Musée national

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

ብሔራዊ ሙዚየም La collection de ce musée compte parmi les plus importantes d’Afrique subsaharienne. Hélas, la plupart des pièces sont mal présentées, mal éclairées et mal légendées. La section paléontologique du sous-sol est de loin la plus intéressante, notamment grâce à la fameuse Lucy. La découverte de cette hominidé fossilisée, en 1974 à Afar, région du nord-ouest du pays, a modifié notre compréhension des origines de l’humanité. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, privilégiez cette partie du musée, aux nombreuses explications en anglais.

On peut admirer au sous-sol deux remarquables moulages de Lucy. L’un présente ses ossements à plat, tandis que l’autre la montre debout comme elle devait être il y a quelque 3,2 millions d’années, témoignant de la petite taille de nos lointains ancêtres. Les véritables os sont conservés dans les réserves du musée.

Vous pourrez aussi découvrir les fossiles d’espèces disparues, notamment l’Homotherium, un félin à dents de sabre, et le Noto­choerus, un imposant porcin des savanes.

Le rez-de-chaussée met à l’honneur les périodes pré-aksoumite, aksoumite, salomonide et gondarienne. La vaste collection d’objets comprend une lampe à huile en bronze, antérieure au premier siècle de notre ère (assez raffinée, elle figure un chien poursuivant un bouquetin), un siège de roche taillée datant du IVe siècle orné de bouquetins mythiques, ainsi que des inscriptions sabéennes. Le centre de la salle expose une collection d’objets royaux, dont l’énorme trône en bois sculpté de l’empereur Hailé Sélassié.

Le 1er étage réunit des œuvres d’art éthiopiennes, allant des parchemins (ils remonteraient peut-être au XIVe siècle) aux peintures à l’huile sur toile d’artistes modernes de premier plan. African Heri­tage, immense toile d’Afewerk Tekle, est l’une des plus remarquables. Une autre peinture représente la rencontre du roi Salomon et de la reine de Saba. Remarquez le bouclier du soldat placé à côté de Salomon, sur lequel sont gravées l’étoile de David et une croix chrétienne. L’artiste semble avoir oublié que cette rencontre aurait eu lieu bien avant la naissance du christianisme…

Le 2e étage contient une collection poussiéreuse et mal légendée d’objets artisanaux tels que bijoux, armes, outils, vêtements et instruments de musique traditionnels.

Des guides anglophones offrent leur service gratuitement (pourboire apprécié).

011 111 7150 ; King George VI St ; 8h30-17h30

Paramètres des cookies