Djibouti

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Djibouti
  4. Comment circuler

Djibouti : Comment circuler

Se déplacer à Djibouti

Bateau

Un ferry transportant des passagers effectue la traversée entre Djibouti et Tadjourah ainsi qu’entre Djibouti et Obock, sur la rive nord du golfe de Tadjourah, deux fois par semaine.

Bus

Il existe un réseau de transports en commun entre Djibouti et la plupart des centres urbains, dont Dikhil, Tadjourah, Obock et Galafi. Les tarifs sont peu élevés mais les services sont limités dans les secteurs reculés.

En stop

Étant donné que les camions et les 4x4 constituent le seul moyen de transport sur de nombreux axes du pays, certains visiteurs qui ne peuvent ou ne veulent pas louer un véhicule ont recours au stop. Des centaines de poids lourds effectuent quotidiennement le trajet Addis-Abeba–Djibouti. Si vous voulez tenter votre chance, tenez-vous aux abords de la zone portuaire en début de matinée ou près de l’une des stations-service situées en ville ou à la périphérie. Comme partout, la pratique du stop n’est pas dénuée de risques et elle est fortement déconseillée aux femmes.

Vélo

À moins d’avoir l’âme d’un forçat, il n’est pas conseillé de faire du vélo à Djibouti. Le climat, la topographie et l’état des routes ne s’y prêtent pas.

Voiture et moto

La route de l’Unité, une bonne route asphaltée, couvre les 240 km entre la capitale et Obock, le long du golfe de Tadjourah. Pour explorer l’intérieur du pays, un 4x4 est indispensable. Il est en principe obligatoire de louer un véhicule avec chauffeur.

Il existe plusieurs agences de location à Djibouti, mais les écarts de tarif sont faibles. Comptez environ 25 000 FDJ par jour pour un 4x4 avec chauffeur ; l’essence n’est pas systématiquement incluse.

Train

Inauguré en 2017, le train reliant Djibouti à Addis-Abeba en Éthiopie ne s’arrête qu’à Djibouti.

Mis à jour le : 12 février 2018

Articles récents

Guide de voyage

Un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Éthiopie