Basilica di Aquilea

L'avis de l'auteur Lonely Planet

église

Cette basilique en forme de croix latine, reconstruite après le séisme de 1348, intègre des élément d’un édifice antérieur du IVe siècle. Son pavement est entièrement recouvert d’une mosaïque polychrome de l’époque romaine, parmi les plus grandes et les plus spectaculaires au monde. Le sol de 760 m2 est protégé par des passerelles en verre qui permettent d’admirer à loisir ces images demeurées cachées jusqu’au début du XXe siècle. On découvre ainsi des épisodes de l’histoire de Jonas et de la baleine et du Bon Pasteur, des représentations très vivantes de divers animaux de la lagune, et des portraits des riches Romains qui financèrent la construction de cette église dépeints dans leurs activités quotidiennes.

Les deux cryptes de la basilique abritent d’autres trésors : la Cripta degli Affreschi (crypte des Fresques), du IXe siècle, est décorée de fresques aux teintes passées, représentant les épreuves et le martyre des saints (XIIe siècle) ; la Cripta degli Scavi (crypte des Fouilles) laisse voir des sols en mosaïque plus ou moins bien conservés, figurant des oiseaux, des chèvres, des végétaux, ainsi que des scènes plus étranges comme ce combat entre une tortue et une poule. Les mosaïques furent endommagées en 1030, lors de l’érection du campanile, haut de 73 m, construit avec les pierres de l’amphithéâtre romain.

basilique patriarcale d’Aquilée ; Piazza Capitolo ; cryptes tarif plein/réduit 3/2,50 €, campanile 2 € ; 9h-18h lun-sam, 11h30-18h dim, campanile été seulement