australe, on y roule à gauche. La limitation de vitesse nationale est de 120 km/h sur routes bitumées en dehors des zones habitées, de 80 km/h sur routes de gravier, et de 40 km/h dans tous les parcs et réserves naturels.
La police de la route se sert de radars et adore épingler les motards pour excès de vitesse (70 $N environ, plus 10 $N par tranche de 10 km d'excès de vitesse). Voyager assis sur le toit d'un véhicule en mouvement est interdit, et le port de la ceinture de sécurité (lorsqu'elle est installée) est obligatoire à l'avant (mais pas à l'arrière). Conduire en état d'ébriété est également illégal, et votre assurance ne vous couvrira peut-être pas en cas d'accident dû à l'alcool. Conduire sans permis de conduire constitue aussi une grave infraction. En Namibie, le taux d'alcool dans le sang maximum toléré est de 0,05%.
Si vous êtes impliqué dans un accident ayant causé des blessures, il doit être rapporté aux autorités dans les 48 heures. Si les véhicules ne présentent que des dommages mineurs, qu'il n'y a pas de blessure grave, et que toutes les parties sont d'accord, vous pouvez échanger noms et adresses pour régler l'affaire plus tard avec vos compagnies d'assurance respectives.
En théorie, les propriétaires doivent veiller à ce que leur bétail ne vienne pas sur la route, mais en pratique les animaux vont et viennent à leur gré. Si vous percutez un animal, votre peine consistera à rechercher son propriétaire et à remplir la paperasserie en cas de plainte (et/ou d'éventuels dommages matériels). Les animaux sauvages peuvent également représenter un danger, même sur les grandes routes. Les risques de heurter un animal, sauvage ou domestique, augmentent considérablement à la nuit tombée. Évitez donc autant que possible de conduire de nuit.

Auto-stop

Bien qu'il soit possible de faire du stop en Namibie, cette pratique est interdite dans les parcs nationaux, et les routes, même les plus grandes, sont assez peu fréquentées. Le côté positif et qu'il n'est pas rare de pouvoir couvrir 1000 km sans avoir à changer de chauffeur. En général, les routiers s'attendent à être payés. Entendez-vous sur un prix à l'avance : le tarif habituel est de 15 $N pour 100 km.
Pour faire du covoiturage, les offres et les demandes sont affichées tous les jours dans les auberges de jeunesse Cardboard Box Backpackers et Chameleon City Lodge à Windhoek. Au bureau du Namibia Wildlife Resorts, également à Windhoek, un tableau affiche les propositions de location partagée de voiture ainsi que les demandes et les offres de trajets en covoiturage.
Dans tous les pays, faire du stop n'est jamais exempt de risque. Si vous choisissez d'en faire, sachez que vous prenez un risque certes faible mais potentiellement sérieux. Voyagez à deux et, si possible, informez une tierce personne de votre destination.

Moto

Les circuits à moto sont populaires en Namibie en raison des multiples pistes accessibles. Malheureusement, il est difficile de louer une moto en Namibie, même si les agences de location de voitures en proposent généralement quelques-unes. Attention : les motos sont interdites dans les parcs nationaux à l'exception des grandes routes qui traversent le Namib-Naukluft Park.

Transports en commun

En Namibie, les transports en commun répondent aux besoins de la population locale, et se limitent aux grandes routes reliant les principaux centres urbains. Bien que fiables et bon marché, ils sont peu utiles pour les voyageurs car la plupart des sites touristiques de Namibie ne sont pas desservis.

Taxi

Le tarif habituel d'un taxi collectif Windhoek intra muros est d'environ 10 $N, y compris vers Khomasdal et Katutura. Attention : les taxis collectifs fonctionnent comme des bus et suivent des itinéraires fixes. Faites attention de bien prendre celui qui va dans la bonne direction.
Les taxis individuels, surtout si vous réservez par téléphone, peuvent facturer de 20 à 50 $US.
Il n'y a qu'à Windhoek que l'on trouve des taxis. Aucune autre ville n'est assez grande pour offrir ces services.

Train

Trans-Namib Railways (061-2982032 ; www.transnamib.com.na) dessert certaines des villes principales de Namibie, mais il faut savoir que les trains sont désespérément lents. De plus, un même train se compose de wagons de passagers ainsi que de marchandises : il s'arrête donc dans toutes les petites gares du parcours, ce qui fait que le chemin de fer n'est guère apprécié et les trains rarement pleins.
Windhoek est la plaque tournante ferroviaire de la Namibie. Vers le sud, des lignes partent en direction de Keetmanshoop et d'Upington (Afrique du Sud), au nord vers Tsumeb, à l'ouest vers Swakopmund, et à l'est vers Gobabis. Il existe une classe économique et une classe affaire, mais, bien que la plupart des lignes soient desservies la nuit, il n'y a pas de couchette. Réservez votre billet à la gare ou au bureau des réservations de Windhoek. Il faut retirer son billet avant 16h le jour du départ.

Trains touristiques

Il existe également deux trains touristiques, qui ne circulent pas sur des lignes régulières. Haut de gamme, leur objectif est de recréer la magie du chemin de fer du temps jadis. La « croisière du rail », plutôt luxueuse, à bord du Desert Express (061-298 2600 ; www.desertexpress.com.na) est un voyage de nuit de Windhoek à Swakopmund (simple/double à partir de 6 000/9 400 $N), qui circule deux fois par semaine, dans les deux sens. Les compartiments équipés de sanitaires, de vrais lits et de mobilier sont chauffés et climatisés. Leurs fenêtres panoramiques permettent d'admirer le paysage. Il existe également une formule de 7 jours combinant Swakopmund et l'Etosha National Park, des safaris, des pique-niques dans la brousse et de magnifiques paysages à contempler depuis le train.
Le Shongololo Dune Express (en Afrique du Sud 27-21-556 0372 ; www.shongololo.com), qui circule entre Le Cap et Tsumeb via Aus, Mariental, Swakopmund et Otjiwarongo, effectue des voyages de 16 jours en traversant les principaux sites de Namibie. Les tarifs tout compris s'échelonnent entre 37 000 $N et 46 500 $N selon le type de compartiment. Quelle que soit la classe que vous choisirez, le Shongololo est l'un des trains les plus luxueux du monde, une sorte d'hôtel cinq-étoiles roulant. Au programme : repas copieux, draps délicats, douche chaude, salon spacieux et atmosphère nostalgique du chemin de fer d'antan.

 

Mis à jour le : 22 août 2013

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Namibie

Paramètres des cookies