Israël

  1. Accueil
  2. Moyen-Orient
  3. Israël
  4. Haïfa et la côte nord

Haïfa et la côte nord

Pourquoi y aller

La côte nord d’Israël est un petit bout de Méditerranée tranquille, ponctué de vieilles fermes, de villes balnéaires et de sites historiques. Sa plus grande ville, Haïfa, où se mêlent Juifs et Arabes, surprend souvent les visiteurs par son ouverture et sa tolérance. Située sur les flancs du mont Carmel, elle offre un panorama superbe et plusieurs points d’intérêt, dont les magnifiques jardins bahaïs et de nombreux musées. La rénovation urbaine a donné naissance à une vie nocturne et artistique épanouie.
Haïfa est le point de départ d’un voyage vers le nord jusqu’au port historique d’Acre (Akko) et aux lumineuses grottes marines de Rosh HaNikra. Dans l’autre direction, le port d’Hérode à Césarée et les sites antiques de Megiddo raviront les amateurs d’histoire. Ein Hod et Zichron Ya’acov – qui abrite la plus ancienne exploitation vinicole d’Israël – sont deux destinations idéales pour quiconque apprécie les arts et le vin.

Quand partir

  • Avril-mai Les températures sont agréables et les jardins bahaïs en fleurs.
  • Juillet-août Protégez-vous de la chaleur estivale dans les parcs et cafés de Carmel Centre, à Haïfa.
  • Décembre Wadi Nisnas célèbre chaque week-end les fêtes juives, chrétiennes et musulmanes.

haifa-4c-cc

À ne pas manquer

  1. La vue sur la mer, les fontaines et les parterres de fleurs des sublimes jardins bahaïs.
  2. Les salles voûtées et les tunnels secrets laissés par les croisés à Acre, ville fortifiée en bord de mer.
  3. Les remparts des croisés et l’amphithéâtre romain de Césarée, grandiose ville portuaire d’Hérode.
  4. Les grottes turquoise étincelantes de Rosh HaNikra qui témoignent de la puissance de la mer.
  5. Une dégustation de vin et un bon dîner à Zichron Ya’acov, un village du XIXe siècle sur les flancs du mont Carmel.
  6. La visite de Megiddo, l’Armageddon de la Bible où se déroulera selon l’Apocalypse la bataille finale entre le Bien et le Mal.
  7. La randonnée jusqu’à Montfort, un château de croisés accessible uniquement à pied.
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Israël

Stella Maris

Situé à l’extrémité nord du massif du mont Carmel, Stella Maris (“étoile de mer”) est accessible en téléphérique(04-833 5970 ; aller/aller-retour 21/29 NIS ; 10h-20h, jusqu’à 18h en hiver) depuis la promenade du front de mer de Bat Galim ; en bus n°115 depuis Hadar et Haïfa-Hof HaCarmel ; en bus nos 30 et 31 depuis Carmel Centre ; et à pied depuis la grotte d’Élie. Le chemin entre Stella Maris et la grotte part du parking situé face à l’église de l’autre côté de la rue et longe la clôture de la base navale israélienne.

  • Monastère carmélite Stella Maris

    église

    L’ordre du Carmel fut fondé à la fin du XIIe siècle quand les pèlerins de l’époque des...

    Lire la suite

Musées maritimes et grotte d’Élie

Bizarrement situé de l’autre côté de la voie ferrée et de la route, face à la station inférieure du téléphérique Stella Maris, ce secteur se trouve 2 km au nord-ouest de la Colonie allemande. Il est desservi par les bus nos 111 et 112 depuis la Colonie allemande, Wadi Nisnas et Hadar ; le bus n°111 conduit aussi à Haïfa-Hof HaCarmel.

  • Musée de l’Immigration clandestine et de la Marine

    musée

    Beaucoup plus évocateur et spectaculaire qu’on ne pourrait croire, ce musée présente les efforts...

    Lire la suite
  • Musée national de la Marine

    musée

    Trésors archéologiques sous-marins, maquettes de navires anciens, monnaie aux motifs marins, figurines...

