Prague : Comment circuler

Se déplacer à Prague

À pied

C’est à pied qu’on visite le mieux le centre de la capitale tchèque. Celui-ci est d’ailleurs en grande partie fermé à la circulation automobile et le pont Charles est interdit à tous les véhicules, vélos compris. Les pavés et la longue ascension jusqu’au château de Prague pouvant mettre les talons à rude épreuve, optez pour des chaussures de marche ou des baskets confortables.

Bus et tram

En plus du métro, la Régie des transports publics de Prague (DPP) gère un vaste réseau de tramways et de bus qui dessert pratiquement tous les recoins de la ville. Son site Internet comprend un onglet Journey Planner en anglais permettant aux usagers d’organiser leurs itinéraires.
Les trams sont pratiques pour traverser le fleuve et se déplacer d’un quartier à l’autre.
Moins utiles aux touristes, les bus relient généralement des quartiers résidentiels éloignés aux stations de métro les plus proches ou au centre.
Les mêmes tickets valent pour le métro, le bus et le tram. On peut combiner un trajet en métro avec un parcours en bus ou en tram en utilisant un seul ticket (dans la limite de la durée de validité de ce dernier). Validez toujours votre ticket en montant
dans le tram ou le bus.
Trams et bus circulent tous les jours environ de 5h à minuit. Au-delà, des tramways (n°51 à 59) et bus de nuit prennent le relais et circulent toutes les 40 minutes (seuls les tickets plein tarif à 32 Kč sont utilisables).

Métro

L’excellent métro pragois est géré par la Régie des transports publics de Prague, qui dispose de comptoirs d’information dans les deux terminaux de l’aéroport Václav Havel ainsi que dans plusieurs stations de métro, dont Můstek, Anděl, Hradčanská et Nádraží Veleslavín. Le réseau fonctionne tous les jours de 5h à minuit.
Le réseau compte trois lignes de métro : Ligne A (en vert sur les plans). Relie le bus de l’aéroport à Malá Strana, la place de la Vieille-Ville, la place Venceslas et Vinohrady. Ligne B (jaune). Va de Smíchov, au sud-ouest, à Náměstí Republiky et la gare routière de Florenc, dans le centre, en traversant le fleuve.
Ligne C (rouge). Relie la gare centrale à la gare routière de Florenc, la place Venceslas et Vyšehrad.
Les stations les plus pratiques pour les touristes sont Staroměstská (place de la Vieille-Ville), Malostranská (Malá Strana), Můstek (place Venceslas), Muzeum (Musée national) et Hlavní nádraží (gare ferroviaire principale).

Titres de transport

Vous devrez acheter votre ticket avant de prendre le métro, le tram ou le bus – on en trouve aux distributeurs des stations de métro et de certains arrêts de tram (pièces uniquement), aux bureaux d’information de la DPP (stations Můstek, Anděl, Hradčanská et Nádraží Veleslavín) ainsi que dans nombre de kiosques à journaux.

  • Compostez votre ticket dans les machines situées en haut des escalators du métro ou à l’entrée du tram ou du bus (les forfaits doivent être validés à la première utilisation).
  • Un ticket standard valable 90 minutes avec trajets illimités coûte 32/16 Kč pour un adulte/ enfant de 6 à 15 ans ou senior de 65 à 70 ans (les moins de 6 ans voyagent gratuitement).
  • Pour les trajets courts, il existe un ticket valable 30 minutes (24/12 Kč). Il vous faudra également un ticket à 16 Kč si vous circulez avec un chien ou pour chaque grande valise ou sac à dos (de taille supérieure à 25 x 45 x 70 cm) ; les forfaits de 24 heures et de 3 jours incluent ce type de bagage.
  • Voyager avec un vélo (dans le métro uniquement) ou un landau ne fait l’objet d’aucun supplément.
  • Il peut être plus avantageux et commode d’opter pour un forfait journalier (adulte/enfant et senior 110/55 Kč) ou de 3 jours (310 Kč ; pas de tarif réduit).
  • Les contrôles sont peu fréquents, mais les voyageurs surpris sans titre de transport valide encourent une amende de 800 Kč en payant sur place ou de 1 500 Kč en cas de règlement différé dans un poste de police.

Taxi

Les taxis pragois constituent un moyen de locomotion facile et relativement abordable, mais les risques d’arnaques sont réels. Le tarif officiel s’élève à 40 Kč pour la prise en charge, plus 28 Kč par kilomètre et 6 Kč par minute d’attente. Sur cette base, une course dans le centre-ville – de la place Venceslas à Malá Strana, par exemple – ne devrait pas dépasser 200 Kč. Un trajet jusqu’en banlieue revient entre 200 et 300 Kč. À destination de l’aéroport, comptez de 400 à 600 Kč.
Pour héler un taxi, repérez une voiture dont la lampe de toit jaune est allumée. Annoncez votre destination et demandez une estimation du prix de la course avant de monter, tout en vous assurant que le compteur est bien allumé. Ne prenez que des taxis jaunes officiels – avec une lampe “TAXI” sur le toit ainsi que le nom et le numéro de licence du chauffeur sur les deux portières avant. Autrement, vous pourrez contacter l’une des compagnies de radio-taxis, mieux réglementées. En activité 24h/24,
AAA Radio Taxi, ProfiTaxi et City Taxi emploient des opérateurs anglophones et des chauffeurs honnêtes.

Vélo

Plusieurs secteurs de Prague comptent des pistes cyclables balisées (repérez la signalisation en jaune). Avec ses chaussées pavées, ses rails de tramway et ses foules de piétons, la ville a cependant beaucoup de chemin à parcourir avant d’être aussi propice au cyclotourisme que Vienne ou Amsterdam.

  • Presque tout le monde porte un casque, ce qui est plus prudent.
  • Le marché des vélos volés prospère ; ne laissez pas le vôtre sans surveillance plus de quelques minutes, et utilisez un solide antivol.
  • Il est interdit de pédaler dans les zones piétonnières comme le pont Charles. En théorie, les contrevenants encourent une amende de 1 000 Kč, mais le plus souvent la police se contente de demander aux cyclistes de mettre pied à terre.
  • On peut transporter son vélo gratuitement en métro, à condition de respecter certaines règles : le placer près de la dernière porte du wagon de queue, ne pas dépasser les deux vélos par rame, s’abstenir s’il y a déjà un landau ou si le wagon est plein.

Voiture et moto

Se déplacer en voiture dans Prague n’a rien d’une sinécure. La circulation automobile est en effet souvent restreinte dans le centre, et le dédale de rues à sens unique ne facilite guère l’orientation. Un véhicule vous servira uniquement à la périphérie ou pour traverser la ville, à condition d’être prêt à braver les embouteillages. Prenez plutôt les transports en commun, après avoir laissé votre voiture dans un endroit sûr.

Location de voiture

Les petites agences locales affichent d’ordinaire des tarifs plus avantageux que les grandes compagnies internationales, en revanche leur personnel est moins susceptible de parler couramment anglais.
Il est souvent plus facile de réserver par e-mail que par téléphone. Comptez environ 800 Kč la journée pour une Škoda Fabia, incluant kilométrage illimité, assurance dommage collision et TVA. Une vignette autoroutière est aussi incluse la plupart du temps. Votre carte bancaire fera office de caution. Les principales compagnies de location internationales ont des agences à l’aéroport Václav Havel de Prague (p. 307).

Mis à jour le : 12 février 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Prague et la République tchèque