Hôtels et hébergements au Monténégro

Se loger au Monténégro

Les hôtels, les chambres chez l’habitant et les appartements de location constituent l’essentiel de l’offre en hébergement, bien que l’on assiste ces dernières années à l’ouverture d’auberges de jeunesse dans les zones les plus touristiques. Les campings fonctionnent l’été ; dans les régions montagneuses, on trouve des refuges ou des bungalows dans des “écovillages”.
En haute saison (l’été), un séjour minimum est parfois demandé (entre 3 jours et une semaine). De nombreux établissements de la côte – même certains grands hôtels – ferment l’hiver.
Le prix des hôtels comprend généralement le petit-déjeuner, les draps de bain, les articles de toilette de base et (sauf mention contraire) une salle de bains privée. La plupart des chambres de catégorie moyenne sont également pourvues d’une TV, d’un réfrigérateur et de l’air conditionné (klima) – sauf en montagne, où la climatisation n’est pas nécessaire et où des radiateurs sont fournis l’hiver. Les établissements de catégorie supérieure offrent généralement le téléphone avec ligne directe et un minibar voire, pour les plus chics d’entre eux, un peignoir, des chaussons, un coffre, une piscine, un spa et un service de chambre 24h/24. Le Wi-Fi est de plus en plus répandu, même si on ne capte parfois que dans certaines parties des bâtiments.

 

Auberges de jeunesse

L’apparition des auberges de jeunesse au Monténégro est toute récente car, entre chambre chez l’habitant et hôtel traditionnel, elles ne rentraient jusqu’alors dans aucune case bureaucratique. Le combat a été rude mais fructueux, et de formidables adresses ont vu le jour, en particulier à Kotor et à Budva. Certaines s’apparentent à des appartements réorganisés en dortoirs. Les meilleures d’entre elles proposent des zones communes bien pensées et tout un tas d’activités. On y trouve généralement de quoi cuisiner. Les salles de bains sont communes.

Campings

Les campings sont souvent basiques, avec des toilettes à la turque et un accès limité à l’eau. Certains parcs nationaux proposent des bungalows, mais ce n’est pas le cas de la plupart des campings. Les prix sont calculés en fonction du véhicule, de la taille de la tente, du nombre (et de l’âge) de ses occupants et de l’emplacement (nu ou avec électricité). Les campings sont essentiellement concentrés le long de la côte (y compris dans la baie de Kotor) et du côté de Žabljak.
L’été, lorsque les bergers conduisent leurs troupeaux vers les hauts pâturages, vous pouvez leur demander l’autorisation de planter votre tente près de leur katun (campement traditionnel). Certaines agences, en particulier autour de Durmitor et de Kolašin, organisent des séjours au sein même du katun.
Le site Internet slovène www.avtokampi.si propose une liste assez complète des campings du Monténégro.

Chambres chez l’habitant et locations

L’hébergement chez des particuliers, qu’il s’agisse d’une chambre chez l’habitant ou d’un appartement de location, est presque toujours l’option la plus économique. 
Il est possible de réserver par le biais d’agences de voyages, mais à la haute saison les propriétaires vous aborderont directement aux arrêts de bus, et vous verrez des pancartes accrochées aux maisons (on y lit souvent “Sobe/Zimmer/Rooms”, très rarement “Chambres”). Certains offices du tourisme publient des guides répertoriant ces hébergements. S’il n’est pas compliqué de trouver une chambre, on vous imposera parfois un séjour minimum en haute saison (de 3 jours le plus souvent). Les salles de bains sont partagées.
Les appartements (apartmani) sont toujours dotés d’une salle de bains privée et au moins d’une kitchenette. Ensuite, la qualité dépend du prix. Les hébergements les moins chers sont souvent moins confortables et plus éloignés du centre, mais la propreté est rarement un problème. Pour des appartements de luxe (certains avec piscine ou juchés au sommet d’une falaise), essayez le site www.exploremontenegro.com.
Si vous n’êtes pas trop exigeant et avez le goût de l’aventure, vous devriez pouvoir trouver à vous loger chez l’habitant jusque dans les villages les plus reculés pour peu que vous usiez de votre charme naturel et des quelques mots que vous aurez appris. Dans les régions les plus reculées du pays, certains restaurants louent des chambres mais ne l'affichent pas forcement : n'hésitez pas demander.

Eco-villages

Pour un hébergement traditionnel, essayez les “ethno” et “éco”-villages (eko i etno sela), notamment présents autour de Piva et des parcs nationaux du Durmitor et des Prokletije. 
La qualité des installations est très variable, mais vous serez généralement hébergé dans des bungalows rustiques. De copieux repas chauds vous seront proposés, et vous serez certainement tenu de boire un verre de rakija (eau-de-vie) avec vos hôtes. Ces hébergements sont presque toujours gérés en famille, et sont idéaux si vous voyagez avec des enfants (grands espaces, un air sain et des animaux de ferme à embêter sans retenue).

 

Hôtels

Les sites touristiques proposent une vaste gamme d’hôtels en termes de taille, de qualité et de prix. La plupart de ces établissements disposent d’un restaurant et proposent un hébergement en pension complète ou demi-pension (le petit-déjeuner plus un ou deux repas). Au Monténégro, les établissements avec spa sont appelés “wellness centre”.
Vous en trouverez de plus abordables sur la côte où les prix baissent à mesure que l’on s’éloigne de Budva. Les villes touristiques de Žabljak et Kolašin sont les plus chères du nord du pays, mais vous trouverez des options bon marché ailleurs.

 
Mis à jour le : 11 septembre 2017
Paramètres des cookies