    Lire la suite
  • Grotte d’Élie

    site religieux

    C’est dans cette grotte, sacrée pour les juifs, les chrétiens, les musulmans et les druzes, que le...

    Lire la suite

  • Salles des chevaliers

    site historique

    En pénétrant dans ces immenses salles aux voûtes de pierre, construites il y a 800 ans par les...

    Lire la suite
  • Cardo

    site historique

    Hors des remparts, à quelques mètres à l’est (à l’écart de la mer) de l’entrée nord du parc,...

    Lire la suite
  • Souk

    marché

    Le houmous est préparé ici dans d’immenses cuves, à côté d’étals de poissons encore...

    Lire la suite
  • Musée antique du Kibboutz Sdot Yam

    musée

    Les trois salles de ce musée archéologique présentent des vestiges de la Césarée antique, parfois...

    Lire la suite
  • Khan al-Oumdan

    bâtiment historique

    La vieille Acre possède quatre vastes khans (caravansérails), dont la cour – entourée de réserves...

    Lire la suite
  • Remparts

    site historique

    La vieille ville d’Acre est entourée par une digue à l’ouest, au sud et au sud-est, et par des...

    Lire la suite
  • Mausolée d’Abou Ibrahim

    site religieux

    Cette petite bâtisse carrée, avec une façade en pierre de Jérusalem et surmontée d’un petit dôme...

    Lire la suite
  • Centre d’accueil des visiteurs

    informations touristiques

    En face d’un parc ombragé, le centre d’accueil des visiteurs est idéal pour commencer la...

    Lire la suite
  • Beit Oliphant

    site historique

    Au bout de la route 22, Beit Oliphant (indiqué “Beit Druze”) était, de 1882 à 1887, la demeure...

    Lire la suite
  • Parc national d’Akhziv

    plage

    À environ 5 km au nord du centre de Nahariya, le parc national d’Akhziv comporte deux parties. De...

    Lire la suite
  • Ville croisée

    site archéologique

    Les remparts, de 900 m de long et 13 m de haut, et les douves asséchées entourant la ville croisée...

    Lire la suite
  • Hammam el-Pacha

    musée

    Construites en 1780 par el-Djezzar et utilisées jusque dans les années 1940, les salles richement...

    Lire la suite
  • Caesarea Experience

    centre des visiteurs

    La Caesarea Experience, centre des visiteurs du parc, se trouve sur la jetée. À l’intérieur, un...

    Lire la suite
  • Tunnel des Templiers

    tunnel

    Découvert par hasard en 1994, cet extraordinaire passage souterrain long de 350 m fut creusé par les...

    Lire la suite
  • Tour du temps

    film

    Sur la jetée, au dernier étage de la citadelle (au-dessus du Limani Bistro), se trouve la Tour du...

    Lire la suite
  • Musée des Trésors des murailles

    musée

    Installé sur les remparts à l’angle nord-est de la vieille ville, ce musée est aménagé comme un...

    Lire la suite
  • Amphithéâtre d’Hérode et thermes

    site historique

    Courses de chars et combats sanglants de gladiateurs, au cours desquels prisonniers et esclaves...

    Lire la suite
  • Mosquée el-Djezzar

    mosquée

    Surmontée d’un vaste dôme vert et agrémentée d’un minaret élancé, cette mosquée fut édifiée...

    Lire la suite
  • Palais promontoire

    site historique

    Près de l’extrémité sud de l’amphithéâtre, le Palais promontoire édifié à l’époque...

    Lire la suite
  • Musée de l’Héroïsme

    musée

    Consacré à la résistance armée juive pendant le mandat britannique, ce musée occupe une...

    Lire la suite
  • Théâtre romain

    site historique

    Utilisé aujourd’hui pour les concerts en plein air d’artistes israéliens et internationaux...

    Lire la suite
  • Musée d’art Okashi

    musée

    Ce musée est consacré à l’œuvre d’Avshalom Okashi (1916-1980), peintre israélien influent qui...

