Lettonie : Les Incontournables

Le meilleur de la Lettonie

Riga

Riga n'est certes pas aussi belle ni aussi intéressante d'un point de vue architectural que Tallinn ou Vilnius, les deux autres capitales baltes, mais elle offre l'animation caractéristique des grandes villes. Une certaine tension ethnique, due au fait que les Russes sont plus nombreux que les Lettons, se fait parfois clairement ressentir.
Riga est à cheval sur la Daugava, à environ 15 km de son embouchure, dans le coin sud-est du golfe de Riga. Les bâtiments allemands centenaires du vieux quartier de Vecriga (Vieux Riga) et la superbe vue depuis le clocher de l'église Saint-Pierre sont deux étapes incontournables d'une visite de la ville. Construit en 1330 pour servir de quartier général à l'ordre de Livonie, le château de Riga sert désormais de résidence au président letton.
À l'est de la vieille ville, Riga se pare de parcs du XIXe siècle et de larges boulevards avec pour principal point de repère, le monument de la Liberté, érigé en 1935. Datant du XIXe siècle, la ville nouvelle entoure le vieux Riga de ses quartiers d'affaires et résidentiels. Le très animé marché central est installé dans d'anciens hangars à dirigeables de la Première Guerre mondiale, au sud de la vieille ville. Véritable cœur du Riga moderne, c'est un bon baromètre du niveau de vie de la ville.
Le ghetto de Riga de la Seconde Guerre mondiale se trouvait dans la banlieue de Maskavas, qui abrite la seule synagogue restante de Riga et le Musée juif de la ville. Ne manquez pas le Musée automobile de Riga, à 8 km à l'est de la vieille ville, où sont exposés des véhicules ayant jadis appartenu à Gorky, Staline, Khrouchtchev ou Brejnev, que viennent compléter des effigies en taille réelle et peu révérencieuses des illustres personnages.
En été, tables et chaises envahissent la Doma laukums (place de la cathédrale) pour la transformer en un gigantesque bar/café à ciel ouvert où l'on peut boire un verre à petit prix jusque tard dans la nuit. Riga offre un grand choix de restaurants, mais si la nostalgie du "bon vieux temps" vous prend, sachez qu'il est toujours possible de trouver dans la vieille ville un café de style soviétique avec décor triste, gobelets en plastique, pain rassis et vodka à des prix défiant toute concurrence.

Jurmala

Le nom de Jurmala (le rivage) désigne en fait un groupe de petites villes côtières et de stations balnéaires s'étendant sur 20 km sur la côte à l'ouest de Riga. Avec ses plages, ses dunes de sable, ses forêts, ses musées, ses galeries, ses restaurants, ses bars et ses tavernes, c'est l'endroit idéal pour une pause détente. En outre, l'endroit est facile d'accès et très rarement bondé. Plusieurs trains par heure desservent les stations depuis Riga et vous trouverez des taxis spéciaux pour Jurmala en face de la gare de Riga. Si vous conduisez, sachez que vous aurez à vous acquitter d'un droit d'entrée pour vous rendre à Jurmala.

Sigulda

Surnommée "la Suisse lettone", la région de Sigulda voit châteaux médiévaux et grottes légendaires se succéder sur l'une des plus belles étendues de la vallée de la Gauja. Sigulda, principal point d'accès au parc national de la Gauja, est une toute petite station thermale qui se transforme en station de ski l'hiver. Peu de choses restent de l'ancien château des chevaliers Porte-Glaive cependant, les ruines au cœur de la forêt sont assez évocatrices du passé mouvementé de la région de plus, on y bénéficie d'une vue magnifique sur le château de Turaida, ancienne propriété de l'archevêque. Cet édifice est le résultat d'une reconstruction récente qui en fait le château le plus ancien et le plus achevé de la région de Sigulda. Il abrite également un musée dans ses murs ; une vue splendide est offerte de la tour du donjon haute de 42 m.
La grotte Gutmanis et la grotte de Viktors jouent un rôle important dans le folklore local. Sigulda se trouve à 53 km à l'est de Riga. Elle est desservie par de nombreux bus et trains au départ de la capitale.

