-->

Charles Dickens Museum

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

Après un an de travaux de grande ampleur, ce musée établi dans une jolie maison à 4 niveaux (l’unique résidence londonienne du romancier à avoir subsisté) donne sa pleine mesure. Une cuisine d’époque, au sous-sol, et une chambre d’enfant, sous les toits, complètent désormais les éléments présentés, et l’acquisition du 49 Doughty Street voisin a accru substantiellement l’espace d’exposition.

Dickens séjourna à peine deux ans et demi (1837-1839) dans cette demeure, mais c’est là que le grand écrivain se révéla : accablé par les dettes, le décès de sa belle-sœur bien-aimée Mary Hogarth et la charge d’une famille toujours plus nombreuse, il y rédigea Les Aventures de M. Pickwick, Nicholas Nickleby et Oliver Twist. Sauvée de la démolition, la maison accueille un musée depuis 1925. Le salon familial a été fidèlement reconstitué, et les autres pièces regorgent de souvenirs, notamment le bureau où Dickens écrivit Les Grandes Espérances.

On accède au charmant Garden Cafe (ouvert de 10h à 16h30 du mardi au dimanche) librement, sans besoin de payer une entrée pour le musée. Les audioguides coûtent 3 £ ; il existe aussi une application gratuite sur smartphone. Un soir par mois, le musée ouvre jusqu’à 20h (voir le site Web).

020-7405 2127 ; www.dickensmuseum.com ; 48 Doughty St, WC1 ; 10h-17h mar-dim ; Chancery Lane, Russell Sq