-->

Itum Bahal

L'avis de l'auteur Lonely Planet

cour

La longue cour rectangulaire d’Itum Bahal, le plus vaste bahal (cour de monastère bouddhique) de la vieille ville, est un havre de paix dans le chaos urbain. Le Kichandra Bahal ou Keshchandra Paravarta Mahar Bihar, l’un des plus anciens bahal de la cité (1381), se situe du côté ouest de la cour. Devant l’entrée, un chaitya a été totalement brisé par un pipal qui pousse à l’intérieur.

Le Kichandra Bahal abrite une pagode centrale et, au sud, un chaitya décoré de gracieux bodhisattvas debout. Du côté nord, quatre plaques de cuivre ornent le mur de l’étage supérieur. La première à gauche montre un démon, Guru Mapa, arrachant un enfant désobéissant des bras d’une femme pour le dévorer. Finalement, l’appétit de l’ogre est calmé par la promesse d’avoir chaque année un festin de viande de buffle et la plaque suivante le représente assis, puisant dans une marmite. Une histoire édifiante pour les enfants qui fréquentèrent l’école primaire située autrefois juste sous les plaques !

Aujourd’hui encore, lors de la fête de Holi, les habitants d’Itum Bahal sacrifient un buffle au Guru Mapa sur les rives de la Vishnumati et le cuisent dans la cour l’après-midi. Ils transportent ensuite la viande au milieu de la nuit dans d’immenses chaudrons jusqu’à un arbre de Tundikhel où résiderait le démon.

En automne et en hiver, le maïs qui sèche dans la cour dessine des motifs complexes.

www.itumbaha.org