Bucarest

Pourquoi y aller

La capitale roumaine est une ville dynamique, énergique et plutôt à la page. Ici, les vestiges du communisme côtoient un capitalisme débridé, et l’Europe occidentale assagie rencontre la passion des Balkans et du Moyen-Orient. Beaucoup de voyageurs n’accordent qu’un ou deux jours à Bucarest (București) avant de partir en Transylvanie. Ce n’est pas lui faire justice. Prévoyez davantage de temps pour visiter ses agréables musées, arpenter ses parcs et traîner dans ses cafés branchés. Si une grande partie du centre est moderne et volontiers tape-à-l’œil, vous y découvrirez aussi de splendides églises orthodoxes des XVIIe et XVIIIe siècles nichées dans des coins tranquilles, et de gracieuses villas Art nouveau. Le communisme a définitivement changé le visage de Bucarest, ce qui n’est nulle part plus évident qu’au gigantesque palais du Parlement, un tribut particulièrement absurde à la mégalomanie de Nicolae Ceauşescu.

Quand partir

bucharest-cc

À ne pas manquer

  1. Le palais du Parlement, demeure de l’ancien dictateur Nicolae Ceauşescu, pour prendre la mesure de sa folie des grandeurs
  2. Une photo de la statue de l’empereur Trajan, la plus insolite de Bucarest : un empereur romain nu avec un loup de Dacie dans les bras
  3. La quiétude étonnante du jardin Cişmigiu, véritable invitation à la détente dans le centre de Bucarest
  4. Le musée du Paysan roumain, étrange et amusant
  5. La cuisine traditionnelle, la bière maison et les spectacles de cancan improvisés au Caru’ cu Bere
  6. L’ancienne résidence des Ceauşescu, villa de luxe où ces derniers élurent domicile pendant plus de deux décennies
  7. Une soirée à la Grădina Verona, pour prendre un verre et discuter en plein air dans l’un des beaux jardins de la ville
  8. L’Athénée roumain, pour vivre la sérénité de la musique classique en accord avec l’architecture classique
Mis à jour le : 21 mai 2019

À voir à faire en Roumanie

Quand partir Quartier du parc Herăstrău

  • Ancienne résidence des Ceauşescu

    bâtiment historique

    Cette villa restaurée est l’ancienne résidence principale de Nicolae et Elena Ceauşescu, qui y...

    Lire la suite
  • Parc Herăstrău

    parc

    Cette vaste étendue de 200 ha au nord de la Piaţa Victoriei, avec un grand lac en son centre, est...

    Lire la suite
  • Musée Zambaccian

    musée

    Difficile à dénicher, ce petit musée occupe une villa restaurée entre le B-dul Aviatorilor et la...

    Lire la suite

Quand partir Quartier du palais du Parlement

  • Palais du Parlement

    monument historique

    Création la plus tristement célèbre de l’ancien dictateur Nicolae Ceauşescu, ce palais est le...

    Lire la suite
  • Musée national d’Art contemporain

    musée

    Le palais du Parlement abrite cette superbe institution proposant des expositions temporaires...

    Lire la suite

Quand partir Şoseaua Kiseleff

Şos Kiseleff (métro Piaţa Victoriei), une grande artère où se dressent les plus jolies villas et quelques-uns des meilleurs musées de Bucarest, s’étire au nord de la Piaţa Victoriei et jusqu’au parc Herăstrău. Son point de repère principal est l’arc de triomphe qui se dresse en son milieu. Cet arc de 27 m de haut, copié sur celui de Paris, fut érigé en 1935 pour commémorer la réunification de 1918.

  • Muséum d’Histoire naturelle Grigore Antipa

    musée

    Ce musée, l’un des rares sites de la ville conçus pour les enfants, a été totalement rénové. On...

    Lire la suite
  • Musée du Paysan roumain

    musée

    La collection de bric-à-brac paysan, de costumes, d’icônes et de maisons partiellement restaurées...

    Lire la suite
  • Village-Musée national

    musée en plein air

    Sur les rives du lac Herăstrău, ce formidable musée en plein air fut fondé en 1936 par décret...

    Lire la suite
  • Musée national de Géologie

    musée

    Cet autre très bon musée présente les diverses formations géologiques roumaines – les commentaires...

