Monastère de Sha

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monastère

À seulement 2 km au sud-est de Nyima Jiangre, Sha est dédié au sous-ordre des Dzogchen. Les deux doring (piliers sculptés d’inscriptions) du IXe siècle, qui flanquent la porte d’entrée, sont les pièces maîtresses du monastère. Leurs inscriptions donnent le détail des domaines donnés à ­Nyangben Tengzin Zangpo, ami d’enfance du roi ­Tritsug Detsen. C’est Nyangben Tengzin Zangpo qui a fondé le monastère. Seul un des piliers est demeuré intact.

Une fois dans le temple, repérez les restes d’un léopard des neiges empaillé. À droite, une chapelle latérale dédiée aux divinités protectrices renferme la trinité des Dzogchen, à savoir Dorje Lekpa, Rahulla et Ekajati, ainsi qu’un masque à l’effigie de Tseringma, déesse protectrice de la montagne. Cette chapelle abrite aussi les empreintes de sabot de la chèvre qui aurait transporté à la fois Dorje Lekpa et les piliers sculptés jusqu’au monastère. Poursuivez ensuite à travers une cour assez inhabituelle, encerclant un immense chorten, pour rejoindre une chapelle en étage, aménagée au-dessus de l’entrée.

Paramètres des cookies