Paris : Culture

Coutumes

Une fois sur chaque joue, jusqu'à trois ou quatre en tout ! Les personnes qui se connaissent se font généralement la bise pour se saluer, mais l'habitude connaît des variantes qui peuvent dérouter. Le rituel se limite le plus souvent à échanger une bise sur chaque joue, mais certains vont jusqu'à répéter l'opération une deuxième fois. La poignée de main est d'usage lorsqu'on ne s'embrasse pas.
Partager la note au restaurant passe souvent pour une pratique barbare, sauf entre amis ou collègues de travail. La personne qui a formulé l'invitation se charge généralement de régler la note.
L'accueil à Paris est parfois rude pour ne pas dire plus. Que ce soit au restaurant, dans un magasin ou à l'hôtel, les premiers mots sont souvent peu aimables. On se rassurera en disant qu'il suffit de faire quelques sourires pour que votre interlocuteur fasse de même.
Autre problème : la cohabitation entre piéton, voiture et deux-roues. Ici, c'est chacun pour soi et le plus malin (ou le plus dangereux) fera reculer l'autre.

Langue

Quelques mots d'argot parisien :
Rade, zing : café
Caisse : voiture
Piaule : chambre
Casser la croûte : prendre un repas
Maison poulagat : police
Comicot : commissariat
Condé : policier
Prune : amende ou PV
Oseille : argent
Crachet : un distributeur d'argent
Petit noir : café
Mousse : bière
Pompe : chaussure
Bécane : moto
Lever une poule, chasser la gueuse : draguer
Aller guincher : aller danser
Merlan : coiffeur
Se faire une toile : aller au cinéma
Périf' : le périphérique

Boul'Mich : boulevard Saint-Michel
Ménilmuche : Ménilmontant
Les Champs : les Champs-Élysées

Nourriture

À l'image de sa population, Paris offre une vaste palette de cuisines du monde, notamment asiatique, nord-africaine, méditerranéenne, moyen-orientale et juive mais aussi des différentes régions de France.
Vous trouverez dans chaque arrondissement, chaque quartier, chaque rue presque, des établissements étonnants. La variété des cuisines mais aussi des styles d'établissements (restaurant traditionnel, branché, bar, avec terrasse, pour emmener des enfants, classé monument historique) permet de découvrir un Paris différent. Une seule condition : avoir un peu d'argent devant soi, car la restauration à Paris (comme le reste) n'est pas bon marché.

Arts

Pour certains, Paris évoque François Rabelais et les truculentes aventures de son géant Gargantua, Victor Hugo, l'auteur des Misérables et du Bossu de Notre-Dame, ou Honoré de Balzac et sa fresque sociale La Comédie humaine. La capitale fut à l'avant-garde des arts plastiques avant la Seconde Guerre mondiale. Les peintres expressionnistes de l'École de Paris venaient d'Italie, tel Amedeo Modigliani ou de Russie, tel Marc Chagall, qui a orné le plafond de l'opéra Garnier. Vous admirerez les sculptures de François Rude ou d'Auguste Rodin, dont Le Penseur vous interpelle à l'entrée du musée Rodin. Le théâtre de Molière figure toujours au répertoire de la Comédie-Française. Le cinéma français d'auteur et les nombreuses salles de la capitale feront le bonheur des cinéphiles. C'est à Paris, au Grand Café, boulevard des Capucines, que les frères Lumière, inventeurs du cinématographe, organisèrent la première projection publique en 1895.
Rien de tel pour s'imprégner de Paris et de son patrimoine que de suivre les pas des écrivains célèbres et des grands hommes, en flânant dans les lieux qu'ils ont jadis fréquenté et qui ont vu naître bien des chefs-d'oeuvre.

Mis à jour le : 11 novembre 2012
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies