-->

Temple de Rato Machhendranath

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice religieux

Presque en face, de l’autre côté de la rue, au bout d’une ruelle, une entrée à colonnes blanches mène à une vaste place ouverte abritant le temple du révéré Rato Machhendranath. Dédié au dieu de la Pluie et de l’Abondance, ce temple opère, comme souvent au Népal, la jonction entre le bouddhisme et l’hindouisme. Rato Machhendranath est considéré comme une incarnation d’Avalokiteshvara par les bouddhistes, et comme un avatar de Shiva par les hindous.

Protégé par une barrière métallique, cet édifice à trois niveaux date de 1673, mais un temple se dresse ici depuis au moins 1408. Des lions de pierre gardent les quatre entrées ouvragées. Au niveau du sol, les quatre angles de la plateforme sont ornés d’étranges démons ressemblant à des yétis et appelés kyah.

Un curieux bestiaire en métal (paon, Garuda, cheval, buffle, lion, éléphant, poisson et serpent), dans des cages, coiffe les colonnes érigées devant la façade. Sur les poutres du toit, richement peintes, figure Avalokiteshvara, au-dessus de personnages subissant les tortures de l’enfer.

La principale effigie du dieu de la Pluie réside ici pendant six mois de l’année, avant de gagner Bungamati lors de la spectaculaire fête de Rato Machhendranath en avril-mai.