Musée d’ethnologie

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

ብሄራዊ ሙዚየም Même si les musées ne sont pas votre tasse de thé, celui-ci mérite un peu de votre temps : présentant toute l’histoire culturelle et sociale d’Éthiopie, c’est l’un des plus passionnants musées d’Afrique. Il occupe l’ancien palais de Hailé Sélassié, entouré des magnifiques jardins et fontaines du campus de l’université. Avant de gagner l’intérieur, remarquez en face de l’entrée la volée de 13 marches montant en spirale vers le ciel. Les Italiens ajoutèrent une marche pour chaque année du pouvoir de Mussolini (à partir de sa marche sur Rome en 1922) comme symbole de la domination fasciste. Un petit lion de Juda (le symbole de la monarchie éthiopienne) trône triomphalement sur la dernière marche.

Le hall d’entrée comprend une petite exposition dédiée à l’histoire du palais.

Le musée prend toute sa dimension au premier étage, où de superbes objets artisanaux issus de différents groupes ethniques sont présentés par cycles de vie, et non selon l’aménagement classique par régions géographiques. Vient d’abord l’enfance, avec des informations sur les naissances, les jeux, les rites de passage et les contes traditionnels. La section âge adulte s’intéresse aux croyances, au nomadisme, à la médecine traditionnelle, aux guerres, aux pèlerinages, à la culture physique et à l’artisanat. Enfin, la mort et l’au-delà sont abordés à travers des constructions funéraires, stèles et tombeaux, donnant un excellent aperçu des cultures riches et variées d’Éthiopie.

D’autres salles de ce niveau présentent la chambre, la salle de bains et le vestiaire de l’empereur Hailé Sélassié.

Le 2e étage abrite deux espaces tout aussi remarquables. L’un est consacré à l’art religieux, avec une série exceptionnelle de diptyques, triptyques, icônes, croix et grimoires. L’autre, dévoilé dans le petit couloir attenant, est dédié à la musique. Des instruments provenant de tout le pays sont présentés dans un décor noir évoquant une grotte.

Le musée mérite d’être visité deux fois, la première au début de votre voyage et la seconde à la fin de celui-ci, pour remettre en contexte tout ce que vous avez vu.

Après avoir admiré tous les trésors du musée, arrêtez-vous au bus à impériale londonien stationné à côté du portail de l’université. Rapporté à Addis-Abeba par Hailé Sélassié, il abrite aujourd’hui un bar fréquenté par les étudiants.

011 123 1068 ; université d’Addis-Abeba, Algeria St ; 8h-17h lun-ven, 9h-17h sam-dim

Paramètres des cookies