    Lire la suite

Carmel Centre (Merkaz HaCarmel)

La crête du mont Carmel, avec ses résidences privées et ses parcs à l’ombre des pins, offre une vue magnifique sur la Méditerranée à l’ouest et la baie de Haïfa au nord-est. Le centre névralgique du secteur – notamment pour les restaurants, la vie nocturne et les commerces – est Carmel Centre, qui s’étire le long de l’avenue HaNassi (Sderot HaNassi). Une vibration yekke (Juif allemand d’avant-guerre) est toujours perceptible dans l’atmosphère locale. L’altitude garantit une température toujours inférieure de quelques degrés à celle du port.

Carmel Centre est relié à Hadar et au centre-ville (Kikar Paris ou place de Paris) par le métro Carmelit ; la station s’appelle Gan HaEm. Depuis la Colonie allemande, prenez les bus nos 28, 37 ou 37א.

  • Jardins bahaïs

    jardins

    Nof St Avec leurs arbres parfaitement taillés et leurs pelouses tirées au cordeau, les 19 terrasses...

    Lire la suite
  • Musée Tikotin d’art japonais

    musée

    Fondé par Felix Tikotin en 1957, ce musée d’art japonais – unique au Moyen-Orient – conserve...

    Lire la suite
  • Gan Ha’Em

    parc

    Sur la crête du mont Carmel, en face du terminus du métro Carmelit, le “parc de la mère” est un...

    Lire la suite
  • Zoo de Haïfa

    zoo

    Les pentes ombragées en contrebas du parc Gan Ha’Em accueillent un zoo, petit mais charmant,...

    Lire la suite
  • Jardin de sculptures Ursula Malbin

    jardins

    Un peu plus bas dans la rue Ye’fe Nof, à l’ouest des jardins bahaïs, se trouve ce petit parc plein...

    Lire la suite
  • Musée Mané-Katz

    musée

    Emmanuel Mané-Katz (1894-1962), connu – comme Chagall – pour ses représentations colorées des...

    Lire la suite

Université de Haïfa

L’université de Haïfa, dont la tour de 30 étages est visible à des kilomètres à la ronde, se trouve à 6,5 km au sud-est de Carmel Centre sur la crête du mont Carmel. Les Arabes représentent plus de 30% de ses étudiants, soit beaucoup plus que dans n’importe quelle autre université israélienne.

Du dimanche au jeudi, pendant les cours, le parking de l’université est réservé, mais il existe un accord pour les visiteurs du musée Hecht – dites au gardien où vous allez et laissez votre pièce d’identité ; vous la récupérerez contre un ticket de parking de 10 NIS délivré par le musée.

Pour vous rendre à l’université, prenez les bus nos 37 ou 37א depuis Hadar ou Carmel Centre, les bus nos 46 ou 146 depuis Haïfa-Hof HaCarmel, ou les bus nos 141, 146 ou 171 depuis Haïfa-Merkazit HaMifratz.

  • Musée Hecht

    musée

    Ce musée parmi les plus intéressants d’Israël renferme l’extraordinaire épave du Ma’agan...

    Lire la suite
  • Eshkol Tower

    tour

    Construire un gratte-ciel de 30 étages au sommet d’une montagne pouvait sembler totalement fou, mais...

    Lire la suite

Colonie allemande (German Colony)

Juste en contrebas – et dans l’alignement – des jardins bahaïs, la Ben-Gurion Avenue est bordée de belles demeures du XIXe siècle, aux toits pentus en tuiles rouges et aux portes surmontées de citations bibliques en allemand. Le quartier, qui se résume à cette rue, constitue la Colonie allemande, établie en 1868 par la Société des templiers (à ne pas confondre avec les chevaliers de l’ordre du Temple de l’époque des croisés), un courant religieux protestant piétiste du sud-ouest de l’Allemagne dont l’objectif était de hâter le Second avènement du Christ en s’installant sur la Terre promise. Ces templiers fondèrent sept colonies en Palestine et participèrent au développement du pays dans le dernier quart du XIXe siècle, améliorant les transports, les techniques et l’agriculture.

