-->

Tombeaux batak

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique

La route qui suit la rive de l’île de Samosir, entre Simanindo et la ville de Pangururan, témoigne du culte des défunts dans la société batak. Au milieu des rizières fertiles se dressent de grands tombeaux à plusieurs étages, décorés d’une maison de style batak et d’une simple croix blanche. Selon une tradition animiste, dix ans après l’inhumation, les os des défunts sont exhumés, polis, puis à nouveau enterrés.

Des cigarettes et des gâteaux sont offerts aux morts en hommage ou pour demander une faveur. Les tombes font l’objet d’une attention particulière lors des fêtes chrétiennes, notamment à Noël. Certaines des plus récentes sont particulièrement ostentatoires.