Mauritanie : Culture

Coutumes

La vie sociale maure se déroule souvent autour du traditionnel thé à la menthe. Il est d'usage d'en verser trois verres successivement. Fort et sucré, il donne autant d'énergie qu'un café corsé.
La Mauritanie est le seul État d'Afrique de l'Ouest gouverné par des citoyens de tradition nomade. Toutefois, des décennies de sécheresse et la progression du désert ont provoqué la dispersion de nombreux clans, de même que la sédentarisation d'une partie de la population dans les villes.

Langue

La langue officielle est l'arabe (langue officielle), mais on parle aussi le français (langue officielle jusqu'à l'indépendance en 1960), hassaniya, pular, soninké et wolof.
Voici quelques expression utiles :
Salamm aleïkoum : Que la paix soit avec vous (salutation consacrée) Aleïkoum salaam : Réponse au salut précédent Marhaba : Salut ! Ma'elsalami : Au revoir

Nourriture

Sans être aussi riche et variée que sa voisine marocaine, la cuisine mauritanienne réserve quelques bonnes surprises. Les bédouins arabes ont introduit les dattes, le lait et le pain, qui constituent encore la nourriture de base. Les Maures ont pour leur part apporté les ingrédients de la cuisine andalouse (olives, huile d'olive, noisettes, amandes, fruits et herbes aromatiques) tandis que les Arabes ont enrichi la cuisine marocaine des épices, comme le ras el-nahout, subtil mélange utilisé pour relever les tajines.
L'influence berbère se retrouve dans les plats les plus répandus. Le plus connu est le couscous, où se côtoient les saveurs de la semoule cuite à la vapeur, de la viande, de légumes parfumés et d'un condiment épicé, la harissa. Les délicieux tajines sont des ragoûts de viande parfumés aux herbes aromatiques et longuement mijotés dans des plats en terre cuite. Il en existe une infinie variété. Poulet-citrons confits et agneau-pruneaux-amandes sont les plus courants. Le m'choui (méchoui) est un agneau rôti entier, traditionnellement accompagné de brochettes de foie et de cœur d'agneau. Autre spécialité berbère, la harira est une soupe épaisse préparée avec de la viande de mouton, des lentilles, des pois chiches, des oignons, de l'ail, des herbes aromatiques et des épices. Elle est traditionnellement servie pour rompre le jeûne, lors du ramadan.

Religion

La religion est source d'une unité de façade entre Maures et Noirs mauritaniens : 99% des habitants sont musulmans sunnites, mais les émeutes raciales de 1989 ont montré l'extrême fragilité de ce ciment. Par ailleurs, l'agression brutale dont deux prêtres catholiques ont été victimes en 1993 est le signe de la présence d'un petit groupe de fondamentalistes musulmans. Dans l'ensemble cependant, l'islam est ici ouvert et libéral.

Arts

À la croisée des influences de l'islam, de la France et de l'Afrique traditionnelle, la culture mauritanienne est le fondement solide, mais non ostentatoire, de la société. L' "authenticité africaine" n'est véhiculée ni par le théâtre ni par la littérature, pratiquement inexistants. Ne manquez pas, en revanche, la musique traditionnelle, qui ne laisse personne indifférent. Impliquant un tidnit (luth à quatre cordes), parfois une ardine (harpe) et souvent un chanteur, ces mélodies lancinantes peuvent porter sur les nerfs de ceux qui n'ont pas l'oreille habituée.

Articles récents