-->

Monastère d’Agia Napa

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monastère

Entouré de manière surréaliste par les temples modernes de la fête, ce superbe monastère est un paisible témoignage de la grande histoire qu’Agia Napa a à offrir. Construit par les Vénitiens en 1500, il abrite une grotte protégée dans laquelle une icône de la Vierge Marie fut dissimulée lors de l’iconoclasme des VIIe et VIIIe siècles. L’édifice, qui ne fut pas endommagé pendant le règne ottoman, servit tour à tour de couvent et de monastère jusqu’à son abandon en 1758.

Le monastère est remarquablement bien préservé. Une muraille protectrice s’ouvre sur une paisible cour à arcades, dotée d’une fontaine en marbre de 1530 surmontée d’un dôme en pierre. Le gigantesque sycomore, vieux de 600 ans, qui jouxte la porte sud mérite également le coup d’œil, avec les supports modernes en acier qui soutiennent ses énormes branches.

Dans la petite église, des marches descendent dans l’alcôve aux airs de grotte, où fut dissimulée l’icône de la Vierge Marie.

Plateia Seferi ; 9h-18h