Smithfield Market

L'avis de l'auteur Lonely Planet

marché

Smithfield est le dernier marché à la viande du centre de Londres. Son nom dérive du “smooth field” (champ d’herbe soyeuse), où l’on menait paître les animaux. Son histoire est pourtant loin d’être bucolique, puisqu’il accueillait des exécutions publiques. Le marché existe depuis le Moyen Âge, mais le bâtiment coloré actuel a été conçu en 1868 par Horace Jones, à qui l’on doit également le Leadenhall Market et le Tower Bridge. Visitez le marché avant 7h, quand l’animation bat son plein.

Le marché fut construit sur le champ de foire de St Bartholomew, de sinistre renommée (on y brûlait les sorcières) ; c’est aussi là que furent exécutés le leader indépendantiste écossais William Wallace, en 1305 (une plaque sur le mur de St Bart’s Hospital, au sud du marché, rappelle l’événement et conclut avec ces mots en gaélique : “Bas agus Buaidh”, c’est-à-dire “la Mort et la Victoire”), puis, en 1381, Wat Tyler, l’instigateur de la révolte des paysans. Charles Dickens dresse de ce lieu un tableau terrible dans Oliver Twist. Smithfield constituait autrefois l’endroit le plus sordide de Londres, jonché d’entrailles et d’excréments d’animaux formant un océan de souillure.

Une partie du vaste marché est maintenant désaffectée ; il est prévu que le Museum of London emménage dans la section du marché général, quelque peu délabrée, d’ici 2022.

020-7248 3151 ; www.smithfieldmarket.com ; Charterhouse St, EC1 ; 2h-10h lun-ven ; Farringdon

Paramètres des cookies