1. Accueil
  2. 1 jour, 1 lieu
1 jour, 1 lieu

Les grandes eaux d’Iguazú

Carte

9 décembre

  • Quoi : C’est la saison humide : fort débit d’eau et chutes d’autant plus impressionnantes
  • Où : Parc national d’Iguazú
  • Quand : Décembre à février

En langue amérindienne guarani, Iguazú signifie “grandes eaux” et le terme est parfaitement approprié pour désigner les chutes les plus spectaculaires du monde. À la frontière entre l’Argentine et le Brésil (avec le Paraguay non loin), la rivière Iguazú se dirige vers le sud puis vers le nord. Dans le même temps, elle s’élargit et déborde d’une immense paroi de basalte de 80 m de haut, en forme de U.
À cet endroit, la rivière fait 1 500 m de large et forme, selon le niveau de l’eau, 160 à 260 cascades séparées qui se déversent en un étourdissant mélange de brume, arc-en-ciel et forêt tropicale. Si vous venez pendant la saison humide (décembre-février), vous risquez d’être trempé mais vous verrez les cascades couler à plein régime.
La beauté inouïe de ce site est accentuée par la présence d’innombrables martinets à tête grise. Avec une énergie et une grâce folles, ils enchaînent les figures aériennes à travers les volutes de brume et de bruine. La fin de la journée est le meilleur moment pour les voir, quand ils reviennent de leur quête de nourriture au-dessus des 2 200 km² de forêt tropicale protégés par les deux parcs nationaux d’Iguazú (un en Argentine, l’autre au Brésil). Les martinets ont un seul but : se mettre à l’abri des prédateurs. Regardez-les fendre l’eau et disparaître derrière le rideau des cascades.
– www.iguazuargentina.com

Paramètres des cookies