Giraffe Centre

L'avis de l'auteur Lonely Planet

réserve animalière

Voici une belle histoire de préservation au Kenya. En 1979, Jock Leslie-Melville (petit-fils kényan d’un comte écossais) et sa femme Betty commencèrent à élever un girafon chez eux, à Langata. À l’époque, lorsque leur African Fund for Endangered Wildlife (AFEW, Fonds africain pour les animaux en voie de disparition) commençait à prendre de l’ampleur, il n’y avait pas plus de 120 girafes de Rothschild (qui diffèrent des autres sous-espèces de girafes par l’absence de taches sur les pattes en dessous du genou) dans la nature. Contrairement aux girafes réticulées et massaï plus répandues, la girafe de Rothschild était menacée par la perte importante d’habitat dans l’ouest du Kenya. On dénombre aujourd’hui plus de 300 individus et le centre a relâché avec succès ces créatures charismatiques dans le parc national du lac Nakuru (abritant environ 45 girafes), la réserve nationale de Mwea, le parc national de Ruma et la réserve nationale de Nasalot.

Le centre permet d’observer, de nourrir et même de caresser des girafes de Rothschild depuis une structure en bois surélevée, une expérience particulièrement appréciée des enfants (et de leurs parents). On voit parfois des phacochères renifler la boue, et on peut suivre un intéressant sentier balisé dans la réserve ornithologique de Gogo River, à côté.

Si les girafes ont éveillé votre intérêt, vous pouvez loger dans l’impressionnant (et luxueux) Giraffe Manor qui se trouve sur place.

En transport depuis le centre de Nairobi, prendre le matatu n°24 passant par Kenyatta Ave, jusqu’aux magasins Hardy, puis marcher. Autrement, prendre le matatu n°26 pour Magadi Rd, puis poursuivre à pied depuis Mukoma Rd. En taxi depuis le centre-ville, compter environ 1 000 KSh.

www.giraffecenter.org ; Koitobos Rd ; adulte/enfant 700/250 KSh ; 9h-17h30

Paramètres des cookies