Macédoine : Comment circuler

Transports en Macédoine

Vélo

Le cyclisme est une pratique répandue à Skopje. La circulation est clairsemé en zone rurale, mais il est courant de croiser des conducteurs imprudents. En outre, le terrain est souvent montagneux.

Bus

La plupart des villes du pays sont desservies au départ de Skopje. Les grands bus sont neufs et climatisés, ce qui n’est généralement pas le cas des kombi (minibus). En été, il faut réserver sa place si l’on veut se rendre à Ohrid.

Voiture et moto

Il y a çà et là des postes de contrôle routier. Assurez-vous d’avoir tous les documents nécessaires. Pour une assistance automobile, composez le 196.

Association automobile

L’AMSM (Avto Moto Soyuz na Makedonija ; 3181 181 ; www.art.com.mk ; Ivo Ribar Lola 51) propose une assistance routière, un service de remorquage et des renseignements (en anglais, allemand et macédonien). L’association a des bureaux dans tout le pays.

Permis de conduire

Votre permis de conduire devrait suffire, mais il est encore mieux de se procurer un permis de conduire international.

Carburant et pièces détachées

Les stations-service sont omniprésentes, sauf dans les zones rurales. L’essence normale et l’essence sans plomb coûtent environ 100 MKD le litre. Le diesel revient à environ 70 MKD le litre.

Location

À Skopje, on trouve les grandes agences internationales ainsi que de petites agences locales. Ohrid en compte également beaucoup, les autres villes, moins. Pour une berline classique, comptez en moyenne 60 €/jour, assurance comprise. Munissez-vous de votre passeport, de votre permis de conduire et de votre carte bancaire.

Assurance

Les agences de location fournissent l’assurance auto (15 € à 25 €/jour selon le type de véhicule ; le montant maximal de la franchise s’échelonne entre 1 000 € et 2 500 €). La carte verte d’assurance automobile est acceptée, et il est obligatoire d’être assuré au tiers.

Code de la route

Conduite à droite.
Limitation de vitesse à 120 km/h sur autoroute, 80 km/h sur route normale, et 50 km/h à 60 km/h en ville.
Montant minimal d’une amende pour excès de vitesse : 1 500 MKD.
Port de la ceinture de sécurité et utilisation des feux de route obligatoires.
Les véhicules doivent être équipés d’ampoules de rechange, de deux triangles de signalisation et d’une trousse de premiers secours (disponibles dans les grandes stations-service).
Du 15 novembre au 15 mars, il faut rouler avec des pneus neige, sous peine de recevoir une amende. Vous devez également transporter des chaînes.
Port du casque obligatoire pour les motards et leurs passagers.
La police verbalise la conduite en état d’ivresse (alcoolémie maximale autorisée : 0,5 g/litre de sang). En cas d’amende, il faut payer sur-le-champ.

Taxi

Les taxis sont relativement bon marché. Ceux de Skopje facturent 40 MKD le premier kilomètre, puis 20 MKD par kilomètre supplémentaire. Dans les petites villes, c’est moins cher. Bien que la police réprime cette pratique, certains chauffeurs continuent le vozi za bilet (course au prix d’un billet de bus) pour les groupes de quatre passagers.
Se rendre d’une ville à l’autre en taxi coûte cher si l’on voyage seul (4 000 MKD de Skopje à Ohrid par exemple), mais c’est parfois préférable pour les déplacements internationaux. Ainsi, de Skopje à Pristina, au Kosovo, il n’en coûte que 3 000 MKD, et le trajet est deux fois plus rapide qu’en transports en commun.

Train

Les principales grandes lignes vont de Tabanovce (à la frontière serbe) à Gevgelija (à la frontière grecque), via Kumanovo, Skopje, Veles, Negotino et Demir Kapija ; et de Skopje à Bitola, via Veles et Prilep. Il existe aussi des lignes plus modestes entre Skopje et Kičevo, et Skopje et Kočani.

Mis à jour le : 19 mars 2014

Articles récents

Guide de voyage

Un guide au format de poche très pratique et parfaitement adapté au voyage, pour vivre l'aventure en VO !

Paramètres des cookies