Lituanie : Les Incontournables

Le meilleur de la Lituanie

Vilnius

Vilnius dégage une atmosphère très cosmopolite, qui s'explique en partie par l'importance de la diaspora lituanienne, mais aussi par le fait que la capitale a toujours été exposée à diverses influences en provenance d'Europe centrale et d'ailleurs. Au XVIe siècle, elle compte parmi les villes les plus importantes d'Europe de l'Est, puis, au XVIIe siècle, joue un rôle prépondérant dans l' "âge d'or" de la Pologne avant de devenir un important centre juif au XIXe siècle. Successivement, la ville passe aux mains des Allemands, des Polonais et des Russes. Après la Seconde Guerre mondiale et le départ de la plupart des juifs et des Polonais, Vilnius s'attache à pousser son pays vers l'indépendance. L'année 1991 est marquée par un événement particulièrement tragique : en janvier, pour empêcher la libéralisation du pays, les troupes soviétiques attaquent les locaux de la télévision locale, faisant 13 morts et beaucoup de blessés.
Vilnius est installée sur les rives du Neris, à 250 km de la mer Baltique, dans le Sud-Est du pays, à proximité de la frontière biélorusse. Le centre-ville, du côté sud du fleuve, s'organise autour de la place de la Cathédrale, au nord de laquelle se dresse la colline de Gediminas. La vieille ville, la plus grande de toute l'Europe de l'Est, se trouve au sud de cette place. Les innombrables cours cachées et les rues sinueuses, d'où le clocher d'une église est toujours visible, donnent à la ville un côté captivant. L'université, le palais présidentiel, l'observatoire, l'ancien quartier et le ghetto juifs sont autant d'autres sites dignes d'intérêt. Les trois croix, installées sur la colline qui domine le quartier, se trouveraient là depuis le XVIIe siècle en souvenir de trois moines qui y auraient été martyrisés et crucifiés.
La ville nouvelle, qui s'étend à 2 km à l'ouest de la vieille ville, date en majeure partie du XIXe siècle. Elle abrite l'hôtel de ville ainsi que le musée du Génocide du peuple lituanien, dans les anciens locaux de la Gestapo et du KGB, où les guides (tous d'anciens détenus) vous montrent les endroits où ils étaient torturés. Le fameux buste de bronze dédié à la mémoire de la rock star américaine Frank Zappa se trouve sur la rive sud du fleuve. Les banlieues de l'ère soviétique sont sur la rive nord. Vous trouverez un grand nombre d'hôtels dans la vieille ville, qui regorge en outre de bons restaurants, de pubs, de cafés et de discothèques.

Isthme de Courlande

Le parfum si caractéristique de la côte baltique, où la fraîcheur de l'air se mêle à l'odeur des pins, est particulièrement prégnante sur la partie lituanienne de l'isthme de Courlande. Les quatres petites villes Juodkrante, Pervalka, Preila et Nida, sont situées à quelques kilomètres seulement de la côte. Une atmosphère magique se dégage de cette bande de sable isolée, où les dunes côtoient des forêts de pins luxuriantes peuplées d'élans, de cerfs et de sangliers. Côté gastronomie, les gourmands ne manqueront pas de goûter au poisson fraîchement fumé selon une vieille recette courlandaise. Concernant les loisirs, il est possible, en été, de louer des jet skis et des pédalos à Nida. L'hiver, en revanche, la pêche sur glace et la consommation de vodka semblent être les seules activités possibles.
Mieux vaut vérifier la clarté des eaux du lagon et de l'isthme avant de piquer une tête car elles ne sont pas toujours propres à la baignade. Les dunes qui longent la péninsule sont fragiles et leur lente érosion constitue un problème de poids pour les écologistes. Pour cette raison, il vous est demandé de ne marcher que sur les sentiers balisés et de ne pas cueillir de fleurs, qui aident à maintenir le sable en place.
Des bus circulent sur toute la péninsule depuis Smiltyné, à l'extrême nord. Des ferries permettent de rejoindre Smiltyné depuis Klaipeda, sur le continent, qui peut elle-même être ralliée en bus ou en train depuis Vilnius ou d'autres grosses villes.

