Éthiopie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Éthiopie
  4. Fêtes et festivals

Éthiopie : Fêtes et festivals

L'agenda de l'Éthiopie

Janvier

C’est le moment le plus vivant et animé pour les visiteurs, qui peuvent assister à des fêtes pittoresques et profiter d’un climat généralement frais et sec.

Leddet (Noël)

Se trouver en Éthiopie au moment de Leddet (du 6 au 7 janvier) permet de replonger dans l’époque où Noël possédait un véritable sens. Les fidèles assistent à la messe toute la nuit, souvent en passant d’une église à l’autre. Lalibela est l’une des villes les plus intéressantes pour vivre cette fête ; Addis-Abeba est une autre option.

Timkat (célébration du baptême du Christ)

Cette fête célébrée durant trois jours est la plus vivante de l’année. Venez à Gonder vous joindre aux milliers de fidèles en robe blanche qui chantent et dansent derrière des prêtres vêtus de somptueux costumes en procession solennelle. On peut aussi voir les festivités à Addis-Abeba et Aksoum.

Février

Le cœur de la saison sèche est le moment où il est le plus facile de se déplacer dans le pays.

Trekking

Les montagnes du Simien sont particulièrement belles : c’est l’occasion de grimper en haut du Ras Dashen, le sommet le plus élevé du pays et de prendre des géladas en photo.

Migration des antilopes

Des hordes composées de plus de 1 million de cobes à oreilles blanches et de cobes de Lechwe se déplacent à travers le parc national de Gambela, formant un spectacle magique.

Mars

Mars marque la fin de la haute saison. Les journées chaudes et sèches offrent de nombreuses possibilités d’observation des animaux autour des points d’eau dans les parcs nationaux.

Cérémonie du saut des taureaux

Rendez-vous dans la basse vallée de l’Omo pour voir de jeunes garçons sauter sur le dos d’une rangée de taureaux pour consacrer leur passage à l’âge adulte, tandis que les femmes, en signe de solidarité et d’allégeance, se font fouetter avec de fines cannes. Ces cérémonies ont généralement lieu entre fin janvier et début avril.

Avril

Avril est un mois de transition. La hausse des températures dans les plaines est adoucie par de fortes averses. C’est une période encore agréable pour le tourisme, avant les pluies violentes et la chaleur écrasante des mois suivants.

Vendredi saint

À partir du jeudi soir, les fidèles jeûnent jusqu’à la messe de Pâques qui se termine à 3h du matin le dimanche de Pâques. Cette fête se tient en mars ou en avril.

Fasika (Pâque orthodoxe)

Fasika marque la fin d’un jeûne végétarien de 55 jours. Restez debout la nuit précédant le dimanche de Pâques à Lalibela pour voir des centaines de pèlerins en robe blanche se presser dans la cour des églises et prier au clair de lune.

Mai

Pour les pessimistes, c’est le début de la saison des pluies mais le pays se couvre alors d’une végétation luxuriante. Si vous prévoyez de visiter les ethnies de la basse vallée de l’Omo, évitez ce moment de l’année, car de nombreuses routes deviennent impraticables.

Août

Les grosses pluies annuelles continuent de s’abattre sur l’Éthiopie. Les déplacements sont difficiles et la température atteint 45°C. Mieux vaut ne pas venir à cette période.

Septembre

La pluie continue de tomber jusqu’en septembre. Quand elle cesse vers la fin du mois et qu’on peut apercevoir l’horizon, on découvre une contrée verdoyante.

Kiddus Yohannes (Nouvel An)

Lors du Nouvel An (11 septembre), la tradition veut qu’on achète de nouveaux vêtements, surtout pour les enfants, et qu’on rende visite à la famille et aux amis.

Meskel (commémoration de la Vraie Croix)

Cette fête qui commence le 27 septembre et dure deux jours est la plus pittoresque après Timkat. Des feux de joie sont bâtis puis surmontés d’une croix sur laquelle on attache des fleurs, en particulier des marguerites appelées fleurs de Meskel. Les prêtres revêtent leurs plus beaux atours. Les meilleurs endroits pour assister à cette fête sont Addis-Abeba, Gonder et Aksoum.

Octobre

La mi-octobre, juste après les pluies, est une excellente période pour le tourisme. La campagne est verte, les fleurs sauvages abondent et les visiteurs sont encore rares.

Irecha

Le premier dimanche après Meskel, les Oromo célèbrent Irecha sur les rives du lac Hora. Les fidèles se rassemblent autour des figuiers pour enduire les troncs de parfum, de beurre et d’une liqueur appelée katickala, puis ils partagent un repas de cérémonie composé de viande rôtie, de café et d’alcool.

Novembre

Une très bonne période pour observer les animaux sauvages dans les parcs nationaux, tandis que les oiseaux migrateurs commencent à arriver en masse.

Great Ethiopian Run

Cette course de 10 km rassemble plus de 20 000 coureurs à Addis-Abeba le dernier dimanche de novembre. Qu’on soit participant ou spectateur, c’est l’occasion d’admirer certains des meilleurs athlètes d’Afrique en action.

Fête de Sainte-Marie de Sion

Cette fête haute en couleur a lieu le 30 novembre, uniquement à Aksoum. Durant les jours qui la précèdent, des milliers de pèlerins convergent vers la ville. Les célébrations commencent devant l’église Sainte-Marie de Sion, où les dignitaires orthodoxes s’alignent sur les marches.

Décembre

Le temps plutôt sec en fait une bonne période pour l’observation de la faune. La température est également agréable : chaude mais pas étouffante. C’est le moment de visiter la dépression du Danakil.

Kulubi Gabriel

Bien que cette fête ne fasse pas partie du calendrier religieux officiel, de nombreux Éthiopiens se rendent en pèlerinage à l’église Kulubi Gabriel, près de Dire Dawa dans l’est du pays (28 décembre).

Trekking

Décembre est un mois idéal pour randonner dans le massif du Bale. Le temps sec et dégagé fait le bonheur des photographes en quête de paysages montagneux.

Observation des oiseaux

Avis aux amateurs ! Quelque 200 espèces de migrateurs paléarctiques venus d’Europe et d’Asie viennent rejoindre une avifaune africaine résidente et migratrice déjà abondante.

Articles récents