1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Où manger la meilleure street food ?
Idées de voyage

Où manger la meilleure street food ?

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Goûtez aux plaisirs de la gastronomie de rue : armé d'une fourchette ou simplement de vos doigts et d'un solide appétit, partez à la découverte des meilleurs en–cas de la planète.

1. Chouriços à Goa (Inde)

Séchés lentement sur de longues cordes sous les ardents rayons du soleil indien, les chouriços sont le plus savoureux hommage rendu par Goa à son passé portugais. Le midi, ces délices rouge-brun sont vendus dans tout l'État sur d'innombrables charrettes aux étonnants noms culinaro-religieux tels que « Virgin Mary Meats » (« viandes de la Vierge ») ou « Ave Maria Sausages ». Relevé par du piment, du vinaigre, de l'ail et du gingembre, le chouriço se déguste seul ou accompagné de pão, un petit pain goanais. Le nec plus ultra consiste à arroser le tout d'un verre ou deux de feni, ardent alcool à base de noix de cajou ou de coco.
Le Lila Cafe (www.lilacafegoa.com) est une institution le long de la rivière Baga. Ouvert tous les jours de 8h30 à 18h sauf le mardi.

2. Bánh Mi à Ho Chi Minh-Ville (Vietnam)

En déambulant dans l'élégante architecture française de Ho Chi Minh-Ville, faites une halte dans un petit stand de rue pour découvrir la version vietnamienne du simple sandwich de l'ancien colonisateur : le succulent bánh mi est un morceau d'histoire dans une baguette. De tendres morceaux de porc grillés sont fourrés dans du pain français croustillant, agrémentés de mayonnaise vietnamienne, de pickles de radis chinois et de carottes grossièrement émincés et d'un soupçon de sauce très pimentée, pour une rencontre au sommet entre Orient et Occident. Fermez les yeux, mordez et laissez-vous transporter dans l'âge d'or de l'ancienne Saigon.
Appétissante carte au Banh Mi Bistro (banhmibistro.com) : cette chaîne compte cinq boutiques et des plats tous à moins de 40 dongs.

3. Kushari au Caire (Égypte)

Vous prenez un train de nuit au départ du Caire ? N'embarquez pas sans une barquette ou deux de kushari, solide spécialité cairote qui vous garantira une bonne nuit de sommeil dans le plus bruyant des wagons seconde classe. Ce mélange réconfortant de vermicelles, riz, lentilles, pois chiches et oignons doux caramélisés, agrémenté de sauce tomate bien aillée, est aussi apaisant pour un Égyptien que le thé pour un Anglais. Repérez les vendeurs de rue et leurs énormes chaudrons, et dégustez en regardant l'histoire antique et les paysages de l'Égypte défiler sous vos yeux.
Kushari Tahrir est une chaîne disposant de succursales dans tout Le Caire. La plus ancienne existe depuis plus d'un quart de siècle dans le centre (Midan Tahrir) ; demandez votre chemin aux habitants.

4. Dosas à New York (États-Unis)

Malgré le rythme trépidant qui règne à Manhattan, on aurait tort de croire que le déjeuner y est toujours pris en vitesse et vous coûte un bras. Si vous aspirez à une pause dans cette jungle urbaine, cap sur la verdure du Washington Square Park, où Thiru Kumar, un sympathique Sri Lankais, sert des délices venues d'Inde du Sud, les dosas. On ne peut plus fraîches, ces galettes de riz croustillantes sont garnies de savoureuses pommes de terre délicatement épicées et servies avec un sambar (soupe de lentilles épicée) et un doux chutney à la noix de coco. Tous les mets de M. Kumar sont strictement végétaliens.
Thiru Kumar est là du lundi au samedi de 11h à 16h. Tous les plats à moins de 3 $US.

5. Sabich à Tel-Aviv (Israël)

Dites Israël et Irak dans une même phrase, et voici que surgissent immédiatement des images de généraux et de missiles menaçants. Mais les plus farouches des ennemis se retrouvent autour d'une passion, le sabich irakien, préparation végétarienne qu'engloutissent tous les jours les habitants de Tel-Aviv. Une modeste pita est remplie à ras bord d'un mélange appétissant d'aubergines grillées, œufs durs, crudités, houmous, tahini, pommes de terre à l'eau, concombres salés et amba, une sauce épicée à base de mangue. Direction Frishman St, dans le centre, pour le meilleur sabich de Tel-Aviv : la recette de la paix au Moyen-Orient ?
En banlieue, à Givataim (7 Sirkin St), Oved sert un sabich proprement sensationnel – avec en prime une bonne humeur et une chaleur envers les voyageurs qui méritent largement l'excursion.

