Jardins botaniques

L'avis de l'auteur Lonely Planet

jardin

Menacé de disparition par l’urbanisation croissante, ces jardins botaniques n’en restent pas moins une oasis ombragée vitale dans cette ville chaude et poussiéreuse. Créé en 1893 par le professeur Stuhlman, le premier Directeur de l’Agriculture, il fut d’abord utilisé comme terrain pour tester des cultures de rente. Il demeure le siège de la Société d’horticulture, qui entretient les plantes indigènes et exotiques, dont le Phlox subulata, plusieurs espèces de palmiers, des cycas et des jacarandas.

Samora Ave ; lever-coucher du soleil

Paramètres des cookies