Kenya

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Kenya
  4. Nairobi
  5. David Sheldrick Wildlife Trust

David Sheldrick Wildlife Trust

L'avis de l'auteur Lonely Planet

réserve animalière

Occupant une parcelle du parc national de Nairobi, cette organisation à but non lucratif fut créée en 1977, peu après la mort de David Sheldrick, garde-chasse dans le parc national de Tsavo. David et sa femme Daphne avaient été les premiers à recueillir des rhinocéros noirs et des éléphants orphelins pour les réintroduire dans la nature. L’organisation fonctionne toujours en lien étroit avec le Tsavo, pour ces projets comme pour d’autres.

À 11h, les visiteurs sont accompagnés vers une petite zone d’observation autour d’un point d’eau boueux. Quelques instants plus tard, telle une équipe sportive entrant sur le terrain, les dresseurs arrivent aux côtés d’une dizaine d’éléphanteaux. Dans un premier temps, les dresseurs les nourrissent au biberon, offrant un spectacle étrangement réconfortant.

Une fois rassasiés, les petits gambadent tels de gros bébés. Les mettre en ligne n’est pas une mince affaire car chacun pèse quelques centaines de kilos. Les éléphanteaux prennent un malin plaisir à être dissipés devant leurs maîtres, ne vous étonnez pas si certains sortent du rang pour se frotter contre vos jambes ! Pendant qu’ils s’amusent, les dresseurs expliquent l’histoire de chaque animal. Les petits consacrent également ce moment à leur bain de boue quotidien, instant propice à de belles photos ; gardez tout de même vos distances, au risque de vous voir aspergé.

Après le spectacle, vous pouvez découvrir les rhinocéros orphelins, qui sont un peu plus fougueux et beaucoup plus dangereux que les éléphants. Même s’il peut être un peu triste de voir ces animaux majestueux dans des cages, rappelez-vous qu’il s’agit de réhabilitation et qu’ils finiront par être relâchés dans la nature.

Depuis Moi Ave, prendre un bus ou un matatu n°125 ou 126 et demander à descendre à l’atelier central KWS, dans Magadi Rd (50 KSh, 50 min). Environ 1 km sépare l’atelier KWS du centre Sheldrick ; ce dernier est indiqué et le personnel de KWS peut vous orienter. À partir de là, ne vous éloignez pas des sentiers, vous entrez dans le parc national abritant des lions. En taxi depuis le centre-ville, comptez entre 1 000 KSh et 1 500 KSh.

2301396 ; www.sheldrickwildlifetrust.org ; 500 KSh ; 11h-midi

Paramètres des cookies