    Lire la suite

Quand partir Piaţa Revoluţiei

Au nord de la Piaţa Universităţii, sur la Calea Victoriei, s’étend la Piaţa Revoluţiei, associée pour toujours à la chute du régime de Ceauşescu en 1989. Le dictateur y fit son dernier discours, tristement célèbre, depuis le balcon de l’ancien siège du Comité central du parti communiste( ; www.mai.gov.ro ; Piaţa Revoluţiei 1 ; fermé au public ; Universitate) – aujourd’hui le ministère de l’Intérieur –, le 21 décembre 1989. Sous les cris de “À bas Ceauşescu !”, il s’enfuit du toit en hélicoptère, pendant qu’on tirait sur la foule. Il y eut de nombreux morts.

Sur la Calea Victoriei, en face du bâtiment, se dresse le mémorial de la Renaissance(Memorialul Renaşterii ; Calea Victoriei, Piaţa Revoluţiei ; 24h/24 ; Universitate), une obélisque blanche transperçant une couronne tressée. Moqué lors de son érection en 2005, c’est aujourd’hui l’un des monuments les plus photographiés de Bucarest et les habitants s’y sont habitués.

  • Athénée roumain

    monument historique

    Charmant édifice circulaire bâti en 1888, l’Athénée roumain constitue le cœur de la tradition...

    Lire la suite
  • Musée d’Art national

    musée

    Cet énorme musée aux multiples sections (toutes décrites en anglais ; audioguide en français pour...

    Lire la suite
  • Musée Theodor Aman

    musée

    Bienvenue dans la demeure et l’atelier soigneusement restaurés de Theodor Aman : ce peintre roumain...

    Lire la suite
  • Église Creţulescu

    église

    Cette modeste église se tient tranquillement près du Palais royal, bien plus vaste et spectaculaire....

    Lire la suite

Quand partir Sud de Bucarest

À peu près dépourvue d’attractions touristiques, la zone au sud de la Piaţa Unirii englobe en revanche de jolis parcs et des cimetières importants.

  • Cimetière Bellu

    cimetière

    Le plus prestigieux cimetière de la ville renferme les tombes d’auteurs roumains célèbres. À...

    Lire la suite
  • Cimetière des Héros-Martyrs de la révolution de décembre 1989

    cimetière

    Depuis l’extrémité sud du parc Carol Ier, près du métro Eroii Revoluţiei, la rue tourne en...

    Lire la suite

environs de Bucarest Lac de Snagov

  • Monastère de Snagov

    monastère

    À l’extrémité nord du lac de Snagov, la minuscule île de Snagov accueille cette petite église en...

    Lire la suite
  • Palais de Snagov

    monument historique

    Une impressionnante villa se dresse sur la rive ouest du lac de Snagov : le palais de Snagov fut...

    Lire la suite

Quand partir Quartier de la Piaţa Unirii

Au sud du centre historique, la Piaţa Unirii est située au centre de la nouvelle ville socialiste que Ceauşescu commença à bâtir sérieusement dans les années 1980 (démolissant au passage une grande partie du vieux Bucarest). Le vaste B-dul Unirii devait être un genre de Champs-Élysées communiste. Il ne fut jamais achevé, mais son envergure donne une idée de l’ampleur du projet. Ironiquement, ses principales attractions sont une poignée de magnifiques églises historiques qui ont miraculeusement survécu aux projets de démolition.

  • Monastère du prince Mihai

    monastère

    Ancien symbole de Bucarest, ce monastère fut érigé entre 1589 et 1591 sur ordre de Mihai Viteazul...

    Lire la suite
  • Monastère Antim

    monastère

    Le magnifique ensemble architectural fortifié construit en 1715 par le métropolite Antim Ivireanu est...

    Lire la suite
  • Église des Saints Apôtres

    église

    Cette minuscule église au nord du B-dul Unirii (à l’ouest de la Piaţa Unirii) a survécu aux...

    Lire la suite
  • Patriarchie

    église

    Du centre de la Piaţa Unirii, cherchez au sud-ouest la Patriarchie, centre de la foi orthodoxe...

    Lire la suite

Quand partir Piaţa Universităţii

Si Bucarest a un vrai centre-ville, il est probablement par là, à mi-chemin entre la Piaţa Victoriei au nord et la Piaţa Unirii au sud, bordé par deux grandes artères nord-sud de chaque côté : le B-dul IC Brătianu à l’est et la Calea Victoriei à l’ouest. Nombre de bâtiments universitaires sont situés dans le quartier (d’où son nom), où sont également regroupés des édifices gouvernementaux et une foule de bars et de restaurants.