La Colonie allemande (Moshava Germanit en hébreu) fit vive impression sur Baha’ullah, fondateur de la foi bahaïe, et reçut la visite du Kaiser allemand Guillaume II en 1898. Les templiers y vécurent jusqu’en 1939, lorsque les Britanniques les internèrent en tant que sujets d’un pays ennemi (beaucoup avaient rejoint le parti nazi dans les années 1930) avant de les déporter en Australie.

Le quartier fut rénové dans les années 1990 pour devenir le haut lieu du shopping et de la gastronomie à Haïfa ; nombre de ses édifices ont été restaurés et agrémentés de plaques informant sur leur histoire pittoresque. Les lignes 1 et 2 du Metronit s’arrêtent tout près.

  • Musée de la Ville de Haïfa

    musée

    Vers le bas de la Ben-Gurion Avenue, un édifice de l’époque des templiers allemands abrite des...

    Lire la suite

Wadi Nisnas

Dans une petite vallée entre Hadar et la Colonie allemande, ce quartier aux airs de village, majoritairement arabo-chrétien, évoque un Moyen-Orient intemporel, avec ses ruelles étroites, ses bâtiments en pierre et son marché animé. En décembre et en janvier se tient ici une fête unique appelée fête des Fêtes, célébrant à la fois Hanoucca, Noël et le ramadan.

  • Centre culturel arabo-juif Beit HaGefen

    centre culturel

    Dans une vieille bâtisse en pierre face au théâtre arabo-juif Beit HaGefen, ce centre culturel...

    Lire la suite
  • Museum Without Walls

    art public

    Une centaine d’œuvres d’art – sculptures et installations – ornent les rues de Wadi Nisnas...

    Lire la suite
  • Musée d’Art de Haïfa

    musée

    Peintures, sculptures et vidéos contemporaines, internationales et israéliennes.

    Lire la suite

Hadar

Conçu comme une “ville-jardin” en 1920, Hadar HaCarmel (ou simplement Hadar) devint le cœur commercial animé de Haïfa dans les années 1930, avec la construction de superbes bâtiments Bauhaus. Parmi les joyaux architecturaux du quartier figure le Beit HaKranot, à l’angle nord-ouest de l’intersection des rues Balfour et Herzl – c’est ici que fut installé le tout premier feu tricolore de Haïfa en 1949. Les boutiques à proximité vendent vêtements, accessoires et chaussures bon marché et de catégorie moyenne – et des livres en russe.

Hadar est l’un des quartiers les plus mélangés de la ville. Plus d’un tiers de ses résidents sont des immigrés de l’ancienne Union soviétique (notamment d’Ukraine) et un quart sont arabes. Hadar compte aussi de petites communautés ultraorthodoxe et philippine.

Le quartier occupe le bas des versants du mont Carmel ; Herzl St, l’artère principale, est à environ 1 km au sud de Kikar Paris et à 1,6 km au nord-est de Carmel Centre. L’arrêt Nevi’im du Carmelit se trouve à l’extrémité nord-ouest de la rue Herzl, qui est reliée – tout comme sa parallèle, HeHalutz St – aux deux gares routières centrales par le bus n°115 et à Haïfa-Hof HaCarmel par le bus n°112.

  • MadaTech

    musée

    De fascinantes expositions scientifiques interactives occupent ce qui fut les premiers locaux du...

    Lire la suite

Centre-ville et port

Négligés pendant des décennies, le centre-ville (Ir Tachtit) et le port (Ezor HaNamal) d’Haïfa connaissent une renaissance progressive. Auberges de jeunesse, restaurants et lieux de vie nocturne s’installent dans les boutiques et entrepôts délabrés. Le meilleur moment pour s’y rendre est le vendredi, lorsque les stands d’artisanat du marché turc investissent Kikar Paris (place de Paris).

  • Mosquée Al-Jarina

    mosquée

    À une centaine de mètres à l’est de Kikar Paris, la mosquée Al-Jarina, également appelée...

    Lire la suite
  • Mosquée Istiqlal

    mosquée

    Érigée en 1926, cette mosquée est toujours un lieu de culte.

    Lire la suite
Paramètres des cookies