Canal de suez

Le canal de Suez est l'une des plus grandes prouesses techniques du monde. Coupant à travers les sables de l'isthme de Suez, d'une longueur de 163 km, il sépare l'Égypte continentale de la péninsule du Sinaï, et l'Afrique de l'Asie. Grâce à lui, plus de 20 000 navires par an transitent de la Méditerranée à la mer Rouge : de ce fait, le canal constitue l'épine dorsale de l'économie égyptienne.

Malgré ces statistiques impressionnantes, le canal de Suez ne se prête pas vraiment au tourisme, contrairement au canal de Panama. Des mesures de sécurité très strictes empêchent les voyageurs de naviguer sur le canal à bord de bateaux privés, et le tourisme indépendant dans la région est étroitement contrôlé. Ainsi, peu d'étrangers s'aventurent sur le canal, à part les plaisanciers européens qui se rendent en mer Rouge.

Le véritable charme des alentours de l'isthme de Suez réside dans les trois villes qui longent la rive occidentale du canal, Port-Saïd, Ismaïlia et Suez. Apparues à l'époque coloniale, en même temps que le canal, ces villes, qui se trouvaient en première ligne pendant les guerres avec Israël, ont été durement touchées par les bombardements. Elles ont néanmoins conservé les larges boulevards ombragés et l'élégante architecture du XIXesiècle qui les distinguent de la plupart des autres cités égyptiennes.

Si vous avez le temps et l'envie de sortir des sentiers battus, ces villes vous feront découvrir un autre visage de l'Égypte. À mille lieues des temples, des pyramides et des vestiges antiques, le canal de Suez présente un intéressant mélange d'architecture Belle Époque et d'infrastructures maritimes modernes, associé à un intense dynamisme portuaire.

À ne pas manquer

  • Une promenade le long du front de mer pour admirer l'élégante architecture du XIXe siècle de Port-Saïd
  • Un bref aperçu de la vie du canal à bord du ferry circulant entre Port-Saïd et Port-Fouad
  • L'ancien quartier européen d'Ismaïlia, témoin du passé colonial de l'Égypte
  • Le musée d'Ismaïlia, rarement visité, qui abrite quelque 4 000 objets des époques pharaonique et gréco-romaine
  • Les pétroliers géants qui semblent glisser à travers le désert, à contempler depuis Suez, l'entrée sud du canal
Mis à jour le : 6 février 2017
Paramètres des cookies