  • Nouvelle église Saint-Georges

    église

    Cette église de 1699 abrite la sépulture du prince valaque Constantin Brâncoveanu...

    Lire la suite
  • Musée de l’Histoire de Bucarest

    musée

    Dans un palais néogothique, ce petit musée, en face de la Piaţa Universităţii, est un lieu...

    Lire la suite

Quand partir Est de Bucarest

Si le centre historique attire actuellement tous les regards, les rues pavées à l’est de la Piaţa Romană et de la Piaţa Universităţii sont parmi les plus pittoresques de Bucarest. Grâce à des travaux entrepris ces dernières années dans le quartier, des villas joliment restaurées et des parcs soignés apparaissent entre des bâtiments délabrés.

  • Schitul Dârvari

    monastère

    Ce joli monastère du milieu du XIXe siècle ceint d’un luxuriant jardin clos était jadis la...

    Lire la suite
  • Musée Theodor Pallady

    musée

    Le musée Theodor Pallady est aménagé dans l’exquise Casa Melik du XVIIIe siècle, une ancienne...

    Lire la suite
  • Église de l’Icône

    église

    Cette église (l’une des plus connues de la ville) doit son nom à une icône de la Vierge Marie,...

    Lire la suite

Quand partir Centre historique

Le centre historique (Centrul istoric) de Bucarest, parfois appelé “vieille ville” ou “Lipscani”, est au sud de la Piaţa Universităţii. Formé quand Bucarest était la capitale de la Valachie aux XVe et XVIe siècles, cet endroit fascinant en constitue le cœur historique ; c’est également là que se concentrent les efforts pour faire de la capitale un centre urbain vivable. On y trouve l’ancienne cour princière(Palatul Voievodal, Curtea Veche ; Str Franceză 21-23 ; fermée au public ; Piaţa Unirii) : datant du XVe siècle, elle faillit tomber en ruines au fil des siècles. Une rénovation est en cours.

La zone autour de la cour devint du XVIe au XIXe siècle un quartier commerçant pour les artisans et les négociants. Les noms des rues font encore référence à ces anciennes activités : Str Covaci (rue des Forgerons), Str Şelari (rue des Selliers), etc. Pendant une grande partie du XXe siècle et jusqu’à récemment, la zone était un bidonville où étaient logés des Roms pauvres.

Aujourd’hui, les selliers et les forgerons ont disparu depuis longtemps pour céder la place à d’innombrables restaurants, bars et discothèques. Le quartier est encore très miteux par endroits et les discothèques aux lumières étincelantes y côtoient les bâtiments délabrés. Toutefois, pour une bonne virée nocturne, aucun quartier de Bucarest ne peut rivaliser avec celui-ci !

  • Église Stavropoleos

    église

    La minuscule et charmante église Stavropoleos, datant de 1724, est curieusement perchée dans la...

    Lire la suite
  • Église de l’ancienne cour princière

    église

    L’église de l’ancienne cour princière, bâtie entre 1546 et 1559 sous le règne de Mircea...

    Lire la suite
  • Musée national d’Histoire de Roumanie

    musée

    Renferme une très bonne collection de cartes, de statues et de bijoux anciens, avec quantité...

    Lire la suite

Quand partir Quartier de la Piaţa Victoriei

La Piaţa Victoriei est un grand carrefour de circulation marquant la limite nord du centre-ville. Sa station de métro est un bon point de départ pour des balades au nord sur Şos Kiseleff ou au sud dans le centre.

  • Musée George Enescu

    musée

    À quelques pâtés de maisons au sud de la Piaţa Victoriei, ce musée rend hommage au compositeur...

    Lire la suite
  • Musée des Collections d’art

    musée

    Voici un mélange hétéroclite de plusieurs collections privées, mettant l’accent sur l’art...

    Lire la suite

Quand partir Ouest de Bucarest

  • Palais Cotroceni

    musée

    Cet élégant palais de la fin du XIXe siècle est la résidence officielle du président de la...

    Lire la suite
  • Musée national militaire

    musée

    Ce musée fait aussi office de musée d’Histoire roumaine, grâce à une présentation chronologique...

    Lire la suite
Paramètres des cookies