Bauska

La principale attraction de la ville de Bauska est son château, construit entre 1443 et 1456 pour servir de forteresse à l'ordre de Livonie. Durant les XVIe et XVIIe siècles, cet édifice imposant subit de nombreux dommages lors de batailles mais il fut toujours reconstruit... du moins, jusqu'à sa destruction complète en 1706, lors de la guerre du Nord. Il fallut attendre 1976 pour qu'il fût restauré. Le musée du château expose plusieurs objets trouvés lors des fouilles archéologiques réalisées avant la restauration ainsi qu'une petite collection d'œuvres d'art des XVIe et XVIIe siècles. En outre, le château sert de temps à autres de décor à des festivals de musique ancienne.
À 12 km à l'ouest de Bauska, le palais de Rundale (XVIIIe siècle) est le trésor architectural de la Lettonie provinciale. On le doit au génie du baroque italien, Bartolomeo Rastrelli, qui dessina également les plus beaux bâtiments de Saint-Pétersbourg. Bauska se trouve à 65 km au sud de Riga, sur la route principale Riga-Vilnius. Aucun train ne dessert le palais, mais de nombreux bus quotidiens permettent de s'y rendre.

Kuldiga

La ville historique de Kuldiga est sans conteste l'endroit le plus pittoresque de toute la région de Kurzeme. Le lieu était sans doute la capitale des Coures, à en juger par les restes de leur ancienne forteresse, à 2,5 km au nord du centre-ville. Vous trouverez sur place un hôtel de ville et un grenier du XVIIe, des édifices religieux catholiques, orthodoxes et protestants, un moulin à eau datant de 1807, un parc abritant des sculptures et un musée régional.
La rivière Venta se prête agréablement à la pêche et à la baignade, mais elle est surtout connue pour sa cascade de 2 m de haut (ce qui est déjà très haut pour un pays aussi plat que la Lettonie) et de 275 m d'envergure (ce qui en fait la chute d'eau la plus large d'Europe). Kuldiga se trouve à 150 km à l'ouest de Riga. Il est possible de la rejoindre en bus depuis la capitale.

Dundaga

C'est dans cette petite bourgade coincée entre trois lacs que l'histoire de Crocodile Dundee trouverait ses origines. En effet, le scénario du film serait tiré des exploits d'Arvids von Blumenfelds, un habitant de Dundaga parti en Australie pendant la Seconde Guerre mondiale pour finir sa vie en chassant les crocodiles dans le bush. Érigée en son honneur, la gigantesque statue de crocodile, offerte au village en 1995 par le consulat de Lettonie de Chicago, est une curiosité à ne pas manquer.
Situé au nord-est de Riga, à 20 km du littoral du golfe de Riga, et plus facile d'accès en voiture, Dundaga possède également un château devenu légendaire. Selon les habitants du village, une belle jeune femme y aurait été emmurée vivante après avoir fait la terrible erreur de s'y introduire alors qu'un mariage de gnomes s'y tenait. Depuis, elle reviendrait hanter le château les nuits de pleine lune.

Mazsalaca

Cette petite ville n'est pas tant connue pour son temple luthérien du XIIIe siècle ou pour son musée de sculpture sur bois que pour ses sites renommés du folklore letton. À seulement 2 km en aval du pont de chemin de fer et 4 km du centre-ville, le célèbre pin du loup-garou est supposé transformer en lycanthrope quiconque rampe sur ses racines en récitant certaines incantations les nuits de pleine lune. Non loin de là, l'escalier des rêves aurait le pouvoir de révéler aux amoureux s'ils sont faits l'un pour l'autre. L'eau de la source de la grotte du Diable aurait, quant à elle, d'incroyables propriétés curatives. Un véritable paradis pour les superstitieux !
Située sur la Salaca au nord-ouest de la capitale, dans la partie septentrionale de la région Vidzeme, Mazsalaca est accessible depuis Riga par un train de banlieue lent qui ne circule qu'une fois par jour.

Basilique d'Aglona

La basilique d'Aglona est un haut lieu de pèlerinage et le principal sanctuaire de l'Église catholique du pays. L'église fut construite en 1699, mais son énorme cour ne fut ajoutée qu'en 1993, pour la visite du pape Jean Paul II. Elle se situe à 8 km au nord du village d'Aglona sur la route Daugavpils-Rezekne, qui traverse la part occidentale du Latgale. Les meilleurs moyens pour visiter cette région sont la voiture, le vélo et même le canoë. Peu de bus se rendent à Aglona depuis Daugavpils.

Mis à jour le : 6 octobre 2016

Articles récents

Paramètres des cookies