Sardaigne : Visa

Formalités d'entrée en Sardaigne

  • Les ressortissants des pays de l'UE et de la Suisse n'ont besoin que de leur passeport ou de leur carte d'identité pour entrer sur le territoire italien et y séjourner, même s'ils restent sur place plus de 90 jours. Les citoyens des nouveaux États membres de l'UE sont parfois soumis à diverses restrictions pour vivre et travailler en Italie.
  • Les citoyens du Canada n'ont pas besoin de visa de tourisme en Italie si leur séjour n'excède pas 90 jours. Pour les séjours plus longs, contactez l'ambassade ou le consulat d'Italie le plus proche et faites la demande de visa longtemps à l'avance car la procédure peut prendre plusieurs mois.
  • Les autres voyageurs souhaitant faire du tourisme en Italie doivent se procurer un visa Schengen. Ce visa permet des déplacements illimités dans les 25 pays européens ayant ratifié les accords de Schengen pour une période de 90 jours. Il faut en faire la demande auprès du consulat du premier pays visité, ou du pays qui sera la principale destination du séjour. Ce visa n'est pas renouvelable en Italie. Concernant la prorogation du visa, il faudra entre autres contracter une assurance voyage et rapatriement, et être en mesure de prouver que vous disposez des fonds nécessaires pour subvenir à vos besoins sur place.
  • Les visas touristiques ne peuvent être transformés en visas étudiant après l'arrivée sur le territoire. Il existe cependant des visas à court terme pour les étudiants devant passer des examens d'entrée à l'université en Italie.
  • Pour plus d'informations sur l'espace Schengen et les demandes de visa, visitez le site www.visa-schengen.info.
  • Théoriquement, tous les visiteurs étrangers doivent s'enregistrer auprès de la police locale dans les 8 jours suivants leur arrivée en Sardaigne. Mais en général, votre hôtel s'en charge pour vous : c'est pour cette raison que l'on vous demandera toujours de présenter votre passeport.
  • Nous vous conseillons de scanner ou de photocopier tous vos documents importants (pages d'introduction de votre passeport, cartes de crédit, police d'assurance, billets de train/d'avion/de bus, permis de conduire, etc.). Conservez ces copies à part des originaux. Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

Permis de séjour

  • Un permesso di soggiorno est nécessaire pour tous les ressortissants hors UE qui restent en Sardaigne plus de trois mois. Vous devez en faire la demande dans les 8 jours suivant votre arrivée en Italie, mais bien peu de voyageurs le font. Les citoyens de l'UE n'ont pas besoin de permis de séjour.
  • Pour en obtenir un, il vous faut un passeport en cours de validité marqué d'un tampon avec votre date d'entrée en Italie (ce n'est pas automatique, pensez à en demander un) ; un visa étudiant le cas échéant ; quatre photos d'identité ; une preuve que vous êtes financièrement indépendant (en général, il s'agit d'une lettre d'un employeur ou d'une université) et un timbre fiscal de 16 € (marca da bollo).
  • Il faut aussi acquitter une taxe de 80 à 200 € selon le type de permesso di soggiorno demandé. 
  • Vous trouverez des informations à jour sur le site web de la Polizia di Stato (www.poliziadistato.it, en italien).

Visas étudiants

  • Les citoyens des pays non membres de l'UE voulant étudier en Italie doivent demander un visa spécifique à l'ambassade ou au consulat d'Italie de leur pays.
  • L'étudiant doit en principe fournir des justificatifs d'inscription, la preuve qu'il peut subvenir à ses besoins et qu'il est couvert par une assurance-maladie.
  • Ce type de visa ne couvre que la période d'étude. Il peut être renouvelé en Italie, mais il faudra prouver que vous êtes toujours scolarisé et financièrement indépendant (relevés bancaires à l'appui).
  • Vous trouverez plus de détails sur le site web du ministère des Affaires étrangères italien (www.esteri.it/visti/index_eng.asp).

Visas de travail

  • Pour travailler en Italie, les ressortissants hors UE doivent obtenir un visa de travail : faites-en la demande auprès de l'ambassade ou du consulat italien le plus proche de chez vous.
  • Vous devrez fournir un passeport en cours de validité, une preuve d'assurance santé et un permis de travail.
  • Si vous comptez travailler pour une entreprise italienne, c'est à elle de faire les démarches nécessaires en Italie pour obtenir le permis et de vous envoyer les documents requis pour faire la demande de visa.
  • Dans les autres cas, adressez-vous au consulat italien de votre pays
Mis à jour le : 12 mars 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Sur la route, itinéraires clés en main : tout pour partir à l'aventure au volant le long de routes mythiques

Paramètres des cookies