6. Brochettes à Stone Town (Tanzanie)

Non content d'avoir du charme à revendre, le quartier de Stone Town, à Zanzibar City, devient chaque soir au coucher du soleil la destination la plus prisée des fines gueules sur cette île au nom légendaire. Rendez-vous sur le marché de nuit des Forodhani Gardens, où s'installent des dizaines de marchands pour rôtir, griller et bouillir jusqu'au bout de la nuit. Déambulez dans la lumière vacillante des lampes à gaz et les odorantes fumées des barbecues et sirotez un jus de canne à sucre bien frais avant de faire votre choix : toutes sortes de poissons vous attendent, grillés à la perfection et proposés pour (et souvent avec) des cacahuètes.
Pour rejoindre les Forodhani Gardens, longez la côte jusqu'au Vieux Fort : le marché est juste en face.

7. Patat Oorlog à Amsterdam (Pays-Bas)

Lorsqu'il est pris d'une faim soudaine au milieu des canaux et des coffee shops, l'Amstellodamois se met souvent en quête de l'en-cas le plus délicieux de la ville, le patat oorlog. Un nom qui annonce la couleur en termes de saveurs : dans cette « guerre des frites » (traduction littérale), des frites croustillantes dans un cône en papier sont recouvertes d'un mélange bigarré de mayonnaise, ketchup et sauce satay aux cacahuètes, le tout couronné d'une bonne dose d'oignons sautés. Inutile d'y chercher quelque raffinement ! Tout est dans la gourmandise et le plaisir d'enfreindre toutes les règles de la diététique.
On trouve des snack-bars FEBO et leurs enseignes jaunes (www.febodelekkerste.nl) dans tout Amsterdam. Faites comme un vrai Amstellodamois : achetez dans un distributeur automatique.

8. Poutine (Canada)

Rien de tel avant de vous lancer dans votre road trip transcanadien qu'un passage par un snack-bar pour une bonne assiette de poutine. Né au Québec dans les années 1950, cet appétissant salmigondis de grosses frites, de « fromage en grains » (cheddar) et de sauce brune est devenu un en-cas prisé dans tout le Canada et élevé au rang d'emblème national. Quittez les sublimes routes canadiennes chaque fois que vous apercevez un camion à poutine, pour une dose de calories savoureuses et bon marché qui vous donnera l'énergie d'avaler les kilomètres.
La Belle Province, sorte de McDonald de la poutine, est une chaîne ouverte tard. Pour une variante haut de gamme, direction le restaurant Le 940, sur l'avenue du Mont-Royal-Est, à Montréal.

9. Cornish pasty aux îles Scilly (Angleterre)

Cette tourte, mets carnivore de choix des ouvriers des mines de Cornouailles, est une tradition perpétuée sur l'île de St Martin's, dans les Scilly, tache de verdure à 50 km des côtes de Cornouailles. Faites provision de ces demi-lunes remplies de viande et de pomme de terre à la boulangerie St Martins Bakery pour reprendre des forces pendant que vous explorerez la campagne de l'île. Sinon, en hiver, participez au stage de boulangerie pour apprendre à faire vos propres pasties (ou « oggies », en langue cornique).
On rejoint les Scilly Isles (www.scillyonline.co.uk) en ferry ou en hélicoptère depuis Penzance, en Cornouailles.

10. Arepas à Bogotá (Colombie)

Ce n'est sans doute pas le petit-déjeuner le plus équilibré de la planète, mais les délicieuses arepas offrent un moment de pur plaisir matinal. Ces pains de maïs dorés et garnis d'œufs ou de fromage, gorgés de beurre, permettent de faire le plein d'énergie avant une journée à arpenter la capitale colombienne. Achetez votre dose à un vendeur de rue et accompagnez vos arepas d'une tasse de chocolat chaud. C'est avec la sensation d'avoir l'estomac bien garni que vous attaquerez gaiement une journée pluvieuse à Bogotá.
Partout, des vendeurs de rue proposent d'authentiques arepas (1 000 pesos l'une).


Paramètres des cookies