-->

Ghats de l’Est

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site hindou

Les ghats de Pashupatinath, souvent très animés, méritent une halte pour s’imprégner de l’atmosphère. Les fidèles se baignent dans les eaux douteuses de la Bagmati, des saints hommes pratiquent des rituels sur les marches de pierre et des enfants récupèrent des pièces de monnaie dans la rivière à l’aide d’un aimant attaché à une corde. Vous verrez peut-être aussi des familles préparer des bûchers funéraires, de l’autre côté de la rivière.

Les deux passerelles qui franchissent la Bagmati devant le temple de Pashupatinath conduisent à une série de terrasses en pierre couvertes de dizaines de sanctuaires de Shiva. Ces petits édifices à une seule pièce servent souvent d’hébergement aux sadhus ; chacun contient un lingam en son centre. Bien que de styles différents, ils ont des caractéristiques communes. Remarquez le masque de Bhairab, incarnation terrible de Shiva, sur le mur sud, la statue de Nandi à l’ouest et la fontaine à tête de taureau au nord.

Deux volées de marches s’élèvent à flanc de colline entre les sanctuaires, passant devant le temple de Ram, en bois. Endommagé, il a cependant conservé ses fresques élaborées. Des sadhus s’y pressent souvent, surtout pendant la fête de Maha Shivatari. En haut des marches, là où le sentier pénètre dans la forêt, une piste secondaire conduit au nord le long de la terrasse supérieure jusqu’à un point de vuesur le temple de Pashupatinath. Remarquez l’immense trident doré, sur le côté nord du temple, et la statue dorée du roi agenouillé en prière sous le capuchon protecteur d’un naga (divinité serpent), du côté sud.

À l’extrémité nord de la terrasse, on peut aussi admirer un intéressant lingam avec la face de Shiva.