Colline des Croix

Une véritable forêt constituée de milliers de croix de toutes sortes (grosses ou petites, simples ou richement décorées, en bois ou en fer, etc.) recouvre cette colline unique en son genre. On pense que les premières auraient été plantées au XIVe siècle et que la tradition a depuis perduré, que ce soit à des fins religieuses ou commémoratives. Interdites sous le régime soviétique, les croix ont été rasées au moins trois fois au bulldozer sans que jamais cela ne les empêche de réapparaître. L'endroit dégage une atmosphère inquiétante, en particulier lorsque le vent souffle et que le silence est uniquement brisé par le tintement des croix et des rosaires qui s'entrechoquent.
La colline des Croix se trouve à 10 km au nord de Siauliai, à 2 km vers l'est depuis la route de Riga, la capitale lettonne. Siauliai se trouve à 140 km au nord de Kaunas et peut facilement être rejointe depuis Kaunas ou Vilnius.

Druskininkai

Ville d'eau célèbre pour ses sources minérales depuis le XIXe siècle, Druskininkai est aussi connue pour avoir été la ville de naissance du sculpteur moderne Jacques Lipchitz et le lieu de résidence du remarquable peintre et compositeur romantique Mikalojus Konstantinas Ciurlionis. Une grande statue stylisée et un musée lui sont d'ailleurs consacrés. Récemment, une nouvelle attraction a vu le jour en périphérie de la ville : Lénine Land, officiellement baptisé "Parc Grutas des sculptures soviétiques", que certains décrivent comme une sorte de "Disneyland du goulag".
Druskininkai se trouve sur la Nemunas, dans le Sud du pays, non loin de la frontière biélorusse et peut être ralliée directement en bus ou en train depuis Vilnius.

Palanga

Cette petite ville est très calme en hiver mais, en été, elle devient la première station balnéaire du pays... et il peut être difficile de trouver une chambre d'hôtel. Elle possède une longue plage de sable bordée de pins, un grand jardin botanique avec une superbe roseraie, une colline qui aurait jadis servi de sanctuaire à des rites païens ainsi qu'un excellent musée de l'Ambre. Palanga célèbre avec fastes l'ouverture de la saison estivale le premier samedi de juin et la clôt le dernier samedi d'août par un gigantesque carnaval, un grand marché, un festival de chansons et un concert pop.
Palanga est située à 30 km au nord de Klaipeda et à 18 km au sud de la frontière lettone. Kretinga, la gare ferroviaire la plus proche, est desservie quotidiennement par des trains au départ de Klaipeda et de Vilnius. Les liaisons en bus sont nombreuses. Un droit d'entrée est appliqué aux véhicules qui entrent dans la ville.

Le centre de l'Europe

En 1989, l'IGN a calculé que le centre de l'Europe se trouvait en Lituanie, à 25 km au nord de Vilnius, sur la route de Moletai. L'endroit a été indiqué par une petite sculpture en granit qui a depuis fait les frais de vandales, mais une nouvelle sculpture (une pyramide avec les noms des différentes capitales européennes et leur distance respective par rapport au point) est en prévision. Vous trouverez l'endroit facilement en suivant le panneau "Europas Centras" depuis la route Vilnius-Moletai.

Trakai

L'ancienne capitale est une petite ville paisible, construite dans un ravissant environnement de lacs et d'îles. La plus grande partie de la ville s'étend aujourd'hui sur une péninsule parsemée de petites maisons anciennes en bois. Un grand nombre d'entre elles furent construites par les Karaïtes, un mouvement judaïque originaire de Bagdad qui suit la loi de Moïse. Amenés en Lituanie autour de 1400 av. J.-C. pour servir de gardes à Vytautas le Grand, ils ne sont plus aujourd'hui que 150 environ à vivre ici, laissant craindre une disparition prochaine de la plus petite communauté ethnique du pays. Vous trouverez en ville un petit musée ainsi qu'une chapelle karaïte du début du XIXe siècle, tous deux rénovés en 1997.
Trakai se trouve à 28 km à l'ouest de Vilnius et peut facilement être ralliée en train ou en bus depuis la capitale.

Mis à jour le : 6 octobre 2016

Articles récents

Paramètres des cookies